Traversée de la Suisse (jour 10) fin

Cet article a 543 mots. Il vous faudra environ 1 minute, 48 secondes pour le lire.

Jour 10, Mercredi 1er juillet : Yverdon-les-Bains à Genève – 103 km

Initiallement, on devait faire Yverdon jusqu’à Lausanne (54km) et faire Lausanne à Genève (56km) le lendemain. Toutefois, arrivés à une intersection où on voit une route alternative jusqu’à Lausanne qui fait 13 km de moins, on pense à une nouvelle possibilité. Puisque mon amie de Lausanne est en vacances et ne passera pas la soirée avec nous et qu’on a hâte d’arriver chez nous (surtout Brigitte), on décide de prendre la route plus courte pour atteindre Lausanne et de se rendre jusqu’à Genève. On combine 2 jours en un, au lieu de 2 petites journées, on en fait une grosse. Finalement, ça c’est avéré une bonne décision, on était content d’arriver à destination plus tôt.

Il a fait une autre superbe journée. En prenant la nouvelle direction, on a eu droit à une méga cote qui n’en finissait plus et plusieurs vallons qui ont demandé beaucoup d’énergie à monter. Alors, même si en km le chemin était plus court, on se demande si en temps on a vraiment sauvé. Mais comme on n’a pas fait l’autre route, on ne sait pas si les cotes étaient aussi présentes. On se plait à se dire que si et que notre choix était le bon.

Quelques km avant notre arrivée, les nuages refont leur apparition et quelques gouttes s’en échappent. Ce qui est bien, c’est que le soleil qui nous tapait sur la tête était caché, et que le temps s’est rafraichi. Aussi, comme les gouttes de pluie étaient un peu timide, elles ne nous ont pas mouillé, on séchait au fur et à mesure et ça n’a pas duré. Ouf, on l’a échappé belle!

[photos de la dernière journée de la traversée Suisse]

[Panoramiques de notre traversée suisse]

Conclusion: Après nos quelques 680 km, on savoure notre retour à la maison, dans nos affaires. Etonnament, on n’est pas “racké”, nos jambes sont en pleine forme. Sans grand étonemment, nos fesses ont un peu souffert, surtout les derniers jours. Nos poignets sont fatigués d’avoir supporté une partie de notre poids tout le long du trajet.

On n’a eu aucun bris mécanique, aucune crevaison, aucun pépin. Seulement il fallait surveiller de près nos chaines et break à cause de la pluie et de toutes les cochonneries (sable et gravier) qui y collaient.

On est content de retrouver notre langue. L’allemand, on n’y comprend rien. On a parlé anglais pendant tout notre voyage pour se faire comprendre. Une chance qu’on est bilingues. Mais c’est quand même demandant d’être dans un environnement où on ne comprend pas les menus, les pancartes, les gens qui parlent dans la rue. C’est une bonne raison de déballer notre CD + livre d’apprentissage d’allemand qu’on a acheté il y a quelque semaines!

On a 4 jours à l’appart pour décompresser, faire nos courses, écrire les posts de notre aventure, relaxer avant de repartir pour une autre semaine de vacances très différente. Au moment où vous lirez ces lignes, nous serons au Portugal……à bientôt

Brigitte


2 Responses

  1. yvon 08/07/2009 at 01:45 #

    encore merci beaucoup vous deux, xx

  2. Annie 10/07/2009 at 03:46 #

    J’ai un peu honte de le dire, mais cela fait plusieurs semaines que je ne suis pas venue lire vos aventures. Ce n’est pas faute d’intérêts mais vraiment de temps. Entre la nouvelle maison (il y en a des choses à faire même si cela fait maintenant un an) et les compétitions de vélo de Pascal et là je ne parle même pas du travail où s’enchaine projets par dessus projets, je manque vraiment de temps. Ce n’est pas vraiment la meilleure des excuses, mais c’est la simple vérité.

    Je viens de prendre quelques minutes pour commencer à me mettre à jour. Premièrement, grande nouvelle, vous prolonger votre aventure d’un an. Je suis vraiment contente pour vous. Deuxièmement, je ¨trippe¨ vraiment sur votre dernière escapade à vélo. C’est vraiment beau. J’ai montré vos photos à Pascal, et cela nous a donné un bon avant goût sur un voyage de vélo en Europe que nous planifions pour l’été prochain. Avec les images que vous nous faites découvrir, plus celles que nous voyons en ce moment au Tour de France, qui évidemment occupe tous nous moments télé ces temps-ci, cela ne fait qu’augmenter notre excitation quant à cette belle aventure (beaucoup moins longue que la votre) qui nous attend.

    Sur ce je promets de continuer ma mise à jour de vos péripéties.

    Gros bisous

    Annie

Leave a Reply