Gaspésie (jour 2) Kamouraska vers le Parc National du Bic

_MG_128030 juillet 2014: Notre deuxième nuit au gîte Maison Chapleau fut bien reposante et nous partageons notre petit déjeuner avec six autres personnes, dont deux Français qui découvraient une partie du Québec. Madame Martine fut une hôtesse hors pair et les déjeuners qu’elle nous préparait ressemblaient à une vraie table champêtre trois services. Même Justine avait ses propres mini portions!

Nous avions initialement prévu se rendre sur l’Ile Verte, mais le traversier ne passe qu’à 6ham et 6hpm à cause des marées. N’étant pas si matinaux, surtout que nous avons une heure de route pour s’y rendre, nous avons préféré aller directement au Parc National du Bic, d’autant plus que nous aimerions faire deux longues randonnées, que ça se ferait difficilement en une seule journée et que la météo est douteuse pour demain. Il faut être prêt à tout quand on voyage, l’important est d’avoir des plans B et d’être flexible.

Nous empruntons la route 132 afin de longer l’estuaire, de loin quand même, et passer à travers les villages. On en profite pour s’arrêter à l’église de St-André puisqu’elle est la plus ancienne du Bas St-Laurent. Une adolescente nous fait une visite guidée de l’église de type récollet et nous décrit les particularités. Entre autre, la chair est peinte en blanc, comparativement à couleur bois traditionnellement; le plancher est en pente pour suivre la montagne; les statues sont en bois, sauf une en plâtre; et la toile au fond de l’église est noircie par la fumée des bougies au cours des nombreuses années. Pendant la visite, Justine circule à travers les bancs et ses babillements résonnent dans l’église. Pour prolonger la pause, on va marcher dans le cimetière où elle aperçoit un parc au loin. Impossible de l’en empêcher, elle court avec ses courtes jambes pour s’y rendre rapidement. On joue un peu avec quelques enfants d’une garderie voisine avant de reprendre la route.

Notre chemin nous fait traverser Rivière-du-Loup et on bifurque vers le traversier du même nom pour y jeter un coup d’oeil. En passant à l’Isle Verte, on photographie l’église de l’extérieur avant de se rendre sur la pointe où le traversier fait l’aller-retour vers l’Ile Verte. (Isle Verte nom de la ville sur la côte et Ile Verte nom de l’île…petite subtilité!) La marée étant basse, on a peine à s’imaginer qu’un traversier vient ici deux fois par jour. Le quai est tellement bas que le bateau accosté touche le fond, en fait il n’y a plus d’eau du tout. Sur le chenal pour se rendre au quai, ils ont planté des arbres afin de délimiter le parcours. Rien à voir avec le quai du traversier de Rivière-du-Loup.

_MG_1280Un peu avant trois heures, nous arrivons à notre second gîte, Les Rêves et Veillées à St-Fabien, où nous passerons les deux prochaines nuits. On ne fait qu’une reconnaissance des lieux avant de repartir subito presto vers le Parc national du Bic pour une première randonnée. On choisit celle du tour du cap à l’Orignal par le littoral. La sentier en forêt débute à la ferme Rioux où nous pouvons stationner la voiture et nous fait passer par diverses anses dont celle de Wilson, de Damase et à Voilier. Près du cap à l’Orignal, une affiche indique la fin du sentier balisé, que la suite est plus difficile et qu’il faut vérifier l’heure des marées avant de s’y aventurer.

Ça commence bien, il faut déjà mettre nos pieds à l’eau avant d’avoir fait 100 mètres. Un couple avec une fillette d’environ dix ans qui est arrivé en sens inverse nous indique que c’est le seul bout à l’eau et que le reste est au sec. Toutefois, ils mentionnent que certains endroits sont difficiles, voire risqués avec le porte-bébé. On a confiance en nos moyens et on se lance à l’aventure après avoir enlevé nos souliers et roulé nos pantalons. L’eau est glaciale et on a vraiment hâte de sortir de là. Ouf, une étape de franchie……mais on n’a encore rien vu!

Le paysage est grandiose, les rochers pointus comme des aiguilles sont fait de roches stratifiées. Rapidement nous devons traverser des passages étroits, en pente ou encore à angle (il faut se retenir à la roche du haut qui pousse notre corps plus loin et mettre nos pieds sous celle-ci), brefs assez périlleux. À un certain moment, nous avons même enlevé le porte-bébé pour se le passer d’un côté de crevasse à l’autre. Ne vous inquiétez pas, ce n’était pas creux et tout s’est bien déroulé. Le plus difficile a été pour moi de passer….j’ai figé et ne faisais que regarder le grand pas que je devais faire pour traverser. Finalement, mes jambes ont franchi le pas que ma tête ne voulait pas, je suis fière de moi……je viens de repousser mes limites encore une fois.

_MG_1280La suite est toujours aussi trépidante et nous devons rester concentrés. C’est le type de randonnée que nous aimons et qui donne du piquant à notre vie sportive! Nous arrivons sains et saufs à la pointe de l’anse à Mouille-Cul où on prend une brève pause avant de repartir par un sentier en forêt nettement plus simple et facile. Les aiguilles de pin du sentier Le Contrebandier font un tapis de sol moelleux et ça sent bon! On revient calmement à notre point de départ en passant par les plages de galets.

Quelle belle randonnée dans un magnifique parc! Espérons qu’il fera beau demain pour nous permettre d’explorer un autre sentier.

En revenant, on s’est arrêté dans un restaurant pour souper simplement, sans grand fla fla. De retour au gîte, qui est en fait des chambres au dessus d’un bistro, Justine patauge dans le bain durant plusieurs minutes durant que papa prépare le lit. Marc-André part prendre de l’air et prend des photos du coucher de soleil sur le fleuve, il n’en peut plus d’entendre geindre Justine parce qu’elle est trop fatiguée et mange mal. Nous avons de la difficulté à suivre sa routine et elle est pas mal chamboulée depuis notre départ, ce qui fait qu’elle est de mauvaise humeur. Pendant qu’elle dort, finalement, nous écrivons notre journée pour le blog et trions les photos dans le salon pour ne rien oublier et ne pas prendre de retard.

Brigitte
[Photos de la Gaspésie (jour 2) Kamouraska vers le Parc National du Bic]


No reviews yet.

Leave a Reply