Grèce (jour 3) Delphes

Cet article a 1309 mots. Il vous faudra environ 4 minutes, 21 secondes pour le lire.

Mercredi 29 mai 2013 : La journée d’aujourd’hui est dédiée à la route vers Athènes et la visite d’un autre site classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO, Delphes! Delphes en français, Delphi ou Delfi ou Delfoi en anglais, voilà autant de noms que nous avons dénoté pour le même endroit. Situé entre Météorès et Athènes, c’est un arrêt à ne pas manquer pour voir un sanctuaire dédié au dieu Apollon. Nous quittons les rochers de Météores vers 9h30 et roulons sur les routes sinueuses à travers la montagne et les champs, bref la même route par laquelle nous sommes arrivés.

Une chance que nous avons notre GPS pour nous guider, après quelques 3h30 de routes sinueuses à travers les montagnes et champs, nous atteignons notre objectif vers 13hrs sans se tromper de chemin. Même si nous avons un peu faim, on se dirige sans plus tarder vers l’entrée du site afin d’acheter nos billets et voir par la suite ce qu’il y a à manger sur place. À la billetterie, on nous apprend que le site ferme à 15hrs, alors on décide de faire la visite pour éviter de courir pour tout voir. D’ailleurs, nous ne visiterons que le site archéologique (contenant notamment le temple d’Apollon, le théâtre et le stade) au coût de 6 EUR et sauterons notre tour pour visiter le musée à 6 EUR également qui ferme à la même heure (ou 9 EUR pour les deux). Le gymnase et le temple d’Athéna étant en visite libre, nous irons les visiter à la fin.

Delphes est érigé le long des flancs du mont Parnasse et offre une vue spectaculaire sur la vallée et les montagnes avoisinantes. Avec Delphes et Météores que nous venons de visiter, on peut dire qu’ils avaient le flair pour dénicher ces endroits merveilleux et ce, sans aucune route qui menait là à l’époque. Ceci étant dit, le site présente plusieurs vestiges des fondations ou colonnes des anciens monuments à travers lesquels un sentier bien aménagé se faufile. Nous avons tout le loisir d’apprécier les installations sous le gros soleil de l’après-midi.

Le site n’étant pas très grand, nous arrivons rapidement aux attraits majeurs. Ainsi, la structure la mieux conservée du site est le trésor des Athéniens qui célèbre la victoire de Marathon. Les “trésors”, qui sont disposés sur le chemin menant au temple d’Apollon, sont des monuments destinés à recevoir des offrandes faites au dieu. Juste un peu plus haut, se dressent les quelques colonnes survivantes du temple d’Apollon. Avec les traces de fondations, on peut clairement s’imaginer l’ampleur du temple à l’époque où tous les éléments étaient en place. C’est au centre de la place et c’est assez grand comme temple. Il y a un panneau informatif pour chaque item à visiter, mais nous ne prenons pas le temps de tout lire par manque de temps.

Presque tout en haut du site, le théâtre où la parole de l’oracle était entendue a conservé presque toute sa splendeur. Du moins, on peut encore bénéficier de l’effet diffuseur de la voix, et ce sans même crier. Nous avons testé par nous-mêmes à la fin de la visite lorsqu’il n’y avait plus personne autour. Selon l’affiche informative, 5000 personnes peuvent prendre place au théâtre, ça en fait du monde!

Nous poursuivons l’ascension de la montagne pour se rendre jusqu’au stade où il devait y avoir les courses de chevaux et cavaliers armés. Malgré que les grandes herbes aient pris possession des lieux, on peut remarquer la bonne conservation des éléments. Finalement, on termine la visite juste au moment de la fermeture et ce, sans avoir manqué de temps. Justine dans son porte-bébé sous l’ombre du parapluie était en première loge pour admirer sa première visite de ruines. Bref, ce voyage en est une où Justine aura plusieurs premières!

