De retour au Salève

Dimanche 21 février 2010: Ca faisait une éternité que l’on n’avait pas fait un petit hicking au Salève, notre montagne à 30 minutes de Genève. Étant donné que les dernières sorties de marche étaient plus de la marche en forêt sur 70% de plat, ça allait être plus sportif aujourdhui.

Selon météo Suisse, il allait pleuvoir, mais les cartes satellites avec timelapse racontaient, selon moi, une tout autre histoire. Oui j’ai un peu de base de lecture de carte météo étant donné que c’est obligatoire quand on est pilote. J’ai ma licence pour piloter de petits monomoteurs de type cesna 150-180. Alors en interprétant bien la carte météo, ça disait dégagement et aute pression, donc soleil.

Brigitte a mis le cadran une heure trop tôt (on n’est plus très habitués hein!) et on se lève avec une température correcte. Lorsqu’il est enfin temps de partir, c’est le gros soleil. On aurait pu se faire bronzer sur notre patio, mais il fallait partir. On s’est quand même bien habillé, car à 1’500m il vente toujours et il fait froid.

Rendu à Veyrier-Douane, c’est le petit groupe habituel qui nous attend pour partir. Notre petit groupe de 9 personnes, 8 hommes et une femme (Brigitte!!!) et zéro chien, car David le président de l’association tient de rigoureuses statistiques. C’est bien drôle à la fin de l’année d’avoir une image globale de notre petit groupe. Je vous ferai un post là-dessus après notre réunion annuelle.

Aujourd’hui, on empruntera le sentier de la Grande Gorge. C’est une première pour nous et on bien content de voir un nouveau chemin.

Voyant que Olivier a ses crampons, je suspecte que ça va être glissant. Il a assez neigé sur le Salève cette année et le gel / dégel génère des coulées de neige, de boue et surtout de glace. Moi qui ne suis déjà pas très habile sur la glace en ville (sur le plat), je vais avoir du plaisir! Au début, on est sur le sol, ensuite c’est la glace et tout en haut, c’est la grosse neige.

Le début se passe bien, car on est sur la route pour se rendre. Dès la bifurcation (sur les photos, on entre dans le bois), c’est déjà plus difficile. Quand on commence à marcher dans la neige, là ça glisse et je suis très content d’avoir mes batons, en fait pour nous c’est indispensable. J’ai presque autant entrainé mes bras que mes jambes, on pique les batons et on pousse ce qui permet de mettre moins de poids sur les jambes et de ne pas sacrer le camps en bas.

Donc, on passe une grosse heure dans le neige, sur la glace vive et ce dans une pente plutôt raide et surtout sur un des sentiers les plus étroits que j’ai fait. Au plus large, ça fait 1 mètre tandis qu’au moins large c’est tout juste assez pour mettre les deux pieds côte-à-côte. C’est une des grimpes les plus sportives que j’ai faite, concentration, choix des emplacements où mettre le pied, pique les batons et on pousse. Répéter ce petit manège jusqu’en haut!

Après plusieurs bifurcations et deux passages plus difficiles, on arrive enfin sur la plate-forme du sommet avec une super vue, différente qu’à l’habitude. Petite pause photo et on repart car on n’est pas arrivé tout en haut encore, et on est plutôt trempés, il ne faut pas se refroidir.

Arrivés au restaurant de l’observatoire, on mange dehors sur une table à pique-nic en compagnie de Olivier, un habitué. Suite au repas, on entre se réchauffer à l’intérieur du restaurant de l’observatoire question de repartir moins trempés.

*Apparté. En se promenant dans Genève, on est tombé sur une affiche nommée « connaissances du monde », qui est en fait le « grand explorateur » version Suisse. Il y avait un conférencier qui présentait un film sur la Chine, la route du Thé. Étant momentanément très intéressés par la Chine et surtout par la route du thé, il fallait voir ce film. Pas d’autre choix dans notre horraire que d’y aller le dimanche soir tôt, c’est-à-dire 17:00h.

Donc, il est 14 heures on est sur le sommet du Salève et on vient de terminer notre goûter. On doit descendre sur la glace, prendre le bus, aller à la maison, prendre notre douche, se changer, reprendre le bus et aller au film. Ouf ce sera serré.

On décide alors, accompagné d’un autre marcheur, de prendre le chemin le plus facile, le chemin des Treizes arbres, et de descendre ensuite celui du Pas de l’échelle. C’est le plus direct pour redescendre question de ne pas manquer notre prochain rendez-vous. On descend avec une bonne allure, alternant entre une course frénétique sur la neige/glace et une descente tout en douceur et en finesse pour ne pas se casser le cou. On arrive finalement à Veyrier-Douane, les jambes dans un étant de fatigue avancé, mais dans les temps.

On aura tout juste le temps de se doucher et de s’habiller et on se présente à la porte pour le film avec 5 minutes de retard, pas trop mal vu les circonstances!

Notre randonnée du Salève s’est déroulée de 10:15 à 3:30 incluant photos et pause diner. Brigitte a calculé 17’507 pas (avec notre nouveau podomètre) ce qu’il calcule être 10.32 km, mais je n’y crois pas une seconde. On évalue la distante entre 5-7 km tout au plus, les pas étant plus petits que ceux programmés dans le podomètre à cause du dénivelé.

Le film était bon, comme les grands explorateurs que j’allais voir avec mes parents du temps où j’étais plus jeune. 50% de l’appréciation du film est surtout donnée au commentateur qui peut faire ou défaire une expérience intéressant.

Notre commentateur était une vraie mémère et nous a raconté des choses quasiment plus intéressantes entre le film (avant et après) que durant, étant obligé de commenter les images. On s’est même fait un ami (le conférencier) qui organise des voyages en Chine en sa compagnie.  L’idée semble assez intéressante. On ne sait pas encore, on ira peut être le voir chez lui! en Chine.

Ouf, gros dimanche, un peu racké dans les jambes, mais il faut s’endurcir. La chose intelligente à faire en ce lundi serait de se reposer et se coucher tôt, mais non, nous on va s’entrainer au vélo, une heure de spinning question d’avoir encore plus mal. Après ce petit côté masochiste, on prendra la reste de la semaine pour se remettre et préparer nos activités de la semaine prochaine.

mam

[Photos du Salève en février]

[Video de la montée, 1:53 minutes]


No reviews yet.

Leave a Reply