Andalousie (jour 1) Gibraltar

Cet article a 1184 mots. Il vous faudra environ 3 minutes, 56 secondes pour le lire.

Chargement
Centrer
Circulation
A vélo
Transports

Jeudi 2 juin 2011:  Enfin nous y sommes, une très longue fin de semaine de congé. Nous profitons de l’Ascension de ce jeudi pour faire le pont comme on dit en Suisse, c’est-à-dire de prendre le vendredi de congé et tant qu’à y être, nous avons aussi pris le lundi pour nous faire un grand 5 jours de vacances. Nous avons choisi d’aller dans le sud de l’Espagne, en Andalousie et les 5 jours ne seront pas de trop pour parcourir Gibraltar, Vejer de la Frontera, Séville, Cordoue (Cordoba), Grenade (Grenada) et Malaga.

Pour des raisons d’heures de vol, cette fois-ci il faut être à l’aéroport pour 1:00pm, seul vol pour Malaga par EasyJet. On ne se lève pas trop tôt, mais assez pour avoir le temps de faire nos bagages et de réserver les hôtels. Étant trop occupés cette semaine, on a sauté cette partie, mais nous avions déjà fait l’expérience de chercher un hôtel sur place et ce n’est pas très agréable et ça demande beaucoup de temps, alors mieux vaut réserver avant de partir. On arrivera finalement assez d’avance à l’aéroport, on n’est jamais partis en vacances aussi peu stressés. C’est un bon départ.

Dès notre arrivée, nous prenons possession de la voiture à l’aéroport de Malaga et on prend la direction de Gibraltar directement (on visitera Malaga à la fin!). Cette fois-ci, c’est Brigitte qui a fait la préparation du voyage et en la relisant, j’ai vu que nous passions près du détroit de Gibraltar et son fameux Rocher et que nous nous y arrêtions pas. Brigitte avait oublié de mettre ça sur la liste, mais nous aurons le temps de faire un détour.

Ainsi, notre premier arrêt sera Gibraltar qui est un territoire britannique d’outre-mer, en bordure du détroit du même nom qui relie la Méditerranée à l’océan Atlantique. Oui, ici ça sent l’Angleterre avec les gens qui parlent avec l’accent “British”, les cabines téléphoniques rouges et autres particularités qui rappellent le Royaume-Uni. Le territoire a une superficie de 6’543 m2 et une population d’environ 28’ooo habitants, ce qui lui donne une densité de 4’290hab/km2, soit un des territoires les plus densément peuplé. Une grande partie du territoire comprend l’immense Rocher de Gibraltar.

On y arrive et il est déjà 6:00pm, il nous reste donc au plus 3 heures pour visiter avant de refaire un peu de route pour rejoindre notre hôtel. Comme suggéré sur les blogs que  nous avons lus avant de partir, nous stationnons la voiture à La Linea de la Concepcion et traversons la frontière à pieds. Juste en voyant la file de voitures qui font la queue pour sortir de Gibraltar, nous comprenons vite pourquoi. On a lu que l’attente pouvait facilement aller jusqu’à 2-3 heures tandis qu’à pieds on traverse en quelques secondes. Suffit simplement de prendre le bus local pour se promener dans Gibraltar, d’ailleurs il y a une station sur le bord de la frontière. On saute dans le bus #5 au terminus de l’aéroport pour ensuite se rendre au centre-ville (Billet aller-retour 2 euros). Une bizarrerie de l’endroit, c’est que la route principale traverse la piste d’atterrissage de la seule piste de l’aéroport, heureusement il n’est pas trop occupé et ce n’est pas un problème.

On se rend au centre-ville et ensuite en direction du téléphérique pour monter en haut du rocher à 700 mètres (aller-retour 12.50 euros). Il est déjà 7:00pm et la dernière descente est à 7:45pm, on aura tout juste 45 minutes, c’est mieux que rien. Tout en haut, il y a deux grottes, un parcours piéton sur les anciennes fortifications et rempart ainsi qu’une réserve naturelle de macaques berbères en liberté. D’ailleurs, dès nos premiers pas sur le rocher, nous sommes accueillis par les macaques. Ils sont assez bien nourris, car il sont gros et il y a même quelques bébés qui se chamaillent et deux mères qui en allaitent de tous petits.

On a le soleil de fin de journée, la vue panoramique est splendide et avec tous les bateaux dans le canal c’est joli. Le ciel est assez dégagé et on a même une vue claire sur le Maroc juste de l’autre côté du port, je n’aurais pas pensé que c’était aussi proche. On prend quelques photos des macaques qui sont polis et assez dociles, mais pas domestiqués. Il est bientôt 7:45pm et c’est un peu la course pour attraper le dernier téléphérique, mais heureusement, on ne l’a pas manqué. De retour à l’auto, on reprend la route en direction Vejer de la Frontera pour environ 1.5h. C’est une petite ville en flanc de montagne avec des maisons toutes blanches, un peu comme Santorini en Grèce.

On est donc sur la route, mais cette fois, je demande au GPS d’éviter les péages, car juste entre Malaga et Gibraltar on est passé par trois péages de respectivement 6, 4 et 2.75 euros environ. Ca fait cher du kilomètre et ce, sans vraiment sauver du temps! On passera à travers un immense parc/réserve avec une petite route asphaltée au milieu des terres inondables, rivières et vallées verdoyantes avec en bonus un beau coucher de soleil. On arrivera vers 9:30pm à Vejer et pour trouver notre hôtel situé au coeur du quartier historique, on passera par un labyrinthe de petites ruelles. Toujours grâce au GPS, il nous mènera droit à notre hôtel, La Casa del Califa, un grand complexe de 10 maisons regroupées en hôtel sur 3-4 étages. On monte et descend, passe à travers des corridors pour enfin rejoindre notre superbe belle petite chambre tout à fait dans le style très rustique. Il y a même un chat dans l’hôtel et on sait que les gens qui aiment les chats sont tous des bonnes personnes.

Après être allé stationner la voiture à l’extérieur du centre historique et marché une bonne vingtaine de minutes, Brigitte me rejoint à l’hôtel et nous nous préparons à aller manger léger avant de se coucher. L’hôtel est situé sur la Plaza de Espana avec quelques restaurants autour, donc nous avons l’embarras du choix pour souper. Des tapas seront notre choix: mini burger, patates avec sauce, salade ensoleillée et carpaccio de courgette. Le tout est vraiment au dessus de nos attentes, c’est délicieux et surtout le petit verre de Rioja qui l’accompagne complète bien le tout. C’est d’ailleurs un des meilleurs souper que l’on ait pris en vacances, fin et goûteux.

MAM

[Photos d’Andalousie – Gibraltar]


No reviews yet.

Leave a Reply