Prague (jour 1)

Jeudi 21 avril 2011: Nous passerons la longue fin de semaine de Pâques à Prague. Pourquoi visiter la capitale de la République Tchèque. En fait, ce n’était pas vraiment dans nos plans ni sur notre  « short list », mais j’ai lu sur d’autres blogs tellement de bonnes choses à propos de cette ville que nous l’avons rajouté. D’abord, nous devions passer le week-end de Pâques en Grèce, mais 4 jours, dans le meilleur des cas, c’était farfelu, voire impossible. En plus, ils sont très religieux, alors tout aurait été fermé durant ces jours, alors très peu agréable pour nous touristes qui voulons voir ces endroits particuliers. C’est alors suite à tout ceci que nous avons sélectionné Prague comme destination pour cette longue fin de semaine

Pour profiter au maximum, Brigitte termine de travailler tôt et nous prenons l’avion le jeudi soir pour être directement sur place le vendredi, jour de congé férié. Notre vol de soir et notre souper à l’aéroport se passent bien, on vole avec Brussel Airline, une compagnie fiable et à l’heure, même 10 minutes d’avance à l’arrivée ce qui a fait que c’est nous qui avons attendu notre chauffeur! Il nous fait faire la petite demi heure de route entre l’aéroport et l’hôtel bien situé au centre ville, mais ce n’est pas un hôtel de luxe, vieux et au fond dans une ruelle un peu mal famée. Heureusement qu’on passe très peu de temps à l’hôtel et beaucoup dehors. Ils annoncent 23 degrés et plein soleil, hourra! Il est à peine 11:00, on est déjà installés, prêt à dormir. Je prends le temps d’écrire un peu, question de prendre de l’avance et Brigitte se détend de sa grosse semaine en finissant son livre policier de Mary Higgins Clark.

Vendredi 22 avril 2011: Ce matin, on met quand même le cadran, car les déjeuners finissent à 9h et j’ai prévu un horaire chargé, mais aussi assez flexible. On se paie même une folie en ce vendredi. Habituellement on prend soit un tour guidé à pied ou un petit train touristique ou un bus qui nous fait faire en 1 heure le tour des point importants, mais surtout qui nous met en tête la carte de la ville question de marcher sans trop suivre de plan pour le reste des jours et des visites. Donc j’ai décidé que l’on ferait enfin l’essai d’un Segway. Un Segway, c’est cette petite plate-forme sur deux roues avec un guidon que l’on actionne seulement avec le poids de notre corps en se penchant vers l’avant et en opposant une résistance. Je voulais débuter la journée avec ça, mais je me suis pris un peu tard pour réserver et ce sera la visite de fin de journée de 16h à 19h, avant le souper, on en profitera pour faire notre sélection des restaurants!

Ce matin, on s’enligne donc sur la vieille ville, partie qui ne sera pas couverte avec le tour en Segway, de toute façon, vaut mieux la faire à pied, tranquillement. L’hôtel étant directement au centre de l’action, on est à deux pas de tout ce qui est bien pratique. On sort de l’hôtel et on fait quelques détours par les petites rues pour enfin arriver sur la grande rue principale piétonne (Na Prikope) bordée de magasins. Première impression, les magasins sont sensiblement les mêmes qu’à Genève ou Montréal, l’architecture par contre est bien plus réussit. L’architecture est diversifiée et les styles roman, gothique, baroque, rococo, art nouveau et cubisme se côtoient.  Notre guide nous a dit que lors de la période communiste, les bâtiments étaient plus ou moins entretenus parce que tout appartenait au gouvernement. Depuis, les bâtiments sont des propriétés privées et sont bien mieux rénovées et entretenues.

