Venise (jour 2)

Vendredi 14 mai 2010: Un réveil sans cadran et avec du soleil à Venise, que demander de mieux durant des vacances. On part à la recherche d’une place pour déjeuner et comme on reste juste devant le Mc Do on s’y arrête pour voir. Ils ne font pas de déjeuner, tant mieux finalement, on se le fera nous-même. On trouve une épicerie et on achète ce qu’il faut pour déjeuner à la bonne franquette et on se fait une réserve de fruits.

Ensuite c’est un départ pour la suite de la découverte de Venise et de ses canaux. On repasse par la gare pour découvrir une autre partie de la ville. C’est spécial de se promener dans des ruee tellement étroitee que l’on ne peut passer deux de large. Ici les ponts et passerelles sont monnaie courante et il faut en traverser plusieurs pour aller d’une place à l’autre. Certaines passerelles sont si petites et si basses que c’est tout juste si les bateaux passent dessous, les gondoliers debout dans le bateau doivent s’accroupir pour ne pas se cogner la tête.

Près de la gare il y a un pont tout neuf, fait de verre très futuriste, qui, il faut le dire, ne se marie pas très bien dans le décor. Ce pont a été le sujet de plusieurs controverses, mais faut croire qu’il était déja plutôt avancé et maintenant il est terminé, pas question de retourner en arrière.

On prend une petite pause sur le bord du canal, les pieds presque dans l’eau, question de se reposer et de manger un morceau. Deux écrevisses se sont promenés à nos pieds. Ca fait changement des mouettes qui sont toujours pas loin pour manger les miettes qui tombent des casse-croûtes de touristes. On regarde les gondoles défiler dans un canal pas très achalandé. C’est finalement une visite sans but précis, sans obligation, mais qui nous fait partager le pouls de la ville et nous fait visiter de beau petits endroits.

Dans une église place centrale de la ville, une exposition ayant pour titre, les inventions de Léonard de Vinci, est en cours. Marc-André décide d’aller voir ça de plus près. Moi je m’installe au soleil question de profiter des musiciens, de l’ambiance vénicienne et du soleil. Je me repose, ça fait du bien de s’arrêter, juste comme ça pour rien.

Étant toujours pas loin du port, on s’arrête dans un casse-croute, sur le bord de la mer adriatique pour manger un calzone et une grosse salade. Après ce diner tardif, il est presque déjà 3:00pm et c’est direction place Saint-Marc pour la visite des monuments importants. Oui, Marc-André ne fait pas de photo a midi, c’est le temps où le soleil est au plus haut et que les photos sont les plus laides. Les meilleures photos, c’est bien connu, se font une heure après le lever du soleil et une heure avant le coucher du soleil. Entre temps, les photos sont quand même super belles même si ce n’est pas sous les meilleures conditions.

On se rend sur la place St-Marc et on fait la file pour monter dans le Campanille (la grande tour au centre de la place). Il est 5:00pm, le soleil est plus bas, de meilleures photos en perspective, tant qu’a y être, aussi bien soigner l’éclairage! De là haut, la vue sur la ville est vraiment belle. On y voit bien la place St-Marc et son activité, le port et toutes ses gondoles et bien sûr, la vue sur les toits de la ville. Comme les rues ne sont pas larges, on dirait que toutes les maisons sont collées les unes aux autres. L’île de Venise n’étant pas très grande, on voit presque l’île au complet.
[Photos du Campanile]

A notre descente, une file impressionante attend déjà pour la cathédrale St-Marc et on décide de remettre cela à demain, question de bien profiter de la visite au lieu de courir pour ne rien manquer avant la fermeture, et ce si on réussit à entrer avant. On se rabat sur l’entrée du palais des Doges, où il y a une mini file de même pas 10 personnes et en 2 minutes on est entré. On prend l’audio guide question d’apprendre quelque chose et on s’engage dans la visite. Il y a des pancartes nous interdisant de prendre des photos, mais c’est vraiment immense et il n’y a pas assez de gardes pour me contraindre alors j’ai tout de même pris 56 photos. J’ai pas tous ce qui est intéressant, comme la plus grande toile du monde, mais bon, faut pas pousser sa chance.

Le Palais des Doges actuel fut bâtit en 1340. Il abritait les doges (ducs) de Venise jusqu’en 1789. Ce palais fut pendant de nombreux siècles le siège de l’administration vénitienne. Les pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire y étaient centralisés entre les mains du doge. Le palais était aussi la résidence privée du doge dirigeant de la république de Venise.

Les pièces sont vides de tous les meubles, car à la mort d’un doge, la succession familliale s’empressait de vider le palais de tous les biens. Le palais abrite les différentes salles de conseils et aussi une prison que l’on accède par un petit pont couvert que l’on appelle le pont des soupirs, en référence aux soupirs laissés pas les condamnés qui se dirigaient vers leur cellule après leur procès.

Une des salles les plus grandes réservée aux audiences publiques est décorée du plus grand tableau du monde avec ses 24 mètres de large et ses 150 personnages. Seuls les tableaux sont restés dans les salles, car ils sont peints à même le mur. C’est un magnifique palais qui gagnerait à être garni, mais on peut imaginer.
[Photos du Palais des Doges]

A notre sortie, il fait presque nuit et il est grand temps d’aller souper. On prend place dans un petit resto tout près de l’hotel avec une petite ambiance locale malgré la musique dance / populaire. J’aurais mieux aimé avoir de la petite musique d’ambiance vénitienne.

Brigitte et MAM

[Photos de la ville]

[Video de Venise jour 2, 6:01 minutes]


Si vous avez aimé ce post, voici 5 autres suggestions

No reviews yet.

Leave a Reply