Versailles

Vendredi 24 juin: Bonne St-Jean!

Très très tôt ce matin, vers 3:30 am, nous sommes debout et prenons la route (nos petites pattes) en direction de l’aéroport pour un premier vol vers Paris-Orly qui part à 6h25 am et arrive à 7h30. Nous avons toute la journée devant nous à Paris avant de reprendre le deuxième vol, cette fois-ci pour se rendre à St-Denis sur l’île de La Réunion qui décolle à 8h55pm.

Nous avons eu la brillante idée d’aller visiter le fameux, fabuleux château de Versailles…..et quelle bonne décision! C’est grandiose!!! Pour se rendre au château, nous avons pris la navette (bus) jusqu’à la gare Pont de Rungis. De là, nous avons pris le train RER C jusqu’à Versailles Rive gauche en prenant soin de faire un changement à la station Champs de Mars-Tour Eiffel. Tout le trajet a duré environ une heure et nous a coûté 15 EUR chacun (3 bus + 12 train).

Dès la sortie du train, on sent qu’on est sur un site touristique puisqu’il y a plein de gens. Il y a une petite agence avant le château qui vend des billets d’entrée et il n’y a pas de file d’attente alors on sauve du temps (au château il y a toute une lignée de gens). Une collègue qui est allée à Versailles il y a 2-3 fins de semaine nous a conseillé de visiter les jardins et le domaine de Marie-Antoinette au début et de finir par le château puisqu’il y a moins de monde au château en après-midi. Bref, juste à voir la file d’attente pour entrer dans le château et on est vite convaincu (même si on n’avait aucun doute sur le conseil) que d’aller dans les jardins en premier est une bonne décision. Espérons seulement que la file sera plus petite à notre tour. A l’œil comme ça, il y avait plus d’une heure d’attente, peut-être deux.

Même si le site est en construction devant l’entrée, une fois passé les travaux notre première impression en arrivant sur le site est WOW! D’abord, l’or sur la façade du château et les grilles brille de mille feux au soleil.Ensuite, les vastes jardins fleuris, les grandes étendues d’eau et les immenses fontaines ajoutent aussi leur part de grandeur et richesse. D’ailleurs le parc du château de Versailles s’étend sur 715 hectares (contre 8’000 avant la Révolution française), dont 93 hectares de jardins. Disons que les rois de France Louis XIV, Louis XV et Louis XVI qui y ont vécu n’ont pas lésiné sur le luxe et la grandeur puisque l’objectif du château et de son domaine visait à glorifier la monarchie française. Mission accomplie.

Le château comprend de nombreux éléments dont le Petit et le Grand Trianon, le hameau de la Reine, le Grand et le Petit Canal, une ménagerie, une orangerie et la pièce d’eau des Suisses. Nos premiers pas se font sur la terrasse derrière le château sur la remarquable et populaire grande allée centrale nommé le « tapis vert ». On croise les premiers bassins et fontaines d’eau qui ne sont malheureusement pas en fonction. Que ce soit Jupiter, Neptune, Apollon, des statues imposantes sont placées au centre de chaque fontaine / bassin.

On prend vers la gauche dans les jardins pour passer parmi les bosquets de la Girandole, le jardin du roi, la salle des marronniers où des bustes en plein air se succèdent et enfin le bosquet de la Colonnade avec ses colonnes en marbre. On se croirait dans un grand labyrinthe avec des haies de 3-4 mètres de haut, mais nous avons la carte alors on ne peut pas s’y perdre.

En revenant vers le Grand Canal, des karts de golf se promènent pour les gens qui ne veulent pas marcher. Pour vous donner une idée, la marche du château à l’extrémité ouest du Grand Canal, c’est environ 3.5km, soit 1h. En plus des karts de golf, on peut louer des vélos et des segways. C’est la fin des classes et il y a plusieurs groupes d’enfants de tous âges qui font la visite du site. Ils ont des chasses aux trésors pour leur faire découvrir le site et capter leur attention.

