Traversée de la Suisse (jours 4 et 5)

Jour 4, Jeudi 25 juin : Bregenz (Autriche) à St-Margrethen (Suisse) – 20 km

C’est reparti pour la dernière journée du tour du lac de Constance et c’est aussi une petite journée relaxe. Ce sont les rayons de soleil qui nous ont réveillé et dès qu’on ouvre les yeux, c’est avec bonne humeur qu’on aperçoit le ciel bleu sans nuage et le beau soleil. Youppi, c’est notre première journée de beau temps!

Après un bon petit déjeuner, on se dirige vers Pfänder et son téléphérique. C’est une montagne de 1’084 mètres sur laquelle on a la vue sur la région, le lac et plusieurs montagnes autour. Il y a plusieurs adolescents qui sont en voyage scolaire ou en sortie de camp de vacances qui mettent plein de vie dans cette nature.

Rendus en haut, ce n’est pas si wow qu’on pensait. Il y a beaucoup d’arbres qui cachent la vue et seulement 2 points de vue. Le haut est assez limité en surface et il n’y a pas beaucoup à faire. On décide de suivre un petit sentier qui nous mène à travers divers enclos de petits animaux plutôt communs (chèvres, cochons, lapins), mais ça nous fait une petite marche.

Après la descente en téléphérique, on reprend nos vélos et on se dirige vers St-Margrethen pour notre journée spa. Ca va couper notre voyage avant de repartir pour la traversée de la Suisse.

En plus, il fait encore beau alors on va profiter du soleil. On a fait trempette dans les piscines qui tourne, à tourbillon, à jets et dans le sauna à l’eucalyptus. Vraiment trop cool!!! Et ce pur plaisir durant un gros 3.5h. C’est une façon de remercier notre corp et de le dorloter, mais surtout pour nous de relaxer.

[photos de la 4e journée de la traversée Suisse]

Jour 5, Vendredi 26 juin : St-Margrethen à Turbenthal – 93 km en 6h

Bien reposés de nos 2 petites journées et grâce au spa, on est prêt pour une grosse journée de route. C’est un départ canon, il fait beau et chaud, on est en chandail et culotte courte et ça roule bien. Arrivés à l’indication qui termine officiellement notre tour du lac, on a le choix entre la route 33 qui coupe au travers ou la 5 qui repasse un peu sur le même chemin que la première journée. Allons-y pour la 33, la route des Ours.

Mauvais choix! Cette route est beaucoup moins bien indiquée que les routes nationales et évidemment, on perd la piste cyclable, on fait des détours, on zigonne dans la ville, on roule à 10km/h (autant dire qu’on n’avance pas!). Ca teste notre couple, même Brigitte ne sait plus quel chemin, quelle direction prendre. On prend le GPS qui nous fait virailler encore plus et j’essaie de prendre des racourcis, ce qui mélange encore plus le GPS….on veut sortir d’ici!!!

Malgré tout, il fait gros soleil et chaud, ce qui fait changement. Après 2h de viraillage on est de retour à peu près où il faut être et on part en direction de la ville de Will. De gros nuages noirs sont au dessus de nos têtes et ce qui deva arriver arriva…..une pluie battante se met à tomber. Eh que le temps change vite! On s’est abrités une grosse demi heure sous une petite tente, mais ça ne se calme pas. On n’a plus le goût de visiter la vieille ville de Will et on décide alors de quitter notre abri pour trouver notre hotel qui est à encore 1h de route.

Encore des côtes à monter, des toutes petites, mais avec la pluie, ça fait juste ajouter des obstacles pour nous compliquer la vie. J’ai décidé de quitter la piste cyclable pour rejoindre la route. Il y avait de la construction et du creusage, j’ai mal évalué la trajectoire en descendant la côte et je me suis retrouvé par terre dans la rue, le vélo dans le fossé et les pieds toujours attachés aux pédales. C’est merveilleux ces pédales qui clippent, mais il faut 2-3 secondes pour les détacher et je n’ai pas eu le temps. Je me suis égratigné la jambe gauche à 2 places et j’ai des echimoses sur le bras gauche. Heureusement qu’il n’y avait pas d’auto qui passait à ce moment là. J’ai mal, mais je n’ai pas pleuré 🙂

Quelques minutes plus tard, on a rejoint la ville où on va coucher. C’est un petit village à quelques km d’une grande ville. C’est moins cher et c’est toujours sur notre route. 3 des 4 hotels sur notre liste sont fermés ou ne sont pas des hotels, bravo Google, pas fort! Heureusement qu’il y a un quatrième et cette fois c’est la bonne. C’est une pension, un genre bachelor super classe dans une maison fraîchement rénovée. Les hôtes sont super sympa et ils ont même séchés notre linge.

Ouf méchante journée! Beaucoup de kilomètres, plein de détours, du froid et de la pluie, mais on est en un morceau. Ne vous inquiétez pas pour ma blessure, rien de grave. Demain, on suivra la route 5 comme prévu initialement.

[photos de la 5e journée de la traversée Suisse]

MAM et Brigitte


One Response

  1. yvon 06/07/2009 at 00:07 #

    merci beaucoup

Leave a Reply