La Réunion (jour 11) Thermes et bus

Mercredi 6 juillet
Pause et dorlotage à Cilaos
Bus de Cilaos à St-Pierre
nuit – Résidences Ognard à St-Pierre

Aujourd’hui c’est la journée de repos à Cilaos où nous profiterons des thermes. Première constatation, on n’est vraiment pas aussi fatigués que j’aurais cru. C’est certain qu’après les deux premières journées, j’étais détruit et pensais ne pas passer au travers, mais les étirements de fin de journée et une meilleur gestion de l’effort sur le long terme nous ont permis de se sentir presque neuf au début de chacune des autres journées, même après 1500 mètres de montée. Comparativement à notre randonnée en Corse (GR-R20) l’an dernier où nous étions épuisés et en avions assez de marcher, nous sommes encore en pleine forme et on a toujours autant de plaisir à débuter chaque randonnée.

Nous avions préalablement réservé nos soins hier et on sait exactement ce que sera notre journée. Contrairement à notre croyance, ce ne sont pas des bains publics chauds et saunas, mais plutôt des salles de soin plus comme dans un centre de réadaptation avec curiste. Nous avons choisi comme premier soin un sauna sur une chaise vapeur de 20 minutes, sorte de gros four vapeur fermé dans lequel on est assis, mais les jambes et la tête sorties. Un peu bizarre, mais pour se réchauffer, c’est bon. Aussi chaque soin est individuel, sauf pour un, donc Brigitte et moi alternons de salle en salle avec petites pauses repos dans la salle à chaises longues.

Le second soin, c’est un enveloppement d’algue sous coque vapeur étendus comme sur une machine à bronzage. Les algues sont étendues sur notre corps à l’aide d’un pinceau et ensuite 20 minutes de vapeur-chaleur pour laisser agir. C’est assez agréable, mais un peu long, s’ensuit un 10 minutes de nettoyage sous douchette chaude, mais le réglage de départ était froid pour fermer les pores de peau et nous avions presque le souffle coupé, mais l’eau chaude étant arrivée le tout s’est rétabli. Le troisième soin, douche à multiples jets verticaux, très puissants et fins. Les jets arrivent de tous les côtés, on est debout et ils sont verticalement tout autour de nous. C’est direct que c’est limite intolérable tellement que ça chatouille. Après 10 minutes c’est supportable, mais tout de même c’est rigolo au final.

Après que l’on ait fait alternativement chacun des soins mentionnés, on a doit à un bain tourbillon avec sel de mer et eau thermale. On est bien, c’est chaud et on a même un petit jeu de lumière sous l’eau. Pour finir, on a pris un massage en chaise shiatsu, car un vrai masseur n’était pas disponible. Je pensais que ce serait moche, mais j’ai bien aimé, c’est intense et ça fait ce que ça doit faire même si le massage avec mains est plus profond et reposant. Alors au final, ce n’est pas aussi chic ni reposant ni aussi relaxant que les traitements que l’on peut avoir au Québec, mais ce fut assez agréable. Je continue de trouver les hammams à vapeur chaude et eucalyptus suivi d’une saucette dans l’eau glacée plus revigorant.

Notre séance terminée, on retourne à l’office du tourisme pour réaligner notre tir… notre journée autobus-marche de demain ne peut se faire à cause des horaires. En fait, il faut prendre trois autobus pour se rendre à Bourg-Murat et la synchronisation des horaires nous fait arriver trop tard au début du sentier, principalement à cause du troisième bus que l’on doit prendre ne passe que deux fois par jour. Il nous faut faire 1.5h de bus de Cilaos à St-Louis, ensuite une dizaine de minutes dans un second autobus de St-Louis à St-Pierre et finalement un troisième et dernier autobus de St-Pierre à Bourg-Murat. Donc nous sommes allés voir à l’office du tourisme pour qu’ils nous indiquent un gîte près de la station d’autobus à St-Pierre pour éviter de s’y rendre avant d’avoir trouvé un endroit pour dormir. La dame nous a trouvé une résidence et nous pourrons faire une partie du trajet cet après-midi et prendre le troisième bus demain matin à une heure plus raisonnable pour rejoindre le GR-R2 et marcher dès 8:00am.

Nous avons quelques heures à passer à Cilaos avant de prendre le bus cet après-midi. Nous irons faire le tour du lac, oui Cilaos a un lac nommé la Mare à joncs. Le site est très beau et il y a des restaurants et cabanes à sandwiches tout autour. On se pose à un petit bistro extérieur où l’on mange chacun une salade très très bonne et originale, la mienne contient des frites! et un sandwiche plutôt ordinaire. Il nous reste une heure avant le bus pour Saint-Louis et on fait le repérage pour la gare routière qui n’est rien d’autre qu’un arrêt ordinaire dans une rue.

Devant l’arrêt, il y a le chai de Cilaos, qui veut dire place où l’on fait et garde le vin. Nous, toujours intéressés par les vins du monde, on entre dans la boutique et on se fait proposer de visionner un film sur le vin de Cilaos suivi d’une dégustation de quatre vins produits ici. Le film est instructif et très pertinent. On y apprend que Cilaos, par sa position dans l’île et surtout son environnement n’a pas moins de 50 microclimats. Les cépages sont choisis selon les résistances aux conditions climatiques extrêmes allant de très chaud, très pluvieux et à plutôt froid et sec.

Après le film, la dégustation d’un blanc sec, d’un rosée, d’un blanc moelleux et un rouge vraiment très impressionnants tant par leur nez unique que par leur saveur en bouche assez complexe et remarquablement bien maîtrisés. Les vignobles sont assez jeunes, les artisans aussi. Tout au plus, ils ont 10 ans d’expérience et le vin a déjà une appellation de vin de pays. Le chai achète tous les raisins de tous les producteurs viticoles de la région et eux seuls vinifient 25000 bouteilles en tout et pour tout. C’est très peu. Ils font en sorte de garantir la qualité et aussi de centraliser l’expertise. Le résultat, un produit plus que correct que la région et surtout l’île doit apprendre à connaître. On a acheté une demie bouteille de rosé, il reste un peu de place dans nos sacs et ce n’est pas trop lourd à porter.

C’est exactement l’heure de sortir prendre notre bus et on est parti pour une descente de la route aux 400 virages. A plusieurs endroits la route est très étroite et le bus passe de justesse. Dans les virages, il doit klaxonner pour aviser les voitures en sens inverse qu’il arrive et qu’il prend toute la place, alors les autos doivent libérer la voie. A deux endroits, il y a un tunnel à une voie et il y a à peine deux centimètres entre le miroir et la paroi. Les chauffeurs sont des champions.

Nous arrivons à la gare de St-Louis et embarquons presque aussitôt dans le deuxième bus pour St-Pierre. Ce trajet est beaucoup plus court et nous permet de voir un peu de la ville, mais sans plus. Arrivés à la gare, nous partons à pied pour se rendre aux résidences Ognard. Il ne reste quelques minutes pour aller faire nos courses au supermarché pour le souper et le petit déjeuner, ouf nous arrivons juste avant la fermeture. On se concocte une petite bouffe simple avant d’aller prendre une bonne douche chaude et d’aller se coucher.

MAM

[Photos de La Réunion (jour 11) Cilaos]


No reviews yet.

Leave a Reply