On est assez intéressé aux églises, ce sont des des monuments importants de la ville et toujours de belles découvertes tant au point de vue architectural que pour l’ambiance sacrée et mystique. On passe devant une première église (Panny Marie Snezne) une superbe église noire et or avec plafond blanc. Elle est vraiment bien décorée et surtout avec plus que son lot de statues de divers saints. On croisera aussi sur notre route l’église Holy Cross, avec son intérieur tout blanc, immaculé, simple et sobre. Des gens sont recueillis, en silence, on ne les dérangera pas avec des photos, on fait une mini-pause et on quitte ni-vu ni-connu. Nos pieds nous mènent toujours sur la même rue, au détour de plusieurs commerces il y a une banque (Uni crédit) au numéro 20 de Na Prikope, installé dans un bâtiment assez intéressant de l’extérieur. Plusieurs personnes y entrent, comme on entre normalement dans une banque et on les suit, un peu machinalement, n’ayant rien à faire dans une banque en ce moment. A notre grande surprise, dès notre entrée le hall est majestueux et les colonnes, les décorations et l’éclairage sont dignes des plus beaux palais que nous ayons visitées. On prend même un petit vidéo sans en avoir l’air, ce qui n’est pas super pour la qualité, mais mieux que rien! J’ai même pu prendre 2-3 photos avant de me faire prendre. On sort de là ravis de notre découverte!

On prend ensuite la direction de la Powder Gate, tour carrée qui était à l’entrée de la ville lorsque celle-ci était fortifiée. Tout à côté, un superbe bâtiment, le municipal house abrite une grande salle pour spectacles classiques de musique. On entre pour voir de quoi ça a l’air et on aperçoit des affiches qui proposent un concert de musique classique (best of) d’un durée de 1:30, on y pense deux secondes et on prend deux billets pour demain, ce sera notre partie culturelle. D’ailleurs, Prague est reconnue et très réputée pour sa musique classique, pourquoi pas en profiter puisque nous y sommes.

On est juste à côte de la grande place (Namesti Republiki) avec ses statues et ses hôtels et bien sûr ses boutiques. On continue vers le Henry Tower, un point que je n’avais pas fait de recherches pour voir, mais il est sur notre carte fournie par l’hôtel, alors pourquoi pas. On arrive sur une belle tour carrée, plutôt cachée à côté d’une église. L’église s’avère être en fait un synagogue le Jubilejni, assez austère toute noire et fermée. On peut juste voir à travers la grille.

Notre Prochain point d’intérêt marqué et attendu est l’horloge astronomique et il est midi moins le quart, alors, c’est go,go,go pour voir ça et surtout l’entendre. On en est encore à nos premier pas dans la ville et on s’y perd un peu avec les rues et ruelles, on cour pour essayer d’arriver à l’heure, mais au détour des quelques ruelles, on arrive à une église, et non ce n’est pas là, c’est à quelque pas, 100 mètres plus au sud et il est déjà 12:00 sonnant. On entend le concert de loin et on arrive devant la fameuse horloge dès le dernier coup de midi. On aura donc manqué le punch, mais on aura eu le son, sans l’image. On en profite pour penser à manger, à midi comme des bons touristes!

Le square de l’horloge et de l’église Saint-Nicolas est un immense barbecue public à ciel ouvert. Il y a des dizaines de petites cabanes qui vendent de l’artisanat, mais surtout des immenses barbecue au charbon de bois où ils font cuire des sortes de beignet enroulés sur une morceau de bois un peu style brochette. C’est je crois un style de beigne, queue de castor, dessert. Il y a de tout du hot dog aux crème glacées et stand de bonbons. On s’arrête dans un vrai restaurant, pizza et salade, vraiment très très bon. Ca bouche un trou et nous permettra de tenir pour le souper vers 8h.

On se rend vers l’église Tyn où on a un peu de peine à trouver l’entrée et lorsque l’on trouve finalement la porte, on découvre que l’église est fermée et ré-ouvre seulement à trois heures. On ne pourra pas la voir aujourd’hui, ça ira à demain. Une petite crème glacée (gelato) pour noyer notre peine, trois boules, chocolat, citron et fruit des champs et on se dirige vers la powder tower, que l’on avait seulement regardé ce matin, là on monte tout en haut. On pourrait se demander quel est l’intérêt de monter dans toutes les tours que l’on voit. C’est comme pour les montagnes, on les monte parce quelle sont là, les tours, c’est pareil, mais surtout il y a toujours une vue impressionnante des environs. En plus, du haut de celle-ci, on a plein d’explication sur le pourquoi de cette construction et surtout une superbe vue sur la ville, presque aussi bien que sur l’arche à Paris. Je prends quelques photos pour vous mes amis!

