Tour du lac Léman

Dimanche 30 mai 2010: Ca y est, le grand jour est arrivé. C’est aujourd’hui qu’on fera le tour du lac Léman que l’on voulait faire par nous-même, mais que Brigitte a trouvé sur internet tout organisé en groupe, mais en une journée.

Extrait du site www.cyclotour.ch : Organisé par une association constituée d’une dizaine de bénévoles, le Cyclotour du Léman unit cyclotouristes et cyclosportifs. L’épreuve, ouverte à tous, vous fera longer les rives françaises et suisses du Lac Léman. Le tour du Lac Léman se décline en trois parcours plus ou moins longs, en fonction de son niveau et de ses conditions physiques. 1er Parcours, le tour complet du lac, part et arrive à Lausanne pour une distance de 180 km. 2e Parcours, le demi tour part d’Evian (en France) pour rejoindre Lausanne, distance de 110 km. 3e Parcours, reliant Genève à Lausanne, distance de 60 km.

Nous, on fait le grand tour, 180 km de pur plaisir. Ca commence par un départ de Genève à Lausanne le samedi (soit la veille) pour coucher à l’hotel question de se lever frais et dispo pour le dimanche. Le dimanche il faut être au départ à 6:00 am pour récupérer notre chandail, c’est très très tôt, mais on a 8-9 heures de route à faire, mieux vaut commencer tôt et finir à la clareté, c’est plus sécuritaire.

On met notre cadran à 5:00 am (oui oui), et c’est déjà le déluge dehors… on s’était dit que s’il pleuvait on le ferait pas… il fait trop froid pour être 8h sous la pluie… c’est quand même supposé être le fun! On remet le cadran un peu plus tard, pour voir si ça s’améliore. Vers 6:30, une heure avant la fermeture du départ la pluie s’est arrêtée et on décide de partir. Même si on est presque les derniers on le fera quand même, c’est surtout un défi personnel plutôt qu’une course. On roule une heure à un assez bon rythme, mais la pluie a recommencé à tomber et il fait de plus en plus froid. On est trempé au complet et même les souliers, il nous reste encore 6 heures à faire comme cela et la pluie ne fait que tomber de plus en plus fort. On s’arrête pour faire le point et même si c’est une grande déception pour nous, on décide que l’on prend le train pour Genève et on abandonne. Toutefois, ce n’est que partie remise, on se promet qu’on le fera seuls cet été, question de réaliser ce beau défi dans de meilleurs conditions.

Après être retourné chercher nos baggages, on est dans le train et on esseye de se sécher le mieux que l’on peut. On est décu, mais on n’est pas les seuls car on croise 2-3 autres cyclistes qui prennent le train aussi.

De retour à la maison (à 10h!), on prend une bonne douche chaude pendant plusieurs minutes, on fait sécher le stock et on fini nos posts du dernier voyage à Lucere et on prépare les prochains. On aura d’autres chances de faire le tour, peut-être en 2 jours pour pouvoir visiter aussi.

Donc, abandon après 1 heure et 60km, mais quand même, le point positif, c’est que les 60 km de Genève à Lausanne, pour aller au départ, on les a fait en 2:30 à une moyenne de 24km/h… ce qui est un record pour nous.

mam


2 Responses

  1. Sandra 07/06/2010 at 15:55 #

    Vous êtes définitivement des machines !!! Vous reposez-vous vraiment des fois ?? ;oP

  2. admin 08/06/2010 at 21:21 #

    Ben oui après c’était un congé forcé. Le sport nous change les idées, on prend de l’air et c’est vivifiant!

Leave a Reply