Parc de la Gorge de Coaticook

_MG_1280Septembre 2015 : C’est notre dernière fin de semaine de camping de la saison, il commence à faire un peu trop frais la nuit, surtout avec de jeunes enfants. Nous avons sélectionné le camping du Parc de la Gorge de Coaticook, près de Sherbrooke, pour le spectacle son et lumière qui nous a été fortement recommandé. D’ailleurs, en faisant les recherches pour savoir ce que nous pourrions faire dans les environs, on a découvert que le parc de la Gorge de Coaticook a été désigné première merveille touristique du Québec, rien de moins.

Chanceux comme nous sommes, une place vient d’être annulée au camping du parc lorsque j’appelle pour faire la réservation. Pas n’importe quel terrain en plus : trois services dans une boucle intime et calme de cinq terrains avec la rivière qui coule derrière. Splendide! En plus, une température agréable avec du soleil est prévue pour la fin de semaine. On ne peut pas demander mieux.

Après le cours parents-enfants en forme de samedi matin, on prend la route vers le camping et arrivons en milieu d’après-midi. Nous avons traversé un pont couvert pour entrer sur le site. De plus, une grange circulaire fait office d’accueil et ajoute une touche rustique à l’endroit. Je joue avec les enfants au parc pendant que chéri installe notre campement. Justine part ensuite à l’exploration de la rivière qui contourne notre terrain avec son papa. On prend une marche dans le camping jusqu’à la mini ferme où 2 chevaux, 2 chèvres et 3 lapins sont logés.

Après souper, on se couche tôt pour ensuite se réveiller à 22 heures afin d’aller voir le spectacle Foresta Lumina. Nous avons pris des billets pour 22h30, la dernière plage horaire où il restait de la disponibilité. Ce n’est pas l’idéal avec des enfants, mais au moins Justine a pu dormir un peu avant et elle est toute réveillée et de bonne humeur. Foresta Lumina est un parcours nocturne illuminé créé pour l’un des sentiers les plus parcourus au Québec et célèbre pour détenir le plus long pont suspendu en Amérique du Nord. Jouant sur la scénographie, les éclairages et l’utilisation du « mapping » vidéo, le tout agrémenté d’une trame sonore originale, le parcours nous invite à entrer dans un monde inspiré de l’héritage imaginaire de la région et de la mythologie de la forêt québécoise. C’est très beau, les endroits sont féériques, la musique contribue à l’ambiance magique et les animations sont bien présentées. Une belle activité spéciale.

[Photos de Foresta Lumina]

Le lendemain, nous retournons au parc pour parcourir le même sentier que la veille, mais en plein jour cette fois-ci. Il fait frais, mais c’est l’idéal pour faire de la randonnée. Le sentier part directement de notre terrain de camping et nous longeons la rivière pour nous rendre au fameux pont suspendu. Sur notre trajet, on croise des anciennes usines de textiles situées sur le bord de la rivière afin de profiter de l’électricité créée à l’aide du courant. Arrivés au célèbre pont suspendu, la sensation ressentie la veille de marcher dans le vide à la noirceur est presque encore présente, sauf que nous voyons le nid de la rivière sous nos pas. Coeurs sensibles s’abstenir, le pont bouge alors je ne m’attarde pas trop longtemps.

Le sentier n’est pas difficile et est bien aménagé. Une grotte peu profonde et une tour d’observation avec sa centaine de marches ont agrémenté notre randonnée. Du haut de la tour, la vue sur les environs est belle et on essaie de s’imaginer à quel point se serait magnifique lors de la période des couleurs. Nous rencontrons plusieurs personnes qui empruntent le même sentier que nous. Justine a parcouru les 3.5km du sentier seule et a même monté toutes les marches pour se rendre tout en haut de la tour.

Après la sieste d’après-midi, papa et mademoiselle partent à la découverte du camping et des environs à vélo. On réalise que l’automne approche à grands pas puisque la fraîcheur est tombée dès que le soleil se cache en début de soirée. Heureusement que nous avons un chauffage dans la roulotte, ce qui rend nos nuits beaucoup plus confortables.

[Photos du camping du parc de la Gorge de Coaticook]

Nous sommes lundi et c’est officiellement la dernière journée de camping. Avant de quitter pour retourner à la maison, on part à la découverte d’un deuxième sentier du parc, celui de la montagne d’environ 5km. Au coeur de la forêt sur un chemin forestier, nous marchons principalement en ascension douce et continue. Il n’y a pas autant de points d’intérêt que sur le sentier de la veille, mais c’est tout de même très agréable de se promener en forêt. C’est moins facile pour Justine alors elle opte pour le sac à randonnée d’où elle peut examiner partout sans aucun effort. Pour atteindre la tour d’observation, on marche sur les aiguilles de pins, c’est moelleux et ça sent bon. Encore une fois, la vue sur les alentours est très belle. On aperçoit les faucons qui tournent au dessus de la forêt tandis que les outardes recherchent les champs pour faire le plein avant d’entreprendre leur long pèlerinage vers le sud. Une autre belle randonnée courte et facile.

Sans se presser, on range nos effets et on quitte les lieux en début d’après-midi. Nous ferons un grand ménage à la maison avant de remiser la roulotte pour l’hiver. Nous sommes très satisfaits de notre première saison de camping en famille. L’achat de notre tente-roulotte s’est avéré un excellent choix et nous avons déjà hâte à l’année prochaine pour découvrir d’autres coins du Québec, de l’Ontario et sans doute des États-Unis.

Brigitte

[Photos de randonnée au parc de la Gorge de Coaticook]


No reviews yet.

Leave a Reply