Enfin le ski

Cet article a 761 mots. Il vous faudra environ 2 minutes, 32 secondes pour le lire.

Samedi 16 janvier 2010: Enfin, la saison de ski est commencée, pour nous du moins. On est toujours membre à part entière de notre petit groupe de ski de quartier organisé par Pré-en-Bulle.

On a réservé avec le groupe un total 8 sorties journalières. Comme ça, on est certain de faire du ski régulièrement. Pour notre première sortie, on était une trentaine de personnes et nous sommes allés à Flaine.

Ca donnait vraiment le goût d’aller skier, car à cause des perturbations climatiques vécues en Amérique et en Europe, on a eu 3 fois 5 cm de neige au sol ici en ville à Genève. 1 cm ici et le monde vire fou, 3 fois 5cm c’est extraordinaire ou presque. Donc tel de bons citadins, nous allons à la neige, enfin là où elle devrait être!

Malheureusement, il n’y a pas eu autant de précipitations en montagne et les pistes étaient dures et même quelque fois un peu glacées. La journée a débuté avec le soleil et zéro vent, mais dès midi, le vent s’est levé et le soleil a disparu. Il ventait tellement un moment donné que les grosses gondoles à 14 personnes ont été fermées ce qui a coupé l’accès à une grande partie de la montagne, emmenant par conséquent encore plus de monde sur les même pistes.

Nous étions donc tout prêt pour notre journée de ski: on avait des skis tout frais éguisés et cirés et on avait nos petits casques de ski. Eh oui, on s’est acheté des casques. Je trouve cela aussi laid que des casques de vélo et je croyais avoir froid… mais non, après en avoir essayé disons 20 modèles différents, je suis tombé sur un parfait pour ma grosse tête avec du minou et tout pour les oreilles. Brigitte a fait pareil et on est maitenant full protégés de la tête. Ok ça n’empêche pas que je continue à faire du hors piste, mais là je risque moins de me fendre la tête ou de faire une commotion.

Brigitte elle, plus intelligente ou peureuse, se limite aux pistes dammées. Elle a eu la bonne idée de commencer la saison de la bonne façon en prenant un cours privé. En après-midi, elle était pendant 1h30 avec Virginie, une monitrice qui a évalué sa position et sa technique et qui la remise en ligne pour qu’elle soit plus agressive et surtout plus à l’aise. Brigitte skie beaucoup comme dans l’ancien temps sur la base en dérapage. En peu de temps avec la monitrice, elle skiait sur les carres (terme en ski pour dire le bord des skis) dans le sens de la piste et même elle piquait le bâton. Elle a même fini la séance sur la piste qu’ils utilisent pour faire les entraînements et compétitions de slalom. Alors, la piste est bien pentue et surtout assez large. Elle l’a descendu deux fois en appliquant la bonne technique, en piquant ses bâtons pour initier ses virages et en faisant des virages plus serrés. C’était bien de les voir descendre en sychronisation chacune de leur côté de piste. Maintenant, il faut mettre tout ça en pratique et surtout sentir ce qu’elle fait de correct et d’incorrect pour solidifier son ski. Merci Virginie!

Donc, même si la neige n’était pas TOP, les pistes un peu glacées et le vent un peu froid, on a quand même fait d’un mauvaise journée de ski une bonne façon de s’améliorer et d’apprendre quelques choses et surtout de pouvoir, pour les autres sorties à venir, faire que l’on sera mieux à la fin de l’année qu’au début.

Aussi, on a appris que les profs de ski changent les feutres de botte (intérieur) 2 fois par saison pour avoir le pied bien tenu en tout temps. Je crois que mes bottes de ski ont AU MOINS 10 ans, plutôt même 15 et c’est toujours le même feutre. Je dois être du pour changer faut croire. Je vais donc aller magasiner cela, ce ne sera pas un luxe.

Sur ce, je vous souhaite à tous une bonne semaine et samedi prochaine c’est Avoriaz avec Pré-en-Bulle, une nouvelle station que l’on ne connait pas encore!…. yé

mam


2 Responses

  1. yvonet line 17/01/2010 at 23:35 #

    vraiement extraordinaire, bande de chanceux, merci beaucoup xxx

  2. yvonet line 28/01/2010 at 03:45 #

    merci.

Leave a Reply