Parc national de Frontenac – partie 1

_MG_1280Juillet 2015 : Nous sommes repartis pour une autre belle longue fin de semaine de camping et cette fois-ci, nous allons au parc national de Frontenac. Situé tout près de Thedford Mines, le parc national offre quelques boucles de randonnées faciles, une piste cyclable et quelques activités nautiques sur les différentes baies et lacs.

En fin d’après-midi jeudi, nous avons installé notre tente-roulotte sur le terrain #68 du secteur de la Baie sauvage sud. C’est un assez vaste secteur avec une centaine d’emplacements, mais les lieux demeurent très calmes. Contrairement aux autres parcs, la majorité des emplacements ne sont pas utilisés et nous sommes pratiquement seuls. Pour dégourdir les petites jambes de Justine et expulser le surplus d’énergie emmagasiné durant le long trajet, je l’emmène au parc qui est tout près de notre emplacement, pour son plus grand plaisir, pendant que chéri installe la tente-roulotte. D’ailleurs, on est allé au parc régulièrement avec Justine pour lui faire plaisir. En soirée, on fait une courte promenade dans le camping et sur un joli sentier en bordure de la baie derrière les terrains.

Le lendemain, vendredi, est une journée bien remplie, comme à notre habitude. Le parc national de Frontenac est reconnu pour le sentier de La Tourbière du secteur St-Daniel. Selon les brochures, c’est un incontournable alors on ne veut pas manquer ça. Toutefois, c’est dans un autre secteur, soit à environ 45 minutes de notre site. Puisque nous ne venons pas dans la région régulièrement, on n’hésite pas à faire le trajet et nous avons eu aucun regret, c’est vraiment magnifique!

Le sentier de 5km en boucle se fait sur un trottoir de bois et est très accessible. On débute le parcours en pleine forêt et au fur et à mesure de notre progression, les conifères prennent le dessus sur les feuillus et finalement on arrive à la tourbière. C’est en fait une vaste étendue plutôt humide avec un tapis de mousse composé de sphaigne et quelques réticules (petites marres d’eau). On se croirait dans le grand nord. À deux endroits, il y a une tour d’observation nous permettant d’admirer le paysage sous un autre point de vue.

Plusieurs panneaux d’information sur l’environnement rencontré ont été installés en cours de parcours, rendant ainsi la promenade éducative malgré qu’on n’ait pas lu tout en détail. La tourbière abrite plusieurs espèces de plantes carnivores en plus des superbes orchidées. D’ailleurs, on a pu voir de belles fleurs de très près et la tentation de les cueillir pour s’en faire un joli bouquet était grande, mais nous n’avons pas succombé afin de préserver les lieux.

Lors de notre balade, nous avons croisé une perdrix avec ses petits et nous avons pu les observer quelques minutes avant qu’elles ne reprennent la direction des bois. La combinaison du paysage unique et nordique, des espèces végétales spéciales, de la température et de l’aménagement du sentier ont fait de cette randonnée un coup de cœur.

La région est parsemée de fermes et nous en avons vu de belles bien entretenues et colorées. Un troupeau de vaches brunes qui broutait près de la route s’est prêté au jeu du photographe quelques instants en prenant bien soin de garder une certaine distance. C’est qu’elles sont nerveuses ces bêtes.

En fin d’après-midi, nous avons mis nos casques et enfourché nos vélos pour parcourir les 6,7km du sentier les Passereaux. Le début de la piste cyclable de gravier est juste à côté de notre site et nous mène jusqu’au centre de service sud. La piste sillonne à travers la forêt et nous rencontrons quelques vallons qui exigent de fournir un niveau d’effort additionnel, surtout en fin de montée.

Outre un point de vue au lac à la Barbue, le sentier n’offre aucune autre attraction particulière, seulement le plaisir de faire du vélo en pleine nature. Avant de revenir sur nos pas, on prend une pause au quai près du lac du centre de service. Marc-André en a profité pour faire une séance photos avec mademoiselle qui se prête très bien au jeu. D’ailleurs, durant nos randonnées, elle prend souvent la pause et nous demande de la prendre en photo qu’elle veut ensuite regarder. Quelle coquine!

Une journée bien agréable, remplie d’activités en plus de quelques pauses au parc. Nous sommes assez choyés par une belle température agréable et profitons des installations du parc national.

Brigitte

[Photos du Parc national de Frontenac – partie 1]


No reviews yet.

Leave a Reply