La Réunion (jour 6) Descente et montée vertigineuses

Vendredi 1 juillet:

marche – Roche Plate (1132m) @ La Nouvelle (1420m) – 8:30 à 2:00pm

nuit –  Maxime Oreo

On s’est permis un petit quart d’heure de plus de sommeil pour être certain qu’il fasse jour lorsque sera le temps d’aller prendre le déjeuner. Hier, le retour a été périlleux, une chance que le monsieur nous a prêté sa lampe de poche sinon nous n’aurions rien vu avec la notre dont les piles sont presque mortes. Nous déjeunons sur leur grande terrasse remplie de verdure et bien décorée.

Nous traversons le petit village de Roche Plate pour poursuivre la randonnée par le fonds de Mafate. Ainsi, une descente vertigineuse à flanc de falaise nous attends puisqu’il faut descendre jusqu’à la rivière aux galets (742m). Un pas à la fois et nous arrivons à la rivière dans les temps prévus par le topoguide. On prend une petite pause avant d’affronter la montée.

Évidemment, nous devons franchir la rivière pour se rendre de l’autre côté et ce, trois fois plutôt qu’une! Marc-André a réussi à traverser sans se mouiller les pieds, mais il a dû passer par des endroits difficiles….faire de grands pas et un peu d’escalade, ce que je n’ai pas été capable de faire vu ma petite taille et que je suis craintive. Alors, moi je suis passée les deux pieds dans l’eau sans même prendre la peine d’enlever mes chaussures tellement j’en avais marre. J’ai tenté de passer à quelques endroits sans me mouiller, mais à chaque fois, je figeais et devais trouver une alternative. Alors, de passer directement dans l’eau a beaucoup facilité la tâche. Seulement la traversée qui aurait dû nous prendre environ 15 minutes, nous en a pris 45!

Une fois franchie la rivière, nous avons pris deux échelles à flanc de rocher et là commençait le pur plaisir de la rude montée d’un dénivelé de 571m vers La Nouvelle. Au début, nous étions sur les rochers avec peu de prise et ensuite nous avons commencé à faire des lacets toujours en rude montée. A certains endroits, c’était très très étroit, pas même deux pieds de large. Il fallait resté concentré à chaque pas, mais à un moment donné, il y avait des toiles d’araignées partout et on devait lever les yeux pour ne pas s’en prendre une en plein visage.

Presque arrivés à destination, un jeune homme Réunionnais nous a dépassé avec son gros chandail à capuchon et un ordinateur portable sous le bras…..mais il sort d’où lui? En fait, il y avait des maisons juste derrière nous et il devait se rendre au centre du village. Aussi, depuis le début de notre périple, nous avons rencontré plusieurs locaux qui faisaient de la randonnée ou du moins passait d’un village à l’autre et ce, en gougoune (tong ou flip flop pour nos amis européens)!

Arrivés au centre du village, deux hélicoptères transportant des marchandises font la livraison sous nos yeux. Il n’y a pas de pancarte pour le gîte, alors on demande à un résident de nous indiquer le gîte de Maxime Oreo. Une fois trouvé, le site est superbe avec du gazon, trois grandes bâtisses avec plein de fenêtres. Notre chambre double est à l’écart et encore une fois, nous sommes seuls. C’est une des grande différence avec le GR20 en Corse que nous avons fait l’an dernier et où il n’y avait qu’un seul gîte par étape. Ici, nous sommes dans des villages, c’est plus chaleureux et il y a plein de possibilités d’hébergement.

Pendant l’après-midi à La Nouvelle, nous avons étendu notre linge pour le faire sécher, d’ailleurs vous le verrez sur les photos, notre linge est étalé partout sur la galerie. On écrit le post du jour sur notre petit ordinateur, fait une petite sieste et finalement sommes allés nous promener dans le village. La Nouvelle est le plus grand village de Mafate avec ses 100 habitants. Lors de notre promenade pour repérer le départ pour demain matin, nous sommes passés entre quelques maisons, l’église, une épicerie, un snack bar, une boulangerie et une école fraichement rénovée. Toutes les bâtisses sont jolies, colorées et assez bien surtout au milieu de nul part. Juste à côté de notre gîte, il y a un terrain de soccer où les enfants ont joué un match durant notre sieste.

A notre retour, on se prépare pour le souper et ils nous ont allumé un beau feu de foyer que nous apprécions beaucoup pour se tenir au chaud.

Brigitte

[Photos de La Réunion (jour 6) Roche Plate à La Nouvelle]


No reviews yet.

Leave a Reply