Vélo-Route du Jura (jour 2)

Vendredi le 22 mai 2009. Nous voici donc à notre deuxième journée, la « petite » journée avec ses 30 km. Qui dit courte distance ne dit pas nécessairement facile. Évidemment il y avait encore des côtes « de la mort » mais on est dans le Jura, qui est une montagne, c’est donc normal. On avait la possibilité de prendre une chaise (à la façon ski) pour monter, mais on n’est pas des fifi et on a pris la côte de pleine face.

Le ciel est gris et il vente, on met notre coupe-vent, ce qui va permettre à mon coup de soleil de ne pas s’empirer. Après avoir fait réparer mon vélo, je suis donc prêt à tout. Il y a trois montagnes autour de nous. Où la piste cyclable et les indications vont nous mener? à gauche? à droite? quelle montagne devront nous affronter… on ne le sait pas, faut avancer encore.

Nous arrivons donc à la fameuse côte. Une pancarte nous indique que nous avons 290 mètres de dénivelé sur 4 km à monter. La route est tout en zig-zag, ce qui adoucit un peu la pente. J’ai fait les 3/4 à pied, c’est moi qui trainait le sac avec la bouffe et le kodak. Brigitte qui est en feu depuis un bout de temps, pédale comme si c’était facile. Moi je décide la technique « matante », je marche donc à côté de mon vélo, tsé ce n’est pas une compétition. Elle a monté plus de 3km sur le vélo sans aucun arrêt, B-R-A-V-O !

Sur le top, on s’est fait un petit pic-nic dans le champ (photos 27 à 35) avec vue sur le balcon du Jura. Sur notre route d’aujourd’hui, il n’y avait pas autant d’animaux que la veille. Faut croire que l’on était plus haut et plus creux.

On arrive tout de même à 3h de l’après-midi dans le super beau petit village de Ste-Croix. Après une petite sieste (on est en vacance tout de même), on se promène dans le village, question de repérer un resto sympathique, on aura toujours le plan B de manger à l’hotel.

On trouve donc un menu qui nous plait. On continu notre marche dans le village à flanc de montagne. C’est tellement pentu qu’il n’y a pas 2 pieds carrés de droit. Même les containers sur roulettes sont attachés pour pas sacrer le camp en bas de la côte. Par exemple, une maison normale a son entrée de cours au niveau de la rue et la fin de son terrain est à la hauteur de son toit. Ca doit tenir en forme d’habiter là.

Après plusieurs belles photos, on retourne au resto. On croyait que c’était une sorte de brasserie, mais non c’est un resto full chic et très très bon. En fait, c’est le meilleur repas que l’on a pris durant notre trip de vélo. Une belle surprise, une bonne bouffe et hop un bon dodo car demain, grosse journée et en plus une excursion dans le ventre de la montagne

mam

Photos 39 à 119 – Ville de Ste-Croix

[photos jour #2]


One Response

  1. yvon 05/06/2009 at 02:57 #

    super

Leave a Reply