Traversée de la Suisse (jours 2 et 3)

Jour 2, Mardi 23 juin : Ludwigshafen (Allemagne) à Friedrischafen (Allemagne) – 60km en 4h.

On se lève un peu tard, on est en vacances tout de même! Un bon petit déjeuner, des vêtements secs, Hourra! On repart en neuf sous un ciel nuageux vers 11h. Et devinez quoi? il se met à pleuvoir et il fait un peu froid. Un petit cracha de pluie, rien de trop fort, mais juste assez pour être désagréable et sous lequel on roulera toute la journée.

Sur notre route, on est attentif au paysage et aux petits villages qu’on traverse à l’affût de belles choses. Eh bien, un petit coup d’oeil à gauche et un château se dresse entre les bâtisses…..on s’arrête parce qu’on adore les châteaux. On prend quelques minutes pour marcher entre les tours et les murs de fortification. (photos 12 à 32 de la 2e journée)

Ensuite, on laisse les rives du lac de Constance pour s’enfoncer dans les terres en direction de Salem. Sur notre route on croise un monastère cistercien qu’on décide de visiter. Le monastère est très grand et est le mieux conservé du sud de l’Allemagne. C’est vraiment magnifique. Maintenant, c’est une école secondaire privée, donc les étudiants passent d’une bâtisse à l’autre au travers des touristes, c’est bizarre. L’endroit abrite aussi plusieurs petits commerçants – souffleur de verre qu’on a vu à l’action (très intéressant de voir d’où il part et tout ce qu’il fait pour arriver au résultat final), ébéniste, forgeron, ferblantier… Il y avait une écurie super bien présentée, hyper class, presque comme une chapelle. On a visité l’église avec ses statutes de marbre rose, mais on a surtout vu les bâtisses de l’extérieur. On n’a pas vu les pièces intérieures, il fallait être avec un tour guidé et ne parlant pas allemand et ayant peu de temps, on a laissé faire.

[photos du Monastère cistercien]

On se dirige maintenant vers notre objectif principal (raison pour laquelle on a quitté les rives) – une réserve de macaques. On demande au GPS de nous aider à trouver l’endroit rapidement afin de sauver du temps. Heureusement que madame GPS était là, car on était passé devant l’établissement caché derrière les arbres quand on est allé au monastère sans jamais l’avoir vu.

Après un petit pic-nic, on entre dans la réserve. Il y a plusieurs hérons qui ont élu domicile à cet endroit, c’est beau de voir ces grands oiseaux dans les nids immenses sur les toits des bâtisses. On entre dans une gigantesque cour grillagée pour voir et nourrir les quelques 200 macaques. On nous a donné une poignée de pop corn à leur donner un à un. On s’est bien amusés, les macaques sont très polis et bien élevés. Il y a une rampe en bois qui délimite le chemin de chaque côté. On peut les nourrir seulement lorsqu’ils sont assis sur la barrière, pas lorsqu’ils sont par terre. Ils sont tellement mignons, leurs doigts sont comme les notres, c’était un vrai plaisir de les nourrir pendant que Marc-André nous prenait en photo.

[photos des macaques]

Toujours avec l’aide du GPS et sous la pluie, on coupe au travers les champs pour retrouver le rivage du lac de Constance et arriver le plus tôt possible à notre destination finale de la journée, Friedrischafen. Une heure et demi plus tard, on arrive tout trempé, tout sale à l’hotel où la douche est plus que méritée. On termine la journée avec une bonne pizza et lasagne dans un petit pub vraiment mignon et rustique qui a du charme.

[photos de la 2e journée de la traversée Suisse]

Jour 3, Mercredi 24 juin : Friedrischafen (Allemagne) à Bregenz (Autriche) – 37km en 2.5h.

Troisième journée de notre périple. On débute la journée avec la visite du musée Zeppelin. Non, non, ce n’est pas lié à Led Zeppelin, mais à des immenses ballons gonflables. La fabrication et l’histoire de cette compagnie est marquante pour l’Allemagne, surtout durant la 2e guerre mondiale. Le tout a commencé par la fabrication de moteurs, ensuite de voitures sur mesure et finalement les ballons gonflables qui nécessitent des méga moteurs. En tout, 119 Zeppelin ont été construits. On en a même vu un dans le ciel le lendemain. Au musée, il y avait une reproduction, en partie, d’un ballon et dans lequel on est entré et visité les pièces (chambre, salon, fumoir). On a vu des moteurs et des modèles réduits de ballons gonflables. Bizarrement, il y avait une partie avec des toiles et des sculptures religieuses dans une des pièces du musée, la religion est partout. C’est une visite qui rempli bien le volet éducatif de notre voyage.

[photos du musée Zeppelin]

On reprend la route à vélo et on s’arrête sur l’île de Lindau (vivement suggéré par un couple qui a mangé près de nous le premier soir). C’est un magnifique petit village de pecheurs avec plein de passants, car c’est aussi un port important pour les traversiers du lac de Constance. On a vu un beau château et on a bien essayer de le visiter, mais on n’a pas trouvé le chemin pour s’y rendre. photos 7 @ 32 pour ile de Lindau

On a repris notre route en longeant le lac, les chemins de fer et en traversant champs et villages. On a croisé plusieurs chemins de fer, on zigzague d’un côté et de l’autre de la voie selon l’espace prévu pour la piste cyclable. A plusieurs reprises durant les 4 jours du tour du lac de Constance, les barrières se sont baissées devant nous pour laisser passer un train. Ils sont super prudents puisqu’ils baissent les barrières quelques minutes avant et les laissent baissées après le passage du train, soit beaucoup plus long que par chez nous.

Après les quelques kilomètres prévus pour la journée, on s’arrête à Bregenz. On a décidé de faire un petit trajet pour que le voyage soit des vacances et aussi pour profiter de la vue sur les alpes en prenant le funiculaire du Pfänder (à Bregenz). Comme c’est nuageux aujourd’hui, on aimerait le faire demain, alors on décide de coucher dans ce petit village qu’est Bregenz. On visite donc la vieille ville, on marche sur le bord du lac et on se couche tôt. photos 35 @ 50 bord de l’eau à Bregenz

[photos de la 3e journée de la traversée Suisse]


No reviews yet.

Leave a Reply