La Réunion (jour 7) Petite marche dans les plaines

Samedi 2 juillet
marche – La Nouvelle (1420m) @ Grand Îlet (Casabois) (1280m) – 8:15am à 2:00pm

nuit – Le Cimendef

A notre réveil, la température est plus froide que les matins précédents. On a de la difficulté à sortir du lit et il nous faut de la motivation et on s’habille rapidement. Ce matin aussi, un petit feu de foyer nous attendait avec le petit déjeuner. C’est très apprécié pour se réchauffer un peu. Après la routine habituelle, on prend quelques photos et nous sommes prêts pour le départ.

Comme nous avions fait du repérage la veille, il est facile de partir du bon pied et surtout dans la bonne direction. Disons que sur les quatre premiers matins, nous avions fait trois faux départs. Ici, il y a plein de bifurcations et très peu d’indications, alors mieux valait se préparer. Aujourd’hui, on laisse le GR-R2 pour entreprendre le GR-R1 qui fait le tour des cirques pour ensuite reprendre à Cilaos le GR-R2 pour la fin de notre périple.

Donc, une fois biens partis sur le GR-R1, nous commençons par une petite pente douce en forêt, ce qui active rapidement le cardiovasculaire et nous réchauffe un peu. La montée ne dure pas trop longtemps et est sans difficulté. Nous arrivons à la plaine des Tamarins traversée par un sentier aménagé de rondins afin de retenir le sol. On remarque déjà le changement de notre environnement. Ce sont maintenant des arbres (des tamarins) et un sol en gazon qui nous entourent. Nous croisons beaucoup de gens qui marchent en sens inverse et ça nous surprend puisque habituellement il n’y a presque personne, c’est un choc. Comme on en croise de plus en plus, que ce soit des groupes d’ados, d’adultes ou des familles, on trouve qu’il y en a beaucoup jusqu’à ce qu’on réalise que nous sommes samedi et que le sentier par lequel nous passons est près d’une route aménagée avec parking. Ces groupes réalisent une excursion d’un jour, ce qui ajoute beaucoup de circulation. Au lieu de s’arrêter pour notre pause, on se sauve plus loin pour retrouver le calme.

Notre itinéraire nous fait passer par le Col de Fourche à une altitude de 2009m qui est reconnu pour être le plus sportif. Bien heureux, les randonneurs d’un jour ne passent pas par là et nous retrouvons le calme pour notre petit goûter. Puisque nous sommes au sommet, le reste de la journée se fait en descente pour les trois prochaines heures. Nous laissons derrière nous le cirque de Mafate pour entrer dans le cirque de Salazie. Sur ce sentier, il y a quelques coureurs (oui oui coureurs) qui parcourent le sentier comme entrainement pour le Grand Raid aussi nommée Diagonale des fous. Cette course aura lieu en octobre prochain et consiste à la traversée de l’île, sensiblement le même trajet que nous faisons, mais partant du sud au nord pour un total de 160 km et 9000m de dénivelé positif. Les plus rapides le font en moins de 24h et les plus lents en 65h…..et nous nous prenons 14 jours! Bon, ok ils le font aussi de nuit, mais quand même ce n’est pas le même sport!

C’est une journée assez facile, on se croirait en petite promenade dans la forêt, ce qui fait changement des journées où c’est plus athlétique. La fin du parcours se fait sur la route asphaltée, ce qui enlève tout le charme de la marche en montagne. Nous marcherons environ une heure sur ce chemin en descente pour rejoindre le village de Casabois, juste après Le Bélier où on arrive rapidement à notre gîte bien avant que nous ne l’espérions. C’est une belle maison richement décorée et notre chambre privée au deuxième étage nous offre bien du confort.

Comme il est tôt, nous prenons nos petites pattes pour se rendre au village de Grand Îlet (30 minutes à pieds plus bas) pour faire de petites courses et manger une crème glacée. En attendant le souper, nous écrivons le post et profitons du temps frais pour relaxer et préparer nos prochaines journées.

Au souper, nous sommes beaucoup autour de la table, il y a huit autres personnes avec nous. Ca parait, nous sommes samedi et les gens sortent de chez eux. Six d’entre eux sont des expatriés venus travailler et habiter à La Réunion tandis que deux autres sont originaires d’ici. Ce qui fait que nous sommes les vrais seuls touristes en vacances ici. La plupart d’entre eux sont des marcheurs et même coureurs puisqu’ils participent à des courses à travers l’île. D’ailleurs, notre hôte et l’une des invitées a déjà fait le Grand Raid et se sont bien classés. Donc la conversation a tourné autour des raisons qui les ont amené à vivre à La Réunion et les courses. Le repas était différent des autres, tout en demeurant traditionnel créole. La soirée a été animée et on s’est couché tard, bon 10:00, mais ici c’est tard!

Brigitte

[Photos de La Réunion (jour 7) La Nouvelle à Grand Îlet (Casabois)]


One Response

  1. Yvon et Line 22/07/2011 at 04:31 #

    Vous êtes vraiement cougageux. merci pour les belles photos

Leave a Reply