La Réunion (jour 10) Brouillard, bruine et nuages

Mardi 5 juillet

marche – Caverne Dufour(2479m) @ Cilaos (1233m) – 10:00am à 1:15pm

nuit – gîte le Calbanon

Quelques personnes se sont levées très tôt ce matin, autour de 4:30am pour faire l’aller-retour au Piton des Neiges, le sommet le plus élevé de l’océan Indien. Nous avons plutôt planifié le faire après le lever du soleil, c’est plus agréable de marcher quand il fait clair. Lors de notre réveil à 6:30am, on constate que nous sommes dans les nuages et qu’il pleut, d’ailleurs il a plu toute la nuit. On demande au gardien qui connait bien sa montagne s’il croit que ça va s’éclaircir en matinée et il nous a dit non, qu’ils annonçaient de la pluie sur toute l’île pour la journée. On retourne se coucher alors puisqu’il n’y a aucun intérêt à monter au Piton des Neiges si on n’a aucune vue.

Ainsi, ce matin on fait un peu la grâce matinée et on prend notre petit déjeuner plus tard qu’à l’habitude et on va même retourner se coucher un peu après. Nous pouvons rester au gîte jusqu’à 10:00am et ensuite on part tranquillement pour la descente jusqu’à Cilaos. Le temps est toujours aussi couvert et une petite bruine tombe encore. On s’habille chaudement et se couvre bien pour éviter d’être tout trempé et on part.

Nous marchons lentement sur les cailloux puisque c’est un peu glissant, mais ce n’est pas aussi pire qu’on le pensait. La descente est assez pentue avec un dénivelé négatif de 1324m. Encore, il y a de grosses marches à descendre, mais sinon la descente se fait assez bien. C’est moins glissant que notre deuxième journée entre Roche Écrite et Dos D’âne. Le trajet se fait en forêt, ce qui nous protège un peu de la pluie. Heureusement qu’on a une visibilité devant nous, mais au loin c’est tout blanc, on ne voit absolument rien du paysage.

Le chien du gîte marche avec nous au début et on dirait qu’il veut nous montrer le chemin. Il n’était pas au gîte hier soir, alors il a dû faire la montée ce matin et là il est bien parti pour faire la descente. Il doit connaître le sentier par cœur à force de le parcourir. Il nous a délaissé et c’est avec surprise qu’on le retrouvera presque une heure plus tard. D’ailleurs, vous verrez la réaction de Marc-André lorsque le chien nous rejoint.

Après 2.5h de descente en forêt, on arrive à la route pavée qui nous amène à Cilaos. Au lieu de reprendre le sentier en forêt, nous avons terminé la marche sur le chemin. D’ailleurs, nous n’avons pas vu la jonction qui nous ramenait en forêt, mais comme il y a peu de voitures, ce n’était pas si mal de marcher sur le chemin.

Juste avant d’arriver au centre de Cilaos, on aperçoit Dorren au loin qui marche vers nous (c’est l’Australienne rencontrée au début du voyage). Quel plaisir de la revoir. Elle reste aussi à Cilaos pour quelques jours et nous aurons sans doute l’occasion de la recroiser. Nous en profitons pour prendre quelques photos avec elle et ainsi garder un souvenir « tangible » d’elle.

Nous trouvons facilement notre gîte où nous avons réservé une salle familiale, c’est-à-dire une chambre avec une cuisinette. On pourra faire quelques courses et acheter les ingrédients pour faire nos petits déjeuners. On repart en ville pour diner et faire nos emplettes avant de revenir prendre notre douche. En marchant, on a vu l’office touristique où on s’est arrêté pour prendre le plan de la ville et savoir où sont les restaurants et prendre les horaires de bus pour le surlendemain. On se trouve un petit restaurant qui sert des repas traditionnels et on se partage un menu pour manger léger.

La pluie n’a pas cessée et on ressort sous les gouttelettes de pluie. Il y a un marché couvert juste à côté et on y entre….il n’y a pas grand chose, mais on réussit quand même à trouver des bananes, du jambon en tranche et du jus d’orange. Nous nous arrêtons ensuite à la boulangerie pour acheter une baguette et au supermarché pour le fromage, le beurre et les chips. Nous avons tout ce qu’il nous faut pour déjeuner et on rentre au gîte.

Notre prochaine tâche de la journée est d’aller réserver les massages aux Thermes de la ville. D’ailleurs, c’est la raison pour laquelle on a décidé de faire la pause ici, c’est pour se faire dorloter. Nous marchons alors une bonne quinzaine de minutes comme c’était indiqué sur la pancarte sur une route en serpentin et en descente pour enfin se rendre nul part et surtout avec aucun thermes. Je me souviens que j’ai la carte dans ma poche et c’est là qu’on réalise que nous n’avons pas pris le bon chemin et que nous sommes beaucoup trop loin. Évidemment, ça faisait longtemps que nous n’avions pas pris le mauvais chemin alors on s’est rattrapé ici en prenant la route à gauche au lieu de juste monter la petite bute où le centre est situé. Nous apprendrons par la réceptionniste que nous ne sommes pas les seuls à faire cette erreur, fiou nous ne sommes pas si fous finalement.

Enfin revenus sur nos pas, on arrive au centre des Thermes. Nous pensions qu’il y avait des bains et qu’on pouvait prendre un massage en plus, mais en fait ce ne sont que des soins, sans bain. On regarde ce qui est offert dans la brochure et on fait une sélection de plusieurs soins en forfait et on fait la réservation pour le lendemain matin puisque c’est fermé le mercredi après-midi.

Nous rentrons au gîte pour prendre notre douche et on rencontre les deux autres personnes qui seront dans la chambre à côté. C’est un couple de Français qui habite sur une petit île à côté de La Réunion qui font aussi la traversée de l’île, et ce pour la troisième fois. Nous mangeons des sandwichs fait maison chauffés au four puisque nous n’avons pas envie de ressortir dehors et n’avons pas très faim tandis qu’eux mangent avec d’autres gens du gîte le repas traditionnel. On termine notre repas avec une bonne tasse de thé, une clémentine et du chocolat 52%, très bon.

Brigitte

[Photos de La Réunion (jour 10) Pitons des Neiges à Cilaos]


No reviews yet.

Leave a Reply