Autriche (jour 2) ski à Ischgl

Cet article a 807 mots. Il vous faudra environ 2 minutes, 41 secondes pour le lire.

Mardi 9 mars 2010: Aujourd’hui, c’est à Ischgl que nous skierons. En tout cas, ce mot-là au Scrabble vaudrait beaucoup de points avec toutes ces consonnes et une seule voyelle. Qui arrivera à le prononcer correctement?

C’est sous le soleil pour une deuxième journée consécutive que nous partons en ski. La montagne, qui fait partie du massif Silvretta, est tout près de celle de St-Anton, mais on sort quelques sorties plus tôt sur l’autoroute et nous devons faire une quinzaine de kilomètres sur une petite route en serpentin. Ca y est, on voit le village de Ischgl et on trouve un parking assez rapidement. Il est gratuit celui-là et nous sommes tout près du téléphérique.

Le billet de ski en main, coût de 43 euros, nous montons dans la cabine à 11h. C’est une cabine de luxe où 18 personnes entrent assises avec les skis pendus au plafond. La montée nous offre une vue panoramique sur les montagnes environnantes. On traverse quelques montagnes avant de se rendre au point de jonction d’une demi-douzaine de télésièges. Lequel prend-on?

Sous l’embarras du choix de téléphériques, Marc-André veut celui qui nous amène le plus haut. Alors, nous prendrons le B3. Heureusement que les télésièges et les pistes ont des numéros et non des noms, parce qu’en Allemand les mots sont hyper longs avec pleins de consonnes qui ne nous disent rien. Alors, comme ça c’est plus facile à lire et surtout à retenir.

Le domaine skiable est immense, les pistes sont larges comme des autoroutes, bien damées et il y a un choix incroyable. Les pistes sont parfaitement entretenues comparativement à hier à St-Anton, car c’est bien plat et il n’y a aucun amoncellement de neige sur les pistes. Il y a beaucoup de monde, surtout au croisement des télésièges où c’était noir de monde, mais juste un peu plus loin, il n’y avait presque plus de monde. C’est tellement grand que les gens sont vite dispersés et ce n’est pas dérangeant et l’attente aux télésièges n’est pas si long.

Nous skions donc au gré des pistes et des télésièges, toutes les pistes sont belles et agréables à skier, quelles soient bleus (faciles), rouges (intermédiaires) ou noires (experts). Bien oui, nous sommes arrivés sur une pente noire qui n’était pas si pire, mais difficile à cause de son inclinaison assez forte. Un virage à la fois et on y arrive. La piste nous fait penser à un vrai mur et lorsque Marc-André s’arrête au milieu de la piste, il n’en est que plus impressionné. Une chance que je ne me suis pas arrêtée, sinon j’aurais eu la trouille!

C’est vraiment une belle journée de ski malgré le fonds de l’air froid et le vent du nord. A presque 3’000 mètres d’altitude, le froid est mordant et on ne peut y échapper, mais c’est agréable. Les conditions ont été impeccables toute la journée et chaque piste que nous avons skiée était très belle. Comparativement à hier où une seule piste était à notre goût et que nous avions fait à plusieurs reprise, ici à Ischgl nous avons fait plusieurs fois la même piste, car elles sont toutes belles.

Sur le domaine skiable, il y a une piste longue de 11km que nous avons empruntée pour terminer notre journée et nous ramener tout droit au centre du village. C’est une piste très occupée en cette fin de journée et elle n’est plus à son meilleur. On va tranquillement, nous sommes un peu fatigués et ce n’est pas le temps de se faire mal avec les plaques de glace et les tas de neige folle. De haut en bas, ça nous a pris presque 40 minutes.

[Photos de Ischgl – ski]

On change nos bottes de ski pour nos running shoes et on se promène dans le beau village d’hotels, de magasins, de restaurants et de bars. L’ambiance est franchement festive, les bars sont remplis, les gens chantent, dansent, la musique bat son plein et il y a plein de gens qui se promènent dans la rue piétonne.

Un petit restaurant pizzéria nous fait un clin d’œil et c’est là que nous savourons une soupe crémeuse à l’ail, une pizza antique et une lasagne le tout arrosé d’un quart de litre blanc et d’un autre quart de litre rouge dans un décor rustique. Très bon et le tout pour 30 euros!

[Photos de Ischgl – village]

[Vidéo de Ischgl, 0:54 minute]

Brigitte


One Response

  1. Jessica 23/03/2010 at 21:35 #

    Tout simplement WOW!!! Je vous envie!!!!! -xx-

Leave a Reply