Montréal – Vieux-port

Cet article a 716 mots. Il vous faudra environ 2 minutes, 23 secondes pour le lire.

_MG_128029 juillet 2017 : Tout comme l’année passé, on s’est organisé une journée familiale au vieux-port de Montréal. C’est la première journée de nos vacances d’été et on a retardé notre départ en camping afin de profiter de l’avant dernier feu d’artifice présenté par l’Angleterre.

En milieu d’après-midi, on se dirige vers le métro, question de débuter l’aventure avec les enfants dès maintenant. A cause du Grand Prix de formule électrique, les transports en commun sont gratuits, ce qui fait que juste trouver un stationnement pour le métro à Laval est l’enfer. Une fois dans le métro, c’est plein de monde, car il fait beau et le monde sort enfin. Dès notre arrivée au vieux-port, on prend la direction de l’amphibus pour réserver les billets. Il ne restait que 3 places, on a négocié pour dire que Vincent ne compte pas, car il a moins de deux ans, ouf c’était moins une. On a pu prendre les dernières places de la journée.

Ensuite, on est allé visionner le film en 3D sur les prédateurs au cinéma IMAX. C’est un film sur les techniques de chasse des animaux, extraordinairement bien filmé avec un souci du détail et même une certaine histoire. Le guépard, l’ours blanc et même l’araignée sont des prédateurs qui travaillent très fort afin de capturer leur repas. Ils doivent faire plusieurs tentatives avant de réussir. Même si le guépard court très rapidement, sa course est très courte, ce qui réduit ses chances de capture.

À la sorti du Imax, on court pour rejoindre le point d’embarquement, car c’est l’heure du départ pour notre tour d’amphibus. Ouf on est arrivé à temps, ils nous attendaient. Le circuit débute par un bref tour de la vieille ville, dans le foutu traffic bumper à bumper, mais notre guide est super intéressant, parle de toutes les bâtisses historiques du vieux Montréal et fait des blagues que personne comprend sauf nous…. On y apprend une tonne de faits historiques, des éléments que l’on voit depuis longtemps, mais qu’on ne connait pas leur signification.

_MG_1280Ensuite, on prend un petit chemin qui passe derrière le silo numéro 5 où il y a une descente vers le fleuve St-Laurent. Ouf, les enfants sont un peu craintifs, mais hourra on flotte et “pout pout pout”, on vogue vers le large en passant devant les trois gros quais du vieux-port, Habitat 67 jusqu’au pont Jacques Cartier. On frôle les rapides de Lachine qui est de l’eau bien trop rapide pour notre embarcation. Virage à 180 degrés pour retourner sur la terre ferme tout en ayant une vue du coucher de soleil derrière les édifices de Montréal. Ce fut super intéressant.

[Photos tour amphibus]

Durant ce temps, mes parents nous avaient réservé une place dans une crêperie et prenaient l’apéro en nous attendant. Après un délicieux repas, on passe l’heure qui reste avant le début des feux à se promener dans les rues de Montréal, place Jacques Cartier et ses environs.

[Photos Vieux Montréal]

Au moment des feux, on s’est installé dans les parkings du centre des sciences où on voit très bien les feux qui éclatent au dessus du pont. L’Angleterre était le pays gagnant de 2015, on s’attendait à beaucoup, mais une grande partie des feux était très bas et on n’avait pas une super vue de ceux-là. Pour ceux qui étaient bien gros et bien haut, ils étaient corrects, mais pas spectaculaires et répétitifs. A 22:30 pile, le spectacle est terminé, le métro est bondé jusqu’à Montmorency

Soleil, vieille ville, film, eau, bouffe, feux d’artifice, métro, foule, c’est une journée bien remplie. On remet ça l’année prochaine, de toute façon Justine nous parlera encore 1000 fois de l’autobus qui va dans l’eau et de feu artifice de Montréal… alors on ne peut pas vraiment oublier !

[Photos Feux d’artifice]


No reviews yet.

Leave a Reply