5e festival SlowUp à Genève

Cet article a 620 mots. Il vous faudra environ 2 minutes, 4 secondes pour le lire.

Dimanche le 2 aout 2009. Nous devions aller faire une randonnée au Salève, mais avant même que notre cadran ne sonne, il pleuvait à boire debout et on a décidé de rester couchés, surtout qu’on n’a pas très bien dormi. A midi, on était plein d’énergie et il était trop tard pour faire la rando prévue (le départ est à 10h). Et bien, on revient à notre idée originale, on va participer au Slowup.

Décidément un autre événement avec un nom bizzare. Le slowup, c’est une journée qui promouvoit la mobilité douce et pour l’occasion il y a un trajet réservé aux cyclistes, joggeurs, marcheurs, patineurs à roulettes et tout autre moyen de transport sans moteur. C’est un parcours de 26 km protégé dans la ville et surtout la campagne pour nous faire découvrir les régions de la rive gauche, perché en haut de la colline.

Ca commence par une petite balade sur la rive du lac Léman, une route que l’on fait souvent pour aller en France. Ensuite, c’est direction Cologny en haut de la côte. On se tape donc une montée de 4-5 km assez rude, mais on est entrainé et ça se passe plutôt bien, une moyenne de 10-15 km en montée, c’est très bon.

Ensuite, il y a de petits stands partout qui nous permettent de goûter divers produits du terroir ou des commanditaires. Mais ses arrêts là, c’est pour les touristes ou ceux qui se cherchent une raison de se reposer. Nous, full primer on continue à vive allure. On essaye de se frayer un chemin à travers les rollerblades, les enfants et les petites familles. Le gens s’arrêtent n’importe où, roule à 10km/h trois de large et regardent le paysage. En fait, c’est une journée familiale et il n’y a rien qui presse. Mais on est habitué de roulé, on se faie un petit chemin tout en étant prudent à leur côté. Nous on roule, on averti de laisser la voie de gauche libre et surtout de rouler droit (pour les enfants qui zigzagent de gauche à droite).

On a dû se faire dépasser par un maximum de 3 personnes qui roulaient plus vite que nous, sinon, c’était nous le “speedy gonzalez”. Il y a même des parents qui ont dit à leurs enfants de bien rester à droite pour laisser passer les “professionnels, les vrais professionnels”. Faut pas exagérer madame quand même, on va juste plus vite que vous et on est loin d’être des pros! On s’est enfin trouvé un madame en gougoune qui roulait avec un vieux bicycle qui faisait un bruit d’enfer, on dirait que tout allait lâcher, c’était plein de bruits bizzare. Mais la madame roulait à 25-30km, donc pas facile de la clencher, on la donc suivi jusqu’à ce que Brigitte décide de la semer dans la brume (elle est partie hi hi hi!). On a super bien roulé, et tout ce que l’on monte, on doit le redescendre.

S’ensuit une magnifique descente dans les vignes avec le lac en arrière plan, vraiment beau. Je n’ai pas pris de photos, c’était juste une petite sortie rapido et on y retournera. On s’est taper le trajet de 26km en 1h10 on est très content. En plus de l’aller-retour pour la maison ça nous fait une petite journée de 33km.

Voilà donc un petit journée, sur soleil, de l’exercice et un bon souper, demain c’est retour au travail.

mam


One Response

  1. yvon 10/08/2009 at 02:21 #

    super

Leave a Reply