Corse (jour 7) Parmi les fleurs jusqu’à I Paliri

Vendredi 25 juin 2010: Ce matin nous aurions dormi encore un peu plus longtemps, mais comme il fait chaud au 3e niveau du refuge, on se lève à 6h30. Ce matin, j’ai étonamment mal nul part. Hier, j’avais mal aux genoux à cause des descentes, mais lorsque je me suis cogné le gros orteil, le mal a changé de place. Tant mieux, ce matin tout va bien.

On commence notre randonnée à 8h15 et on a opté pour la randonnée traditionnelle. Plusieurs randonneurs prennent l’alternative alpine qui est plus sportive à cause du dénivelé à traverser, mais nous voulons profiter de la route des fleurs décrite dans le livre et notre journée est déjà assez bien chargée. Même si selon le livre l’alternative est de durée égale à la route traditionnelle, nous savons que pour nous se sera plus long, alors on n’exagère pas.

La première partie de notre journée commence en forêt avec de belles montées courtes alternées avec des descentes un peu plus longues. Environ à un tiers du trajet, on s’arrête à une source où Brigitte prend son petit déjeuner, car elle a eu de la difficulté à déjeuner ce matin.

Fidèle au livre, le trajet serpente effectivement dans une nouvelle végétation qui privilégie plutôt les fleurs. On se croirait presque dans un sentier botanique avec des plantes vertes et une végétation très différente de ce que nous avons vu les autres jours, mais ce n’est pas très fleuri. On alterne entre sentier en forêt et à découvert, mais on apprécie l’ombre de la forêt, car c’est une journée chaude. A certains endroits, on se croirait dans un canyon à cause des roches et le manque de végétation soudain.

Une montée d’environ 3 km pendant un peu plus de 2h nous mène à Bavella. C’est un village très touristique, un point de départ pour plusieurs randonnées courtes et il y a beaucoup de monde. En fait, nous avons un choc de voir toutes les voitures, de croiser autant de gens et d’entendre tout ce bruit de la civilisation……on réalise que nous étions bien dans notre nature avec les quelques autres randonneurs. On prend quand même une pause ici avant de poursuivre notre route, car nous irons jusqu’à I Paliri (contrairement au livre qui proposait de s’arrêter ici)….une chance, car nous ne sommes pas encore prêts à réintégrer les touristes et l’activité de la civilisation.

Les 5 km à faire pour atteindre le refuge de I Paliri est valloneux et surtout en forêt. Comme il y a plus de gens qui passent sur cette partie du sentier, on remarque qu’il est plus aménagé que le reste du GR20, car il y a des murets de pierres pour solidifier certaines parties et des marches aménagées, ce qui enlève un peu du cachet du sentier naturel. Ici les marques sont bien évidentes, mais à certains endroits on a constaté que les marques sont défraichies ou que l’écorce était tombée en partie là où la marque était ou que la végétation avait pris le dessus et caché la marque sur les roches.

La vue du refuge à 6h15 sous le beau soleil fut appréciée au tournant du sentier et cette fois ça n’a pris que quelques minutes avant de l’atteindre. Belle surprise, on retrouve notre couple d’amis anglais qui ont changé leurs plans puisqu’il n’y avait plus de place à Bavella. Nous prenons notre souper avec d’autres français et un italien dans la section du « self service » et ce fut bien agréable. On fait vraiment de belles rencontres et on échange sur nos expériences.

Le site du refuge est vraiment bien, c’est bien entretenu.  Ah oui, on a découvert les toilettes turques….il n’y a pas de toilette en fait, juste une place sur le plancher pour mettre tes pieds et un trou…avec en prime un tuyau pour nettoyer! Des fois, mieux vaut aller directement dans le bois 🙂

C’est notre dernière nuit en refuge, car demain est la dernière journée de notre périple GR20 sud!

Départ: Asinau
Arrivée: I Paliri
Altitude: montée 380m, descente 695m
Longueur: 16 km
Temps avec pause : 10h
Rating du gîte : 4/5

MAM

[Photos GR20 I Paliri]

[Vidéo jusqu’à I Paliri, 1:24 minutes]


No reviews yet.

Leave a Reply