Egypte (jour 9) Route de Luxor à Hurghada

Cet article a 824 mots. Il vous faudra environ 2 minutes, 44 secondes pour le lire.

Vendredi 17 septembre 2010: Ce matin, nous faisons le trajet en bus de Luxor (sur le bord du Nil) jusqu’à Hurghada (sur le bord de la mer rouge). Dès qu’on sort de l’hotel après un petit déjeuner-buffet, des chauffeurs de taxis nous attendent. Et ça recommence! Heureusement, ce matin nous avons besoin d’un taxi alors la négociation ne dure pas trop longtemps. Comme prévu, nous arrivons à 9h30 à la station Zanatka où le bus s’arrêtera.

Là, on attent sur de petits banc sà l’ombre que le bus arrive. Il n’y a pas foule, mais il y a 3 autres personnes qui attendent comme nous. Nous attendons et attendons encore. En fait, on vit l’expérience de l’heure égyptienne à fond, car l’autobus n’est pas à l’heure. Durant l’attente, un petit chiot nous diverti pendant que 2 adolescentes écoutent de la musique à côté de nous.

L’autobus tant attendu arrive enfin après 1h30 de retard, mais il est plein…full il n’y a plus de place. Nous n’avons pas d’autres choix, on monte quand même après avoir laissé nos sacs dans les compartiments sous le bus. Il n’y a pas d’autres bus plus tard et on veut profiter de la plage à Hurghada. On fera le voyage debout dans l’allée ou assis dans l’escalier. C’est toujours mieux que rien.  Brigitte passe la première heure assise sur le plancher près du chauffeur et on voit l’asphalte défiler à côté du bras de vitesse…rien de rassurant.

Nous sommes les seuls blancs du bus et on se sent vraiment touristes parmi eux. Le bus est super calme, tout le monde dort, peu parlent et les jeunes enfants sont incroyablements sages. Brigitte laisse sa place à un monsieur âgé qui embarque un peu plus loin et me rejoint debout dans l’allée. Heureusement que nous avons nos ipod pour écouter de la musique. Les rideaux sont tirés alors on ne voit pas le paysage défiler. A mi-chemin, on s’arrête dans un petit casse-croûte au milieu de nulle part. L’autre moitié du trajet se déroule bien et il y a même 2 personnes qui nous ont offerts leur place pour la dernière heure. Ca confirme que les Egyptiens sont des gens sympathiques, gentils et toujours prêts à nous aider.

Enfin arrivés à Hurghada vers 5h30 (après 6h de bus!), nous sommes fatigués de n’avoir rien fait! On prend le taxi pour se rendre à l’hotel avec notre chambre au 3e étage avec un balcon et une vue sur la piscine et la mer rouge à la fois. Notre chauffeur de taxi nous a appris qu’il n’y a pas de traversier pour se rendre à Sharm El Sheik pour la semaine puisqu’il est brisé. On a alors le choix de prendre le bus de nuit d’une durée de 12-13h ou l’avion avec escale au Caire qui coûte la peau des fesses. Ouain! On prendra le bus la nuit prochaine puisque nous n’avions pas réservé d’hotel à Sharm et nous profiterons d’une journée de plage demain à Hurghada (au lieu de Sharm tel que prévu).

Durant la soirée, on va se dégourdir un peu les jambes sur le bord de la plage et sur l’allée principale avant d’aller manger. On constate que l’ambiance est nettement différente ici. C’est beaucoup moins typique, plus touristique. Bref, il y a tellement de touristes que les vendeurs n’ont pas besoin de nous harceler…c’est une bonne chose. On opte pour un petit restaurant italien pour ne pas prendre un fast food. C’est un petit restaurant des plus chic que nous ayons eu depuis notre arrivée en Egypte, le repas est assez copieux et nos pâtes et lasagne sont délicieux.

Nous avons réservé notre excursion d’apnée (snorkeling) dans la mer rouge. En fait, la femme de notre chauffeur de taxi a une école de plongée et fait aussi des sorties d’apnée. Ce sera notre même chauffeur qui viendra nous prendre demain matin. Nous ne voulons pas faire de la plongée avec bouteille parce que nous n’avons pas nos cours, on manque de temps pour les suivre et c’est trop cher. On profitera du soleil et de la vue des poissons quand même.

On retrouve notre chambre d’hotel pour s’y assoupir. Nous avons eu une grosse journée. Elle fut assez épuisante même si on n’a rien fait. Une chance que nous n’avons pas trop de journée de transfer comme ça car ne n’est pas là qu’on visite et profite du pays!

MAM

[Photos de Hurghada]


One Response

  1. yvon Desgagné 19/10/2010 at 00:45 #

    superbe photo merci, combien il vendait le Pharaon ?

Leave a Reply