Lyon – jour 1

Vendredi 1er avril 2011: La saison de ski étant terminée, le goût du voyage est de retour et nous avons décidé, à la dernière minute, de se faire un petit week-end à Lyon. C’est la 2e plus grande ville de France après Paris et elle n’est qu’à seulement 2h de train de Genève. Alors, on réserve 2 nuits dans une auberge de jeunesse, on achète les billets de train et nous voilà partis pour un beau week-end. En ce début du mois d’avril, il fait très beau et les prévisions pour les prochains jours sont très bonnes avec un beau soleil et de la chaleur.

Ainsi, vendredi 5h30, nous sommes dans le train pour le début d’une longue série de voyages……les prochains mois seront assez riches en visite, la fin de notre aventure approche et on profite de chaque fin de semaine pour visiter (à venir, Bordeaux, Berlin, Prague, sud de l’Espagne, Suisse italienne, La Réunion, Chine et Islande).

Nous arrivons donc à Lyon à 7h30 et nous marchons durant presque 45 minutes pour rejoindre notre auberge de jeunesse. Nous avons découvert les auberges de jeunesse il n’y a pas trop longtemps. Pour le peu de temps que nous passons dans la chambre d’hôtel, on s’est dit qu’on aimait mieux payer moins cher et profiter d’autres choses. Mais bon, je ne m’attendais pas à faire chambre à part si tôt….habituellement on fait lit à part, dans des lits superposés, mais ici il n’y a pas de dortoir mixte alors nous devons dormir dans 2 chambres distinctes. Heureusement que nous n’avions pas prévu de lune de miel pour en fin de semaine…

L’auberge de jeunesse est au flanc de la colline de Fourvière et on a une vue magnifique sur Lyon. Mais attention, pour y arriver on a dû grimper et encore grimper. Il est tard et nous n’avons pas encore mangé, on doit trouver un bon petit restaurant pas trop loin. Nous sommes chanceux, il y a le vieux Lyon juste en bas de la côte avec ses bons petits restaurants. Durant notre brève recherche pour planifier notre fin de semaine, nous avons lu que nous devions aller manger dans un bouchon lyonnais, petit bistrot. Bref, le choix ne manque pas sur la rue St-Jean dans le vieux Lyon. On arrête notre choix chez Le comptoir du bœuf.

La terrasse est assez grande, mais on préfère l’intérieur où c’est plus chaud même si dehors c’est encore bien. L’intérieur est minuscule avec un décor assez rustique typique d’un bouchon avec des petites tables et chaises en bois. Le service est lent, mais la nourriture délicieuse. Nous avons mangé en entrée un cassoulet aux escargots, champignon et crème ainsi qu’une assiette de foie gras de canard. Par la suite, un tartare de bœuf et un filet de bœuf nous ont rassasiés. Et ce n’est pas terminé puisqu’il y a le dessert inclus dans la formule, alors on mange un moelleux au chocolat et un croustillant aux pommes et rhubarbe.

De retour à l’auberge de jeunesse à minuit, on profite quelques instants de la belle vue nocturne sur la ville et ensuite on va au lit chacun de notre côté.

Brigitte

[Photos de Lyon – jour 1]


Si vous avez aimé ce post, voici 5 autres suggestions

No reviews yet.

Leave a Reply