Sainte-Anne-de-Beaupré

Dimanche 4 novembre 2012: Une magnifique journée s’offre à nous et profitant de notre proximité de Sainte-Anne-de-Beaupré (nous avons fait le tour de l’île d’Orléans hier), nous y faisons un détour. Le sanctuaire de Sainte-Anne-de-Beaupré a toujours été considéré comme un haut lieu de prière et est un endroit reconnu pour le pèlerinage.

La basilique que nous connaissons aujourd’hui date de 1923, mais il faut remonter à 1658 pour la construction de la première église. Cette basilique est un sanctuaire dédié à sainte Anne, donc il n’est pas étonnant d’y voir plusieurs représentations de la Sainte. En fait, qui est sainte Anne? C’est la mère de Marie et la grand-maman de Jésus, ce qui est suffisant pour que l’Église la reconnaisse et la vénère depuis des temps immémoriaux.

Nous sommes entrés par le niveau inférieur où nous avons découvert la grande chapelle de l’Immaculée-Conception. Avec son plafond bas en voûte et l’éclairage, on se sent enveloppé par la pièce. Je suis impressionnée par les peintures représentant la vie de Jésus qui entourent la grande chapelle, sans doute à cause de leurs couleurs vives.

Ensuite, on monte à la basilique en soi avec sa haute voûte qui raconte la vie de sainte Anne en images. C’est l’heure d’une messe, alors on peut profiter de la célébration, ce qui contribue à créer l’ambiance recherchée dans une église: la musique de l’orgue, la voix du prêtre (curé, évêque ou quelconque titre de la personne qui parle) et le chuchotement des nombreux croyants. Au moment de la communion, tout le monde s’avance vers l’autel et au lieu de recevoir la communion à chaque bout d’allée, on s’agglutine côte à côte à la balustrade et on attend que les 3 curés/prêtres nous donnent la communion. Certains s’agenouillent pour recevoir l’osti tandis que d’autres restent debout avant de céder sa place au prochain, le tout se déroulant étonnamment bien.

À l’entrée, il y a plusieurs cannes et béquilles accrochées à une colonne, ce sont des témoignages de guérison et remerciement envers Sainte Anne. Évidemment, il y a plusieurs lampions allumés et d’autres qui attendent qu’un fidèle fasse son souhait ou prière en allumant une flamme. Le tout est magnifique et grandiose avec le scintillement doré de la voûte.

En retournant à l’air frais de ce début novembre, nous suivons le Chemin de Croix situé sur la colline près de la Basilique. Ce sont quatorze monuments de bronze évoquant différentes étapes du chemin de croix qu’a effectué Jésus. On passe d’une station à l’autre comme un pèlerinage en marchant dans les belles feuilles orangées qui croustillent sous nos pas. Les statues, grandeur nature, représentent bien la douleur, l’amour et la dévotion ressentie par les personnages.

Ahhh que ça fait du bien! Nous sommes croyants, mais pas très pratiquants, mais lorsque nous visitons une ville, la visite d’une église est primordiale puisque nous aimons l’architecture, la beauté, l’atmosphère, la sérénité et l’énergie qui s’y dégagent.

Brigitte

[Photos de Sainte-Anne-de-Beaupré]


One Response

  1. yvon 14/11/2012 at 13:32 #

    Tu as bien raison ce sont des endroits plein d’énergie peu importe des religions.

Leave a Reply