Kenya – Départ

Cet article a 1002 mots. Il vous faudra environ 3 minutes, 20 secondes pour le lire.

Mardi 1er Septembre: Afin de faire un récit complet, il est nécessaire de retourner un petit peu dans le temps. L’idée du safari est née dans la tête de Marc-André principalement parce que c’est intimement lié à photo, on dit souvent safari-photo. C’est un projet qui m’intéressais aussi puisque c’est synonyme d’aventure, c’est un périple unique et pourquoi ne pas en profiter puisque nous ne sommes pas si loin et qu’on a plein de semaines de vacances… C’est en février-mars que le projet prend forme lorsque que Marc-André découvre une agence de safari lors d’une foire du tourisme à Genève. On fait quelques recherches et finalement décide de réserver pour septembre avec cette agence. Il nous semble que c’est trop loin, mais il nous a été déconseillé de le faire en juillet, car c’est trop chaud. Septembre étant une meilleure période pour les migrations, donc plus grandes chances de voir des animaux.

On a eu quelques frayeurs lorsque la date du départ a été annulée. Chanceux dans notre malchance, il y a de la place pour le départ du 2 septembre (au lieu du 3 initialement) et on peut changer notre vol d’aller par la peau des fesses. En fait, notre billet d’avion n’était pas changeable, mais un des 3 vols de l’aller (oui 3 vols au total pour l’aller et 3 autres au retour!!!) était cancellé, alors on a eu la possibilité de devancer d’une journée notre vol. OUF!

C’est ainsi que lundi soir le 31 août, moment où je commence officiellement mes vacances, on prépare nos bagages. On a peine à croire qu’on est rendu à la veille du départ, périple qui semblait si loin quand on a fait nos réservations. On est vraiment tout énervés….. C’est après une nuit blanche à préparer nos bagages qu’on embarque dans le taxi, à 4h am, pour nous rendre à l’aéroport. C’est à ce moment que débute les attentes, les vols, les escales…bref le voyagement.

On est arrivés tôt, trop tôt à l’aéroport, alors on profite qu’on est seuls à la porte d’embarquement pour prendre des photos amusantes. On somnole aussi un peu sur les bancs avant le décollage. Notre premier vol d’une durée de 1h30 fait escale à Amsterdam au Pays-Bas. La vue à l’aterrissage est super belle. Il y a plein de canaux (rivières) entre les maisons et les terres. Malheureusement, on n’a pas pu prendre de photos car l’appareil photo était dans le coffre au dessus de nos têtes. Nous avons dû marcher 20 bonnes minutes pour se rendre à la porte de départ pour notre prochain vol, ce qui a écourté notre temps d’attente. Il y avait des tapis roulants, alors on a fait quelques allers-retours pour s’amuser à prendre des photos. Tous les moyens sont bons pour passer le temps!

Notre deuxième avion est immense….63 rangées de 10 sièges! Nous sommes à la rangée 37, sièges E et F, donc au plein centre de la rangée du centre, ce qui fait qu’on n’a aucune vue dans les hublots. On a un écran de télévision individuel avec plusieurs choix de films, musique et même des jeux électroniques. Tant mieux, car le vol va durer 8 heures! En fait, 9h, car on est restés au sol pour une heure, il parait qu’il y avait des problèmes électriques. Finalement, après une heure de délai, notre avion se met en mouvement. Le vol a été très calme, sans turbulence. On y a pris le diner et le souper. On a regardé 2 films entre quelques assoupissements.

Arrivés à notre 2e escale à Nairobi (capitale du Kenya), on doit récupérer notre bagage pour aller dans une bâtisse minus pour les vols locaux. On voit tout de suite le changement de classe! Grâce à notre heure de retard pendant lequel on était installés confortablement, il ne nous reste qu’une heure d’escale dans cette salle inhospitalière. Au moins les gens sont gentils. On avait l’air perdus pour faire le changement et les gens qu’on a croisé nous ont bien indiqué comment se rendre à la porte de départ.

Le dernier vol, et non le moindre, prend quelques 45 minutes. Heureusement, à notre sortie de l’aéroport, il y avait notre navette qui nous attendait pour nous conduire à l’hotel. Tout un soulagement! Petite mise en situation : on ne savait pas quel hotel nous avait été alloué par l’agence et j’ai essayé à plusieurs reprises durant la semaine avant notre départ d’obtenir le nom et l’adresse, car s’il n’y avait pas le monsieur avec son papier et nos noms écrits dessus, on aurait fait vraiment dure, surtout à minuit! En plus, notre safari commençait le lendemain matin, on ne sait toujours pas à quelle heure, d’ailleurs… Bref, ça c’est bien passé, mais m’a stressé jusqu’à ce que je vois nos noms sur son carton.

Notre route n’est pas terminée puisque ce n’est qu’après 30 minutes de voiture qu’on arrive enfin à notre hotel, le Dolphin à minuit et demi. L’accueil est super, ils nous attendaient avec un sandwich aux tomates et du thé. L’endroit ressemble à la République Dominicaine, un petit resort et il fait chaud et humide. Il nous semble voir l’océan, mais il fait trop noir et on est fatigués pour aller à la découverte. On en profitera davantage après notre safari, car on restera à l’hotel 3 jours avant de revenir à Genève. Bonne nuit, courte tout de même car le réveil est à 7h pour le départ officiel en safari à 8h.

[Kenya – départ]

Brigitte


4 Responses

  1. Jessica 14/09/2009 at 23:58 #

    Wow! Je ne m’attendais pas à avoir les faits et gestes de mes deux aventuriers préférés aussi rapidement!!! Vous êtes génials! -xox-

  2. les roux l'ecuyer 15/09/2009 at 05:00 #

    wow! quelles aventures! et le safari n’est même pas encore commencé!

    Bonne chance!

  3. -karo.+ 15/09/2009 at 14:12 #

    On a hâte de voir les lions…. 🙂
    et de connaître la suite des aventures…

  4. Sandra 16/09/2009 at 03:58 #

    Vous êtes vraiment beaux ! J’ai hâte de connaître la suite… Minou se joint à moi pour vous donner des bisous !

Leave a Reply