En revenant, on croise aussi le guichet pour monter dans la tour de l’horloge, on prend aussi un billet. Une tour que l’on n’a pas montée, il ne faut pas passer à côté, et surtout que l’on a manqué l’heure de midi sonnant, on aura celle de 2h. Quel bon timing, rendu tout en haut on aura le vrai monsieur qui joue une petite chanson à la trompette pour marquer l’heure, trop cute. Notre tour des points de vue de la grande ville de Prague en Segway étant à 4h, il est temps de partir question de ne pas manquer le départ. On marche, marche, marche, on a toute la vielle ville à traverser, la rive ouest de la rivière vltava pour encore se rendre un coeur de la cité, lesser town. On arrivera 2 minutes avant 4h tous est parfait.

[Photos de Prague jour 1]

On rencontre deux jeunes hommes chez Pragueonsegway.com nom de la compagnie qui nous accueille chaleureusement avant de nous faire remplir les papiers légaux et de nous faire choisir notre petit casque. Avant le vrai départ, on a droit à un cours très simple de 2 minutes sur le maniement de base d’un Segway et c’est parti pour 3h à travers la ville. On ne vous racontera pas tout, mais les gros points majeurs sont la montée tout en haut de la colline pour le château avec point de vue exceptionnel et ses nombreux bâtiments et monastère. Selon le livre des records, c’est le plus grand domaine de château au monde avec ses 7 hectares. Notre guide George (on est 3 au total, c’est un tour privé) nous raconte l’histoire des différents édifices sur notre route, on s’arrête quand on veut pour les photos, il en pris beaucoup de nous et on roule à notre rythme. Les Segway sont ajustés pour ne pas dépasser 15 km-h, ce qui est bien assez pour des débutants comme nous et Brigitte est vraiment super à l’aise après même pas 5 minutes. Moi toutes les bébelles à moteur j’adore et c’est comme un scooter, donc ça va! Un petite pause vers la fin pour un petit rafraichissement et on redescend en toute sécurité la côte pour tranquillement rouler le long de la rivière vers une partie assez loin des quartiers touristiques. En cette superbe journée, toutes les places en terrasse sont remplies, les gens sont dehors.

On retournera finalement sain et sauf vers les 7:15 après avoir eu plein d’information et surtout avoir passé un moment fort agréable avec notre guide George, vraiment sympathique, souriant et très volubile. Il nous raconte plein d’histoire qu’il vous faudra entendre par vous-même si un jour vous venez ici à Prague. Il est maintenant temps de manger et notre guide nous a même suggéré un restaurant typique de Prague, comme Brigitte les aime. Moi je joue le jeu et je suis moins difficile que je l’étais et on a bien mangé, encore trop je pense, car on roule presque pour retourner à la chambre, heureusement que l’on a presque 30 minutes de marche a faire. Il est déjà tard, le meilleur moment pour les photos de nuit est déjà passé, mais on fera tout de même quelques photos du pont, des tours et du château illuminé, on verra ce que ça donnera.

De retour à l’hôtel, il est 10h. Le temps de prendre une petite douche, d’écrire le post et ensuite dodo. Demain, il faut être au château à 11h pour un tour guidé de 3h et ensuite finir la visite du quartier juif, et aller à notre show de musique classique pour 8h30 et surtout prendre du soleil et relaxer un peu…. grosse commande!… à demain.  (Je sais que Brigitte déteste ça quand je vous dise ce que sera le prochain post. Moi je trouve que ça vous donne le goût de continuer à nous lire… c’est comme un teaser de film, vous aurez la version complète dans le prochain texte.)

Marc-André

[Photos de Prague jour 1 – en Segway]


Si vous avez aimé ce post, voici 5 autres suggestions

No reviews yet.

Leave a Reply