Un peu avant midi, on arrive au Grand Trianon tout au fond du domaine. On prend nos photos extérieures et nous sommes déçus de ne pouvoir aller plus loin puisque la grille nous bloque l’accès. On voit une indication pour l’entrée, mais c’est fermé…on s’approche de plus près pour s’apercevoir que ça ouvre à midi. Nous décidons d’attendre l’ouverture afin de ne rien manquer et en attendant nous achetons une patate au four toute garnie dans un petit stand. Délicieux!

Nous avons bien fait d’attendre pour visiter l’intérieur du Grand Trianon, les pièces sont très vastes, meublées et respirent l’opulence. Dès la deuxième salle nous entrons dans le grandiose Salon des Glaces. C’est en fait une grande salle allongée avec des fenêtres d’un côté et des miroirs en face, ce qui rend la salle lumineuse et spacieuse. On poursuit la visite avec la chambre de l’Impératrice décorée de rouge et or. Madame mère, Impératrice Marie-Louise et reine Marie-Amélie y ont vécu. Ensuite le salon de la chapelle, l’antichambre des seigneurs nous ont permis de découvrir des salles plus sobres. Une terrasse nous amène à l’autre bâtiment où l’appartement de la reine des Belges y est placé. Par la suite, nous avons une succession de salons, soit celui de la famille de l’Empereur, de la musique qui était le salon de billard sous Louis-Philippe, le salon de la famille de Louis-Philippe tout de jaune et enfin le salon des malachites avec ses rideaux et sièges roses. Finalement, on aboutit dans la Galerie des Cotelle, une imposante salle de réception de 52m X 7m.
[Photos du Château de Versailles – partie 1]

Le Petit Trianon a été ajouté quelques années plus tard dans le style néo-classique en vigueur à la fin des années 1700. Le Petit Trianon et son parc son indissociablement liés au souvenir de Marie-Antoinette qui est la seule reine à avoir imposé son goût personnel à Versailles. Cette partie du domaine a été offert par Louis XVI à la reine qui en fit son havre de tranquillité et d’intimité et où elle fit construire un hameau. On ressent ici la touche féminine plus qu’ailleurs tout en gardant les endroits simples.

A l’intérieur, on visite une grande salle, le Réchauffoir qui servait à réchauffer les plats qui étaient préparés dans les cuisines érigées plus loin afin d’éviter les nuisances. Évidemment, il y avait une grande salle à manger et aussi une plus petite. Nous sommes entrés dans le salon de compagnie avec son clavecin et une harpe. Tout au fond, la chambre de la reine avec son cabinet des glaces mouvantes. En sortant dans le jardin, on se dirige vers le temple de l’amour situé sur une petite parcelle de terre entre 2 rivières, très romantique s’il n’y avait pas tous ces enfants qui essayaient de compter combien de colonnes il y avait pour remplir leur chasse aux trésors.

On aperçoit au loin une autre bâtisse qui est en fait un belvédère ou salon de la musique situé sur un petit promontoire devant un bassin avec un cygne blanc. En suivant un petit sentier, nous arrivons à une grotte que l’on visite brièvement avant de se diriger vers le fameux château de Versailles pour la visite officielle de l’intérieur.
[Photos du Château de Versailles – partie 2]

Devant le château, nous sommes ravis de voir qu’il n’y a plus de file d’attente du tout et on accède très rapidement à l’intérieur après avoir laissé nos sacs à la consigne. Nous avons pris possession de l’audioguide inclus dans le prix de notre billet et avons commencé une très belle visite commentée. Les origines du château datent de l’époque de Louis XIII, mais ce fut sous Louis XIV qu’il fut transformé et agrandi. Des embellissements ont continué sous les règnes de Louis XV et de Louis XVI. La monarchie quitte Versailles après les premières journées de la Révolution et c’est le roi Louis-Philippe qui inaugure le château et le musée en 1837.

