Pologne (jour 1) Cracovie

Mercredi 14 septembre 2011: C’est pour son passé célèbre et triste que nous avons ajouté la ville de Cracovie dans nos destinations voyage. C’est en Pologne, tout près de Cracovie que les plus gros camps de concentration, ceux de Auschwitz et Birkenau sont situés, endroits que nous voulons visiter pour enrichir notre culture sur ce qui s’est passé lors de la deuxième guerre mondiale. Aussi, c’est le pays d’origine du pape Jean Paul II et de Chopin, ça ajoute ainsi de l’intérêt. Alors, tant qu’à s’y rendre, on en profite pour passer quelques jours dans la ville de Cracovie et voir ce qu’elle nous réserve.

Nous arrivons à Cracovie en milieu d’après-midi après un court vol de Paris avec Easyjet. Nous prenons le train en direction de la gare centrale, trajet qui prend une quinzaine de minutes et qui est le plus rapide et économique pour se rendre au centre-ville. De la gare, on marche quelques minutes jusqu’à l’auberge de jeunesse, Hostel Mosquitos. Nous sommes très bien accueillis, l’endroit est vivant, dynamique, jeune et très près du centre. Comme nous avons réservé une chambre privée avec lit double, nous n’aurons pas à dormir dans un dortoir avec d’autres gens. Nous avons même une galerie pour notre chambre uniquement, c’est le grand luxe. Nous sommes très contents de notre choix.

La température est à la pluie à notre arrivée et on hésite sur ce que nous devrions faire pour le reste de la journée. On part quand même à la découverte de la vieille ville munis d’un parapluie emprunté à l’accueil, mais il n’a pas été utile puisque la pluie a cessé dès notre sortie. Nous n’avons pas de trajet particulier, nous ne faisons que nous acclimater en découvrant les rues de la vieille ville. Nous passons par une grande porte d’un mur de fortification, ce qui marque l’entrée dans la vieille ville médiévale et arrivons rapidement à une grande place marquée par la Basilique Sainte-Marie et au milieu de laquelle on trouve le Sukiennice (Halle aux draps remplie de petites boutiques de souvenirs). La place du marché est très animée avec toutes les terrasses qui la bordent et la quantité de gens qui s’y promènent. Nous sommes impressionnés par la quantité de touristes en cette période et surtout en milieu de semaine, nous ne nous y attendions pas.

On profite que la Basilique Sainte-Marie soit ouverte pour aller la visiter après avoir acheté nos billets d’entrée. C’est une basilique de style gothique et elle est particulièrement réputée pour son retable de bois réalisé par Veit Stoss qui domine la nef principale. Deux tours carrées ont été construites sur la façade de la Basilique et la plus haute (80 mètres), coiffée d’un casque gothique pointu fut ornée par la couronne dorée en 1666. Du haut de cette tour, toutes les heures, un messager / annonciateur sonne du clairon (hejnal) un air traditionnel, transmis à midi en direct par la radio Jedynka dans tout le pays. Ceci rappelle à tous le joueur de trompette du XIIIe siècle qui fut transpercé d’une flèche alors qu’il donnait l’alarme d’une invasion tartare, mythe ou réalité, ça n’empêche que 96 fois par jour la trompette est jouée en haut de la tour (4 fenêtres X 24 hrs). Cette triste histoire fut démentie par un guide et il nous a expliqué que cette légende fut créée par un touriste américain qui a écrit un livre sur la Pologne et à qui un guide avait inventé sur le vif cette fausse histoire. Bref, la basilique ressemble aux autres que nous avons visitées en Europe, sans différence majeure.

Lors de notre promenade dans la ville, on s’arrête dans d’autres églises dont celle de Ste-Barbara, l’église dominicaine où une messe était en cours et celle de St-Pierre et Paul. D’ailleurs, dans cette dernière, des concerts de musique classique sont offerts comme dans plusieurs autres églises et nous décidons d’acheter des billets pour la représentation de ce soir qui joue les plus grands succès classiques. On poursuit notre découverte autour du château de Wawel perché sur une colline en la contournant à la base en passant près de la rivière. Nous reviendrons un autre jour avec un tour guidé, alors nous ne montons pas sur la colline et on se concentre sur la rivière avant de retourner sur la grande place centrale pour manger.

On trouve un restaurant qui offre un cadre charmeur et la nourriture servie y est très bonne. On ne peut pas dire que les Polonais ont une cuisine bien particulière, alors on ne recherche pas particulièrement les plats traditionnels. On mange léger pour éviter de somnoler durant le concert et nous arrivons à temps pour la représentation de 8hpm. Un petit public a pris place dans les premiers rangs de chaises de l’église et nous écoutons attentivement les violonistes, contre-bassiste et violoncelliste jouer de beaux morceaux. Lors d’une pièce musicale, une dame qui joue de la flûte traversière se joint à eux et pour deux autres morceaux c’est au tour d’un trompettiste de compléter le groupe. On reconnait plusieurs morceaux bien exécutés et enjolivés par l’atmosphère dégagé par l’église et l’acoustique de la salle. Le spectacle ne dure qu’une heure, alors on retrouve l’auberge de jeunesse pas trop tard.

Brigitte

[Photos de Cracovie ville]


No reviews yet.

Leave a Reply