Randonnée au Centre d’accès à la nature – UQAM

Samedi 15 septembre 2012: Les grosses chaleurs sont derrière nous, le fond de l’air est frais, alors il est plus agréable d’aller faire une belle randonnée dans les Laurentides. Je prends mon livre « répertoire des lieux de marche au Québec » pour sélectionner une randonnée d’une longueur et durée raisonnable sur un parcourt en boucle. Nous choisissons celle du Centre d’accès à la nature – UQAM située près du secteur La Diable du Parc national du Mont-Tremblant.

Le centre a été développé bénévolement par des étudiants de l’UQAM et autres membres du centre sportif qui ont bâti les chalets et aménagé le réseau de sentiers de randonnée qu’ils entretiennent encore lors de fins de semaine de corvées communautaires. L’accès aux sentiers est gratuit de mai à octobre, alors on en profite avant la fermeture.

C’est une journée fraîche plutôt grise et nous sommes épargnés par le pluie. Nous arrivons au stationnement sur l’heure du diner et on prend le pic-nic dans la voiture avant de partir. Durant ce temps, quelques gouttes de pluie en profitent pour s’échapper des nuages qui survolent le parc. Comme bébé termine son boire et nous notre sandwich, la fine pluie cesse pour nous laisser aller explorer un premier sentier au sec.

Nous partons vers les chutes Archambault, l’attrait principal du centre. En arrivant au belvédère tout en haut des chutes, qui ne sont pas si hautes que ça, on emprunte le circuit de l’Orignal; une boucle intermédiaire de 4.5km que nous parcourons en 1.5hr. Le sentier est en forêt à l’abri du vent et serpente entre les arbres et fougères. Sans grande difficulté, le sentier est bien aménagé et nous fait passer sur des billots de bois afin d’éviter de se mettre les pieds dans l’eau stagnante.

De retour au point de départ, il est encore assez tôt pour faire une deuxième boucle, alors on se dirige cette fois-ci sur le sentier Le Bon Vent dans la partie nord du centre; une boucle intermédiaire de 4km en 1hr. Ce parcourt est un peu plus sportif que le précédent puisqu’il est plus montagneux, mais aussi parce que nous avons augmenté la cadence afin de ne pas revenir trop tard. Il est facile de se diriger grâce à la carte que nous avons pris dans l’abri à l’accueil et les pancartes sur le sentier.

Nous avons vu plusieurs sortes de champignons lors de notre promenade tous plus originaux les uns que les autres. Étonnamment, nous n’avons pas entendu beaucoup d’oiseaux chanter, ils devaient être occupés à autre chose. Sur le sentier du Bon Vent, nous avons traverseé un lac en marchant sur une damne de castors…heureusement qu’il était très solide! C’est à cet endroit que nous avons eu la plus belle vue sur les montagnes environnantes avec les arbres et nuages qui reflètaient sur l’eau calme du lac.

La prochaine fois, nous voulons faire le sentier La Grise et Sommet de la montagne Grise qui est beaucoup plus long et de niveau plus avancé. Il faudra sans doute revenir l’an prochain si nous n’avons pas la chance de revenir avant la fermeture au mois d’octobre.

Que ça fait du bien de marcher dans la nature à l’air frais avec l’odeur des feuilles. Ne manque plus d’avoir le beau tableau des arbres en couleurs d’ici quelques semaines pour profiter de merveilleux paysages. Nous sélectionnerons une autre randonnée du livre afin de découvrir d’autres endroits et de poursuivre notre visite du Québec.

Brigitte

[Photos de la randonnée au Centre d’accès à la nature – UQAM]


No reviews yet.

Leave a Reply