Fêtes de Genève

Août : Les Fêtes de Genève est un événement très attendu des Genevois, des Suisses et des touristes de partout à travers le monde. L’événement est structuré autour de la fête nationale suisse, le 1er août.

Ainsi, les Fêtes de Genève débutent vers le 15 juillet avec les pré-fêtes. Ensuite, les « vraies » Fêtes de Genève commencent à partir du 1er août. Cette année, environ 2 millions de personnes, oui oui vous avez bien lu, ont assisté à l’événement qualifié d’édition exceptionnelle !

Pendant toute cette période de fête, les rives du lac sont occupées par des fêtes foraines pour les petits et les grands. Il y a bien sûr la grande roue, manège immanquable à cette occasion, la maison hantée, les autos tamponneuses, des montagnes russes et une panoplie d’autres manèges. Aussi, il y a plusieurs bars et kiosques de nourriture de partout à travers le monde, pour aller avec le multi-culturisme de Genève.

A tous les jours, il y avait des shows d’artistes locaux et étrangers de différents styles, des DJ qui animaient les soirées.

A chaque année, il y a un hôte pour la durée des Fêtes de Genève. Cette année, c’était la Russie. Ainsi, il y avait un coin spécial attribué à la Russie, des restos, des photos, des sculptures. Aussi, l’introduction du grand feu d’artifice était organisée par la Russie. Pour profiter de leur présence, je me suis payée un repas typique russe. J’ai goûté à la penzola, qui est en fait des pâtes (ravioli) à la viande avec une crème blanche (style crème sure) et de l’aneth en fines herbes. C’était bien bon ! C’était une meilleure expérience qu’un soir auparavant où j’avais goûté à la cuisine péruvienne ou quelque chose comme ça (blanc de mémoire)….ouach !!!! un style de purée de légumineuse assez consistent en forme de pain avec un morceau de poulet au centre et un ou deux pois.

Le samedi 2 août, il y avait un premier feu d’artifice. Pas très grandiose, car il était n’était pas en hauteur, mais tout de même intéressant (j’ai quand même réussi à faire de belles photos). Ils ont utilisé l’eau, qui a fait un très bel effet. Ils ont lancé des feux qui ont redescendu dans l’eau et chacun des « tisons » qui tombaient dans l’eau restait allumé et c’était impressionnant.

Ils se sont bien repris aux feux du samedi suivant où avaient lieu les grands feux d’artifice séparé en 3 parties. Comme je vous ai écrit plus tôt, l’introduction était organisée par la Russie. WOW feux grandiose sous la musique russe. Les feux étaient en hauteur, des beaux bouquets bien colorés. La deuxième partie était plus douce et calme sur des airs classiques avec des couleurs plus dorées et argentées. Pour ceux qui connaissent le film Amélie Poulain, il y avait une des chansons en trame sonore de fonds. Evidemment, ils ont mis le paquet pour la finale où les feux allaient toujours plus haut et étaient plus gros. La durée totale du feu : 50 minutes de pure beauté.

Ce dernier feu d’artifice a attiré environ 600 000 personnes. Il y avait du monde en masse autour du lac. Une chance que la superficie est grande, mais on avait peine à avancer. Pendant les feux, on était tassés comme des sardines entre les manèges, tous voulaient avoir une belle vue. Imaginez à la fin des feux……il n’y a pas de sortie commune, chacun va d’où il arrive, à gauche, à droite, en arrière. A certain moment, la foule ne bouge plus car personne ne va dans la même direction. J’ai eu la brillante idée de m’installer de l’autre côté de la rive où mon appart est. J’ai bien ri en me voyant coincée du haut de mes 5 pieds dans cette foule. Je n’étais pas pressée, j’étais seule donc pas inquiète de ne perdre personne.

Avis aux intéressés pour l’an prochain, c’est une période très intéressante pour visiter Genève et profiter de ces activités et de cette ambiance festive !

[Voir les photos de la Fête de Genève]


No reviews yet.

Leave a Reply