Avoriaz, prise 2

Cet article a 726 mots. Il vous faudra environ 2 minutes, 25 secondes pour le lire.

Samedi 13 février 2010: À Genève, l’hiver se résume par un ciel gris presque 50% du temps sans trop de neige au sol. Notez que cette semaine on a eu une trace au sol, que vous pouvez voir sur les 5 premières photos. Pour Genève, c’est le genre de gros hiver sale, le plus de neige que l’on a eu au sol, mais souvent le lendemain c’est parti. Cette année avec le réchauffement de la planète, on a eu droit à plusieurs jours de précipitations de neige en ville avec accumulation. Faut croire qu’il y a trop de Canadiens à Genève et que madame météo pense qu’elle est maintenant au Canada!

Selon météo Suisse, aujourd’hui en montagne c’est une journée avec nuages et un peu de précipitations. On risque donc de skier encore dans les nuages, ce n’est pas emballant, nous qui croyaient se faire un bronzage facial, mais bon c’est la vie.

Dès le départ, Hélène (l’organisatrice du club de ski) nous annonce que les plans ont changé et on se dirige à Avoriaz (vu que la semaine dernière nous sommes allés à Flaine au lieu d’Avoriaz). Yé! On n’a pas eu la chance de vraiment profiter de cette nouvelle montagne, alors moi je suis content, on connait bien Flaine, redécouvront Avoriaz.

Notre chemin pour monter se fait dans les nuages et la mauvaise température nous suit. Le chemin est un peu plus long et un peu plus sinueux qu’habituellement, et certains sont malade, ça ne commence pas trop bien la journée pour eux!

Dès que l’on arrive au bas de la piste, les nuages s’amincissent et le soleil pointe, magnifique. Je regarde les conditions qui nous attendent, toutes les pistes sont parfaitement dammées, je ferai donc du squal aujourd’hui.

A Avoriaz, les pistes sont très larges, parfait pour moi. Brigitte, elle pourra enfin pratiquer ce qu’elle a appris et s’améliorer, car dans la poudreuse la technique fout le camps!

Sur les pistes, toutes les pistes, les conditions sont parfaites, cest dammé, parfaitement plat et avec une légère neige pour bien assurer les virages et le gros soleil est présent. Que demander de mieux! Le seul point négatif, c’est que c’est le début des vacances des Français et qu’il risque d’y avoir plus de monde que d’habitude, mais bon, c’est la vie.

Je vous fait le résumé de la journée en un paragraphe, soleil mur à mur, neige parfaite, pas trop de monde malgré les vacances finalement (ils ne sont pas encore arrivés, ici quand on loue un chalet, ce n’est que du dimanche au samedi). On a fait toutes les pistes ou presque de la montagne et elles sont toute vraiment très belless. On a fait une piste rouge plus pentue qui nous a poussé à être plus aggressifs sur nos virages, mais c’est vraiment très plaisant. On ski non-stop jusqu’à 1:45 où l’on se dit qu’il faudrait bien manger, on allait presque oublier.

On repart à 2:30, ce qui nous ne laisse que peu de temps dans notre après-midi, mais on a profité au max, et on refait quelque 3-4 descentes pour se rendre au stationnement et on arrive à 3:45, heure parfaire pour le thé et se changer relax. Nous avons eu le loisir de croiser une vingtaine de skieurs déguisés en clown. Nous ne savons pour quelle occasion, mais ça mit de la gaieté lorsque nous faisions la file pour prendre les chaises.

[ski à Avoriaz]

Ce soir, on a un souper entre amis-expat-québécois-canadiens organisé par Minzi, une Canadienne d’origine chinoise. C’est le nouvel an chinois, l’année du tigre, on est donc atttendu à 8:00h au resto pour un souper en gang, un groupe qui grossit toujours. La famille de canadiens à Genève est assez grande. Tout le monde n’était pas présent et on était tout de même 18.

Nous avons bien bu, bien mangé, on retourne à la maison il est minuit, après cette journée bien remplie, il est temps d’aller se coucher.

mam et Brigitte


Si vous avez aimé ce post, voici 5 autres suggestions

No reviews yet.

Leave a Reply