En sortant du site archéologique, nous poursuivons sur un sentier aménagé qui longe la route principale jusqu’au gymnase et temple d’Athéna. Le gymnase est fermé, mais la vue depuis la route nous suffit. D’ailleurs le gymnase avec le stade étaient des lieux où avaient lieu les jeux olympiques. Justine s’impatiente et le site du temple d’Athéna semble encore plus loin. Alors je profite d’une terrasse ombragée pour m’installer pour la faire manger pendant que Marc-André va chercher la voiture et prendre des photos au temple d’Athéna. C’est beaucoup plus petit, mais le temple est encore sur pied. En rond et entouré par des colonnes travaillées, le temple est magnifique. Pour le reste, ce sont des ruines éparpillées ici et là.

En voiture, nous regagnons le village de Delphes pour prendre le diner sur une terrasse. Le village n’a que deux rues, chacune parallèle à sens unique où des boutiques, restaurants et terrasses se succèdent. Ici, il y a de la vie, mais on ne sait toujours pas où sont les touristes!!! On choisi la terrasse qui fait la pointe du village et on y mange une salade grecque (oui oui, encore une!) et un gyros.

En reprenant la route pour l’aéroport d’Athènes pour rendre la voiture de location, nous passons par le magnifique et sublime village d’Arachova. C’est là que sont les touristes, car Arachova a beaucoup plus de charme que Delphes. Dommage que nous soyons serré dans le temps et que nous ayons déjà mangé, car nous aurions beaucoup aimé profiter de ce beau village vivant et chaleureux. Nous circulons donc à une vitesse assez lente pour en profiter un peu sur notre passage.

Le reste de la route se fait rapidement en passant d’une route de campagne à l’autoroute jusqu’à destination. Nous remettons la voiture et reprenons tous nos bagages pour prendre l’autobus jusqu’à l’hôtel situé à Pirée (Piraeus). C’est la ville d’où partent presque tous les bateaux pour se rendre sur les îles et comme notre bateau quitte demain matin à 7h am, nous avons choisi un hôtel à 5 minutes à pied du port, le Dream hôtel. Ainsi, nous prenons donc le bus E96 au coût de 5 EUR chacun et on prend place immédiatement puisqu’il part dans quelques minutes. Après une heure de route, le chauffeur nous dépose à l’arrêt le plus près de l’hôtel et en demandant notre chemin à des passants, nous trouvons rapidement ce dernier.

Malgré qu’il soit localisé dans une petite rue qu’on pourrait qualifiée de ruelle, l’hôtel est très beau. Le commis, voyant que nous parlons français entre nous n’hésite pas à nous parler français même si on l’avait abordé en anglais. Il est très sympathique et répond à toutes nos questions pour faciliter notre trajet au port pour le lendemain matin. Une fois dans la chambre, nous sommes heureux de constater qu’il y a un parc qui attend Justine, une belle attention de leur part qui ont lu notre commentaire que nous voyageons avec un bébé de 10 mois que nous avons noté lorsque nous avons réservé par internet. Une bouilloire, c’est une autre chose que nous aimons avoir dans notre chambre, car nous aimons bien prendre un thé en soirée…chose qu’il y a dans cette chambre aussi. Dommage que nous n’y restions qu’une seule nuit!

Brigitte

[Photos de la Grèce (jour 3) Delphes]


4 Responses

  1. yvon et Lyne 08/06/2013 at 09:39 #

    merci

  2. Karo +5. 08/06/2013 at 10:34 #

    Sourire à voir maman et bébé kangourou 😉

  3. Kim 08/06/2013 at 11:41 #

    Je prends un bon thé chai en pensant à vous!
    xoxo

  4. Marjolaine 17/04/2014 at 06:46 #

    Bonjour, j’ai vraiment apprécié vos commentaires. Moi et ma fille de 23 ans nous désirons voir les Meteores. Nous arrivons à Athene le 30 avril. Nous avons réservé une auto pour nous diriger vers Delphe le premier soir puisque nous sortons de l’avion en principe à 18 hr 30 et il se fera tard. Mais le propriétaire de l’hôtel nous a informé que le sire archéologique sera fermé puisque le lendemain c’est la fête du travail, 1 mai. Ma question c’ est y à- t- il autre choses à voir !! Ou nous devrions rapidement partir pour les Meteores en espérant que ce sera ouvert!!

Leave a Reply