Centre de la nature

_MG_1280Juillet 2015 : Nous prenons une pause de camping, mais il n’est pas question de rester à la maison à ne rien faire. Il fait très beau et c’est le Festi’week-end au Centre de la Nature, alors nous y allons sans hésiter.

Nous sommes choyés d’avoir ce grand espace vert à Laval qui nous fait presque oublier que nous sommes dans une grande ville. Les activités ne manquent pas avec la dimension du parc, son lac artificiel, sa mini ferme, son aire de jeux et les maisonnettes.

A notre arrivée, des gens jouent au shuffleboard. Nous nous arrêtons quelques instants pour les regarder jouer. Un des joueurs s’approche et nous explique le but du jeu et de quelle façon on compte les points. Ce n’est pas très compliqué!

En se dirigeant vers la mini ferme, on voit d’énormes poissons dans le lac qui viennent tout près de la rive. Ils ne sont pas peureux et restent là même quand un canot passe près d’eux. A la mini ferme, il y a les animaux typiques tel que cochon, poule, paon, canard, vache, cheval, rats, lama, chèvre… D’ailleurs, ces dernières sont en quarantaine puisqu’elles sont sous traitement antibiotique. Justine ne s’attarde à aucun d’entre eux, on dirait que son but est de tout voir le plus rapidement possible.

Justine a vu les poneys et souhaite faire un tour, ce que nous lui accordons. Toutefois, arrivée à son tour, elle n’est plus aussi certaine de vouloir y aller. Finalement, elle a choisi le plus petit poney, s’est assise et bien tenue à la selle toute seule durant les quelques tours de manège. Évidemment, papa marchait à ses côtés et a pris quelques clichés de cette grande première. À la fin du tour, elle était bien fière d’elle et d’avoir passé outre ses premières inquiétudes.

En arrivant près de la scène du village des arts, on entend une pièce de théâtre pour les enfants en pleine présentation. On a le temps d’assister aux dernières minutes, de comprendre le plus gros de l’histoire et pourquoi les personnages ont l’air aussi crasseux. C’est juste assez long pour garder l’attention de Justine qui veut bouger.

Tout près, les maisonnettes du village des arts sont remplies d’articles pour susciter l’intérêt des enfants. Dans la maison du médecin, il y a des outils et des déguisements; dans celle du magasin général, ce sont des aliments, paniers d’épicerie et caisses enregistreuses; dans une autre ce sont des poupées, toutous et coussins; les instruments de musique sont réunis dans la maison de l’économie; et enfin, dans la gare il y a une peinture muralle où chacun peut contribuer en suivant les instructions de l’artiste peintre. Justine s’est très bien amusée dans chacune de ses maisonnettes.

On ne peut aller au Centre de la Nature avec une enfant sans qu’elle nous demande de faire un tour de train, surtout elle qui ADORE (son nouveau mot à la mode) les trains. Au prix que ça coûte, je laisse papa y aller avec mademoiselle pendant que je me repose au soleil. Le tour dure quand même une dizaine de minutes et passe devant les attraits principaux du centre.

Après le diner à la cantine, on se laisse diriger au son de la fanfare et assistons à leur prestation musicale quelques minutes. Par la suite, Justine va se défouler dans l’aire de jeux. Elle s’en donne à coeur joie sur le mur d’escalade, dans les tunnels et glissades. Il y en a vraiment pour tous les goûts et chacun y trouve sa place.

Sans se faire prier, elle prend la direction de l’auto où elle s’endort rapidement, la tête sans doute pleine de rêves merveilleux.

Brigitte

[Photos du Centre de la Nature]


No reviews yet.

Leave a Reply