Ski à Chamonix

Cet article a 831 mots. Il vous faudra environ 2 minutes, 46 secondes pour le lire.

28 février: Dit-on Asterix ou Asterixe?, dit-on grand prix ou grand prixe?, dit-on Chamonix ou Chamonixe? Et bien, peu importe la façon dont on le dit, nous sommes allés à Chamonix ce samedi.

On a décidé que l’on voulait aller faire du ski au Mont-Blanc. Il faut se décider d’avance, car comme on n’a pas de voiture, il faut trouver une navette ou bien louer une auto. Cette fois-ci, on a trouvé une navette qui faisait Genève-Chamonix, mais faut réserver au minimum 3 jours d’avance. Cet hiver, la voiture nous a beaucoup manqué. Ca nous oblige à tout prévoir d’avance et enlève la spontanéité du matin ensoleillé où on veut aller faire du ski. Mais sinon, en d’autres circonstances, on se débrouille très bien sans voiture.

Il faut bien aller skier au Mont-Blanc puisque nous sommes en Europe. Le domaine skiable est tellement grand qu’il faut choisir où exactement, car il y a plusieurs parties skiables (et aviser notre navette). Notre choix s’arrête sur le domaine des Grands Montets. Un domaine skiable situé à Argentière à 1’252 mètres avec un point culminant à 2’765 mètres. Si on avait voulu aller tout en haut à 3’275 mètres, il fallait payer un extra de 10 euro, on en avait assez pour s’amuser avec la passe de base.

Evidemment, Chamonix est reconnue pour l’aiguille du midi, mais le domaine que l’on a choisi est complètement à l’opposé, donc ce sera pour la prochaine fois. On a tout de même eu l’occasion de voir les aiguilles de notre versant. Bizarre de voir toutes ces aiguilles / dents bien pointus.

Ce fut une journée merveilleuse avec un ciel bleu, un mega soleil et +13 degrés même en haut. La neige et les pistes étaient plutôt dures, car ça faisait un bon moment que le soleil tapait et faisait fondre un peu la neige. Il n’a pas neigé durant les derniers jours, donc il n’y a pas de nouvelle poudreuse. Nous avons donc skié sur du dur, avec quelques endroits glacés. Ca nous a permis de travailler une autre forme de ski, c-a-d du carving.

Les 2 premières descentes étaient très pénibles et j’ai presque démissionné. Je ne contrôlais rien, mes skis bougaient de gauche à droite, dès que je tournais j’arrêtais ou sinon je prenais de la vitesse. La texture de la neige m’a vraiment déstabilisée; du gros sel granuleux ou sinon pas de neige du tout, très difficile d’arrêter avant que le ski agrippe bien……heureusement, j’ai persévéré, Marc-André m’a répété les consignes de base et on a finalement fait du bon ski.

Les indications des pistes sont plutôt rares. C’est très difficile de savoir où on va, mais à la fin de la journée, on a demandé comment on fait pour redescendre tout en bas en ski (et non pas en chaise). On nous a montré une piste que nous n’avions pas vu. La piste était géniale, peut utilisée car un peu à l’écart et il y avait beaucoup de neige granuleuse. On l’a tellement aimée, qu’on a repris le chair lift et on l’a refait une deuxième fois. Ce fut vraiment très bien et ça a bien fini la journée (ma technique de ski étant revenue, j’ai pu vraiment apprécier).

Nous avons profité de notre journée, avons bronzé et bien mangé. La tendance ces dernières semaines, c’est qu’il fait très beau le samedi et un peu plus moche le dimanche. On est bien content d’avoir skié avec le soleil…..on est revenu avec le visage rougi par le soleil….vivement le printemps qui arrive!

On s’est promis d’y retourner plus tard pour profiter des autres versants, de faire du ski dans des conditions, espéront plus faciles, et avec moins de gens.

En revenant du ski, on sentait “le petit canard mouillé” donc c’est douche avant de souper. Je (Marc) le dis depuis que je suis arrivé, le bain fraichement émaillé avec les rebords arrondis, c’est dangereux. Une mauvaise manoeuvre et j’ai glissé dans le bain, j’ai foutu le camp à travers le rideau de douche et tombé en dehors du bain avec atterissage brutal sur le plancher la tête dans la porte. OUCHHHH! J’ai mal à la main et un gros bleu sur le côté. Tout est ok, rien de cassé….après avoir ramassé le savon partout sur les murs et dans le corridor et épongé l’eau par terre, on a rit un bon coup. Moi qui pensait que faire du ski c’était dangereux… bien non se laver ça c’est un sport extrème!

[Photo de Chamonix]


One Response

  1. yvon 01/03/2009 at 23:42 #

    c’est super beau, merci encore une fois et arrête de te battre avec la bain, hahahah……c’est dangereux prendre son bain en europe hahaha…. fait attention on veut recevoir d’autres photos.

Leave a Reply