Flaine, fin de saison du ski club

Cet article a 777 mots. Il vous faudra environ 2 minutes, 35 secondes pour le lire.

Samedi 20 mars 2010: Ca y est, c’est la fin, c’est la dernière sortie de ski avec le ski club des grottes, organisé par pré-en-bulle. Le choix de la station dépendait de la température, ils annonçaient de la pluie, direction Flaine alors. Dès l’arrivée, il commençait a y avoir une légère pluie, plus des gouttes par-ci, par-là que d’autre chose, mais zéro soleil. Comme une bonne partie de la saison, on n’a pas été chanceux cette année, il faisait mauvais, grosse tempête et tout, ça ne fera pas changement.

Tout en haut, on est DANS les nuages, la pluie sans arrêt et zéro visibilité. Mais dès qu’on descend un peu, on sort des nuages, la visibilité est bonne, mais il pleut toujours. Je skie sur de la neige de style gros sel. Aucune plaque de glace en cette journée, mais quelques endroits à découvert, la saison tire à sa fin, le printemps s’en vient rapidement.

Ah oui, j’oubliais, je skie tout seul, car Brigitte se fait une fin de semaine de “filles” et est à Londres pour magasiner et faire des affaires de filles avec les ses amies Canadiennes. Elle vous racontera ça dans un autre post, là on parle de ski.

Donc, je skie dans le gros sel, ce n’est pas tous les jours que l’on a ses conditions et j’aime bien, ça glisse bien et c’est un peu comme dans la poudreuse. J’ai mon monoski et je me dit que aujourd’hui je vais skier à fond comme un malade et terminer plus tôt question d’aller sécher. Je ne fais que des pistes rouges, la Faust plus particulièrement, d’un dénivelé de 880 mètres tout d’une traite ou presque sans arrêter, car mon coeur ne supporte pas trop cet effort un peu extrême. Je pousse au maximum, question de chercher les limites de mes capacités, où j’en suis rendu question technique et surtout pour tester mes limites. Je suis vraiment pas mal et j’assure bien. Cette année, je me suis amélioré comme jamais et les conditions n’influencent plus trop mon style, je me jette à pleine vitesse et je me rends en bas en un seul morceau… c’est bon !

C’est peut-être à cause de la semaine de ski passée ou de la mauvaise température qui fait enfler les articulations et les anciennes cassures, mais mon pied que j’ai foulé, il y a plusieurs années de cela, bien comme il faut 2 fois et cassé une fois (oui oui toujours le même) me fait souffrir le martyr. Mais quand je skie, les bottes attachées au plus serré c’est supportable. Ce qui l’est moins, c’est la pluie, la pluie, la pluie. Quand je prends le DMC (gondole), c’est pas pire, on est à l’abris et on sèche, mais dans les chaises, c’est ridicule. C’est comme prendre une douche tout habillé, vraiment n’importe quoi.

Déja à 2:00pm je suis mouillé de partout, mais à 3:00, c’est la total, dedans et dehors, combines inclues, ça y est je peux tordre mes vêtements. Il commence à faire un peu froid mouillé et au grand vent, je fais une dernière fois les 880 mètres de descente à fond la caisse, en sachant que c’est fini pour cette année. Direction le bistro pour un vin chaud question d’attendre les 3:30-3:45 l’heure de rentrer au bus et à la maison.

Le petit bistro qui a moins de 10 clients habituellement est rempli à craquer, les gens attendent même dehors pour entrer, c’est donc ici qu’est tout le monde, ah bon !… je me trouve une petit place à une table avec des gens que je ne connais pas pour boire mon petit vin chaud et rentre au bus. On retourne à la maison sans problème, j’ai tellement hâte de prendre un douche chaude et de me changer.

Donc, le ski avec le club est terminé. Ce ne fut pas une année très ensoleillée, mais on a bien skié, les gens sont toujours très gentils et les organisateurs toujours aussi dévoués. J’aimerais remercier personnellement les collègues de pré-en-bulle pour nous permettre de faire du ski dans des conditions vraiment intéressantes et à bon prix. L’organisation est toujours irréprochable, les ados civilisés et les horraires respectés. Nous serons certainement du groupe l’année prochaine.

mam


No reviews yet.

Leave a Reply