Activités,  Camping,  Canada,  Québec

Camping Paradisio, Notre-Dame-du Mont-Carmel

Cet article a 1226 mots. Il vous faudra environ 4 minutes, 5 secondes pour le lire.

_MG_128012 au 15 juillet 2019 :
Notre quatre jours de camping s’est passé au camping Paradisio tout près de Trois-Rivières. Comme toujours, l’accès à l’autoroute 40 par la 640 est très achalandé en ce vendredi début d’après-midi, mais le trajet se déroule assez bien par la suite. Dès que nous sommes installés à notre emplacement, le premier sur le bord, tout près du parc, de la piscine et des jeux d’eau, on se dit que l’on ne sera pas tranquille en fin de semaine. Notre terrain est à la croisée des chemins de toutes les activités intéressantes pour les enfants et un passage obligé pour la majorité des véhicules qui entrent et sortent du camping.

Lors de l’installation et même plusieurs fois durant la fin de semaine, on envoie les enfants jouer au parc que l’on voit très bien de notre terrain. Les enfants sont plus autonomes, donc on n’a pas besoin d’être toujours à côté d’eux. Justine et Vincent vont même se faire des amis pour jouer et faire du vélo. Disons que ça a un côté pratique d’être aussi près du parc. De plus, il y a un grand terrain vague où les enfants courent, ont amplement d’espace pour jouer au ballon, au frisbee et même au baseball.

Le camping est assez grand avec ses trois lacs artificiels, dont un a même une île sur laquelle est situé un bar, géré par le club social, accessible par une navette navale la fin de semaine. Il n’y a qu’un seul lac disponible à la baignade avec une minuscule plage presque cachée derrière la salle communautaire. Les autres lacs servent plus pour la vue des saisonniers qui sont presque tous avec une vue ou accès direct au lac. Il y a deux piscines, une pour adultes seulement avec un spa et l’autre pour les familles. La piscine familiale, juste en face de notre terrain, est assez petite pour le nombre d’enfants durant les heures de grande affluence. Disons que c’est un peu le bordel et que les enfants nageaient presque un par dessus l’autre. Il ne faut pas oublier les jeux d’eau juste à côté de la piscine familiale qui amuse et rafraîchi les enfants.

Le terrain de camping étant situé presque au coeur du village de Mont-Carmel, on a profité un peu du festival qui avait lieu durant cette fin de semaine. Le vendredi soir, nous sommes allés au spectacle de Pascale Picard suivi de Patrice Michaud, nous avons été étonnés de connaître plusieurs de leurs chansons. On a passé un bon moment même si ce n’était pas très populaire, tout au plus une centaine de personnes. Nous aurions voulu aller voir les 3 accords le samedi soir, mais on n’y est pas allé à cause du déluge.
[Photos spectacle Mont Carmel en fête]

Notre journée de dimanche a débuté par une grâce matinée des enfants qui se sont levés tard, 8 heures ! Comme le temps était nuageux et frais, on a décidé d’aller à la Forêt enchantée située à quelques minutes à peine du camping Paradisio et qui offre une multitudes d’activités. On débute par une chasse au trésor en forêt où on suit les indices à l’aide d’une carte et qui nous amène à l’île des pierres magiques. Au cours de la balade, on a vu quelques uns des animaux, croisé des jeux tel que tyrolienne et balancier et finalement on a terminé avec une recherche de roches magiques que nous avons par la suite lavées. Les enfants ont bien aimé et surtout participé jusqu’au bout.

_MG_1280Le prochain défi est une activité d’hébertisme et d’équilibre. Il y a l’option pour grands avec des frais supplémentaires pour le parcourt en hauteur. Considérant le jeune âge de nos enfants, on a choisi l’option de base au sol qui a tout autant de défis pour eux. On passe sur des passerelles de bois et de cordes attachés à quelques cm du sol. Rien pour se faire mal, mais ça pratique nos habiletés force, équilibre et vitesse. Les deux enfants y ont trouvé leur compte en défis à relever.

Munis de deux sacs de grains et maïs inclus dans le forfait, nous partons nourrir les différents animaux dispersés dans le parc. Un lama, un dindon, des chèvres, des moutons, deux vaches, des émeus, des canards et quelques autres animaux ont bien mangé tout ce qu’on leur donnait. A midi et demi, c’est le tour de train qui nous fait traverser la forêt à travers les différents sentiers aménagés. Au creux de la forêt, on est surpris d’arriver à un enclos de bambis tous heureux de nous voir, c’est la surprise du trajet. Ils sont contents parce que l’arrivée du train veut dire que l’on vient les nourrir. Ce que l’on fit pour les 10 minutes suivantes. Ils sont super gentils et les enfants ont adoré les nourrir. Les faons sont vraiment magnifiques avec leur pelage doré et petits points blancs. Aussi beau que dans l’histoire de Bambi.

La prochaine activité, et non la moindre, un court vidéo de 20 minutes sur les abeilles. Un documentaire très bien fait qui nous explique la vie détaillée d’une abeille et du fonctionnement de la ruche, ce que les abeilles font aux différentes étapes de leur vie et comment elles vivent. Par la suite, il y a une démonstration des différences parties de la ruche, à l’aide d’une vraie ruche inutilisée où l’on peut poser des questions et toucher. Pour finir, on sort à l’extérieur pour voir une ruche vivante derrière des vitres. On peut observer ce qui se passe dans la ruche sans importuner les abeilles, distinguer les bourdons des abeilles, les alvéoles, les oeufs, le miel… bref tout ce que l’on a vu dans le film précédemment. Vraiment très intéressant et enrichissant. La visite se conclue par un passage obligé dans la boutique de miel, où l’on fait un petit achat délicieusement mielleux.
[Photos Visite hébertisme et abeilles]

Cette belle escapade a enrichie notre fin de semaine. Autrement, nous avons profité de la plage, du sable, du parc et du grand terrain gazonné en plus des jeux d’eau et de la petite piscine. Ah oui, on a trouvé des jeux intérieurs pour enfants incluant des livres, jeux de table, poupées ainsi que des modules de jeux qui ont fait le plaisir des enfants en attendant le souper. Malgré que nous ayons apprécié le fait que les enfants pouvaient aller jouer au parc de façon autonome, on apprécie un emplacement avec davantage de tranquillité. Par contre, ceci n’a rien à voir avec le camping, mais plutôt à notre façon de sélectionner notre emplacement. Bref, nous ne l’avions jamais réalisé avant aujourd’hui.
[Photos Camping Paradisio]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.