Camping au parc national de la Yamaska – partie 1

_MG_1280Juin 2015 : Pour notre première sortie officielle en camping, nous avons choisi de pas aller trop loin et avons privilégié un parc national pour les activités de plein air. On a donc réservé du vendredi au lundi au parc national de la Yamaska, non loin du zoo de Granby. Toute la matinée, nous avons finalisé les bagages, c’est qu’il faut penser à tout pour cette première sortie!

Après 2 heures de route, sous la pluie parfois forte, nous arrivons à destination. Notre voiture a super bien tiré notre tente-roulotte sans trop forcer et le trajet s’est bien déroulé. C’est super beau et très bien géré. On a encore notre carte d’accès valide de l’année passée, donc ça nous coûte donc rien pour entrer (un droit d’accès par jour et par personne est requis) sauf l’emplacement de camping qui est facturable. On a un bel emplacement dans un petit boisé, terrain grive #4, avec d’autres campeurs sur tous les terrains autour, mais assez loin pour qu’on n’entende personne.

On recule la tente-roulotte en quelques minutes et le tour est joué. Heureusement, à notre arrivée, la pluie a cessé et nous pouvons ouvrir la tente-roulotte et s’installer au sec. Il faut faire lentement en se remémorant les instructions données par le vendeur en avril dernier, tout se passe pour le mieux, à deux, nous avons une bonne mémoire.

Malgré les quelques gouttes de pluie qui s’échappent des nuages, nous passons un peu de temps dehors à faire le tour du rond-point où nous sommes installés. Déjà l’heure du souper, on fait cuire notre poulet bbq mariné avec poivrons et riz sur le BBQ dehors, mais on mange à l’intérieur, au chaud et au sec. Ensuite, on fait la vaisselle, on se fait un thé et prépare Justine pour le dodo qui est toute heureuse de coucher dans son sac de couchage., Le temps pluvieux et le stress de la journée se faisant sentir, on brosse nos dents et hop dodo. A 9:00 tout le monde dort.

Il a plu toute la nuit sans arrêt et la nuit a été très fraîche. On était bien content d’avoir un chauffage qui fonctionne bien. C’est assez bruyant, surtout quand ça démarre, mais ça fait la job. Pour ce qui est du frigo, malgré le fait qu’on soit branché sur le courant, il n’est pas froid. Demain, je le mettrai sur la batterie question de voir quel est le problème. Ah oui, on avait laissé un petit sac de poubelle dehors et un animal sauvage est venu tout l’éventrer. Note #1 à nous-mêmes, ne pas laisser trainer de sac poubelle à l’extérieur si on ne veut pas les ramasser 2 fois !

Le lendemain matin, il fait beau soleil et chaud, on se lève bien reposés et on va voir ce qui se passe dehors. On mange nos toasts au beurre d’arachide et banane, comme à la maison, mais sans le stress d’arriver à l’heure à la garderie et au travail. Les projets de la journée sont : randonnée sur le sentier La forestière en matinée, sieste après le diner et vélo pour le Grand tour. On a tout expliqué à Justine et elle est prête pour la journée. Un peu plus, elle ne voulait pas finir de manger. Note #2 à nous-mêmes, expliquer les activités de la journée à une enfant de trois ans APRÈS avoir mangé.

Nous avons apporté le sac porte-bébé pour transporter Justine puisqu’elle est encore petite pour parcourir la boucle de 5.5 km pour 2 heures environ. Le sentier est facile, très plat, balisé et 90% dans le bois. On écoute les oiseaux, on aperçoit ici et là un ruisseau et on regarde les plantes et les arbres. Justine découvre les fougères, il y en a partout. Pour passer le temps, Justine chante à tue tête dans mes oreilles, pas les chansons que j’écoute habituellement, là c’est « trois petits chats » et elle se débrouille pas si mal avec les paroles. A la fin de la randonnée, Justine dit « aller à ma roulotte », alors on la sort du sac porte-bébé et elle marche la dernière portion, question de changer le mal de place et modifier l’activité en cours. Elle est très contente de se promener dans le bois même si ça pend plus de temps pour faire la même distance. De toute façon, avec maman qui ne marche pas trop vite avec sa bedaine de 6.5 mois, elles marchent pas mal à la même cadence.

Après le diner, tout le monde fait une sieste, même papa et maman, car les vacances c’est aussi pour se reposer. Vers 4h, on est prêt à partir pour Le Grand Tour, une boucle de 20km à vélo qui nous fait passer par les deux digues qui forment un réservoir. Celui-ci sert à alimenter la ville de Granby. Le sentier est super bien, en petite gravelle et sans difficulté particulière. Toutefois, il y a quelques côtes abruptes qui nous prennent par surprise, surtout vers la fin du parcours. C’est un circuit que je noterais 3/5 ,car j’ai eu un peu chaud, pas rien pour mourir, mais j’ai dû forcer par moment. Justine derrière moi me dit d’aller toujours plus vite, c’est qu’elle ne réalise pas l’effort requis pour avancer, surtout dans les côtes. J’ai bien hâte de voir ce qu’elle va dire quand elle sera sur le siège à pédaler seule… En cours de route, on croise une tortue qui traverse le sentier pour aller à la rivière. On prend le temps de s’arrêter et l’observer quelques minutes en tâchant de ne pas l’effrayer. Il y a également plusieurs familles d’outardes dont 2 avec les touts petits qui traversent la digue juste devant nous.

C’est déjà l’heure du souper et suivi de la douche. Ça coûte 1$ pour 4 minutes, alors on se met tous dans la même cabine pour prendre notre douche en famille et nous sommes très efficaces et économes. Une autre belle journée bien remplie.

NB Mon super appareil photo Canon 5d qui a été de tous nos voyages depuis la Suisse, qui s’est fait brasser dans nos nombreuses randonnées sous le soleil et la pluie, a décidé de rendre l’âme aujourd’hui au début de notre sortie à vélo. Alors, nous avons très peu de photos, dommage.

Marc-André
[Photos du Parc National de la Yamaska – partie 1]


No reviews yet.

Leave a Reply