La Chapelle Royale est partie intégrante du château et c’est la première pièce que nous pouvons voir. Malheureusement nous ne pouvons y entrer, mais avons une vue autant du rez-de-chaussée que du 2e étage puisqu’elle est connectée à l’antichambre. Ensuite le salon d’Hercule nous accueille avec son plafond où 142 personnages y sont peints, des toiles couvrant les 4 murs et des colonnes en marbre. Ensuite, les salons de l’Abondance et de Vénus se succèdent avec encore des toiles et du marbre. Le salon de Diane était anciennement la salle de billard et de bal sous Louis XIV. On retrouve la salle de bal avec ses murs rouge dans le salon de Mars.

Beaucoup plus sombre que les autres pièces, nous entrons dans le salon d’Apollon qui était anciennement la chambre du roi avant de devenir la salle du trône. Malgré qu’il n’y ait plus de file d’attente, les salles sont tout de même bondées de gens et c’est difficile de circuler. Nous nous suivons à la queue leu-leu dans les corridors de chaque pièce délimité par des cordes.

Nous entrons dans la pièce maîtresse du Château de Versailles, soit la somptueuse Galerie des Glaces précédée par le salon de la Guerre et terminé par le salon de la Paix. Cette pièce de 730 mètres carrés avec 17 miroirs devant 17 portes qui donnent sur les jardins est magnifiquement éclairée et les chandeliers en cristal brillent de mille feux. Cette grande pièce servait évidemment de salle de réception, mais aussi était la salle des pas perdus au quotidien. Magnifique!!!

Jouxtée à cette salle est la chambre du roi située face au soleil levant, car pour le roi le soleil signifie la vie, la joie et la profusion d’or. Le cabinet du conseil en bleu et or où les gens prêtaient serment est juste à côté. Plus loin se situe la splendide chambre de la reine où on sent les touches de féminité dans la tapisserie de fleurs et le détail des rideaux du baldaquin.

Nous avons appris une particularité qui nous a bien fait sourire. Le roi et la reine prenaient leurs repas avec leurs enfants et petits enfants devant le public. Ainsi, les ducs et duchesses, les princes et princesses, la cour et le public curieux pouvaient les regarder manger, sans toutefois se joindre à eux puisqu’il n’était pas permis de s’assoir à leur table. Ceci se déroulait dans l’antichambre du grand couvert. Le respect du protocole était très important. Disons que de manger devant les gens comme si nous étions un spectacle ne nous parait pas très intéressant. Nous aurions plutôt aimé participer à une de leur grande réception.

Une autre section du château est réservée au dauphin, le fils du roi. Plus sobre et moins somptueux que les pièces précédentes nous traversons les appartements du dauphin et de la dauphine. Ainsi, la chambre de la dauphine, la bibliothèque du dauphin et d’autres pièces ont fait partie de notre visite.

Nous avons terminé la visite de ce somptueux château et ses jardins, très contents d’avoir pu insérer cette visite lors de notre passage en Europe. Maintenant, il est temps de songer à retourner à l’aéroport, mais avant on s’arrête pour manger un peu dans un petit restaurant italien non loin de là. Nous reprenons l’avion dans le terminal ouest dans un méga gros avion, un Boeing 777 avec Air France en direction de La Réunion où nous passerons les deux prochaines semaines. Le trajet dure 10 longues heures et ça commence mal avec ces enfants qui pleurnichent. Heureusement, avec le repas du soir qui nous est servi, ils se sont rassasiés et se sont endormis. Nous sommes bien tassés, dormons mal avec le cou cassé, mais avons tout de même fait un bon vol de nuit.

Brigitte

[Photos du Château de Versailles – partie 3]
[Vidéo du Château de Versailles, 8:24 minutes]


2 Responses

  1. yvon et lyne 19/07/2011 at 03:41 #

    incroyable, merci

  2. Nathalie 06/10/2013 at 14:06 #

    Wow quel beau reportage… Merci du beau partage !

Leave a Reply