Jordanie (jour 15) Sur la route des rois

Jeudi 23 septembre 2010: Aujourd’hui on fait surtout de la route et au lieu de passer par l’autoroute, nous empruntons l’ancienne route des rois qui est plus agréable pour les touristes. En fait, ça suit l’ancien parcours présumé des Hébreux conduits par Moïse lors de l’Exode, un itinéraire de 200km environ avec une vue sur la vallée du Jourdain et sur la mer Morte. On croise quelques petits villages et on a plusieurs points de vue sur les environs. La route est assez sinueuse, alors il faut que je me concentre pour ne pas virer verte.

On fait un bref arrêt pour voir le château Shawback qui est seul sur le bout d’une colline. C’est un endroit stratégique pour voir tout autour, ils ont une vue à 360 degrés des environs et ça leur permettait de protéger efficacement leur site. Selon notre chauffeur, on raconte qu’il y avait des passages sans fin dont un qui menait à une nappe phréatique naturelle sous le château, ce qui permis aux habitants de survivre lors des assiègements puisqu’ils ne mourraient pas de soif. Un peu plus loin, on voit des maisons typiques de l’époque, elles sont très petites et peu élaborées, en fait ce ne sont que 4 murs et un petit toit.

Enfin arrivés à Karak pour visiter le château fort, on peut se dégourdir et prendre de l’air. Le site est assez grand et on prend un audioguide pour en apprendre le plus possible sur l’endroit, car sinon on ne voit que des murs. Nous apprenons que le château a été d’abord construit par les musulmans et on peut le voir par les blocs de calcaire bien taillés et lisses. Par la suite, les croisés en ont pris possession et les constructions ou réparations sont visibles par la mçonnerie sombre et grossière.

La visite est intéressante, le site est super vaste et on peut s’y promener à notre guise. La forteresse pouvait accueillir 5’000 personnes, c’était en fait un véritable petit village. Ainsi, il y avait des immenses pièces avec les cuisines et la boulangerie, on peut encore y voir les installations. Les salles à manger étaient divisées par niveau hiérarchiques et sont très spacieuses. En discutant avec un gardien, nous avons appris qu’il y avait à l’époque 7 étages, mais nous n’en avons vu que 3….vraiment immense. D’ailleurs, même les écuries étaient à l’intérieur des murs sur plusieurs étages et c’est tout simplement gigantesque.

Le château est un labyrinthe sombre fait de salles en pierre voûtées et de galeries soutairennes sans fin. Dans une partie sousterraine, il y a une dizaine de grandes salles qui servaient de réserves et c’était aussi le marché où les habitants du village venaient faire leur course. Aussi, comme dans toute bonne forteresse, il y a une prison. Les cellules sont toutes alignées et elles ont des petites ouvertures pour entendre les cérémonies religieuses qui avaient lieu dans la petite chapelle tout près. Malgré que nous n’ayons vu qu’une partie des installations originales, nous sommes impressionnés par la grandeur de la place, mais surtout l’architecture. Tout est bien structuré, bien organisé, mais avec la quantité de gens qui y vivaient, ils n’avaient pas vraiment le choix.
[Photos du château de Karak]

Une fois la visite terminée, nous rejoignons Issam (notre chauffeur) au restaurant du site pour déguster un diner traditionnel; de l’agneau cuit lentement avec une sauce au yogourt et du riz…tout simplement délicieux! Nous commandons aussi notre nouvelle découverte, c’est du jus de lime avec feuilles de menthe broyées qui est hyper rafraichissant et vraiment bon, un peu du même style qu’une limonade.

Nous reprenons l’ancienne route des rois pour se rendre à Madaba où est érigée l’église St-Georges. C’est un site tout particulier puisqu’il offre une remarquable carte de Jérusalem et des autres villes saintes en mosaïque sur le sol de l’église orthodoxe. Avec ses deux millions de pièces colorées et une superficie de 25 x 5 mètres à l’origine, presque encore tout visible, la carte montre des collines et des vallées, des villes et villages allant jusqu’au Delta du Nil. Selon les livres, ce chef d’oeuvre reste inégalé dans toute la Jordanie malgré plusieurs autres mosaïques datant du 5-6e siècles dispersées dans les églises et maisons de Madaba.

Une visite en Jordanie ne peut se faire sans passer par le Mont Nebo, site saint le plus vénéré de la Jordanie puisqu’il abrite le tombeau de Moïse. Au sommet de la montagne, on peut admirer, comme le fit Moïse, un panorama sur la vallée de la rivière du Jourdain, la mer Morte, Jéricho et Jérusalem. Le Mont Nébo est un lieu de pèlerinage que nous n’avons pu admirer totalement puisque l’église où il y a une belle mosaïque et six tombeaux était fermée pour rénovation. Nous n’avons pas tout manqué puisqu’ils avaient transféré les mosaïques dans une salle adjacente pour éviter de les briser durant les travaux, mais il n’en demeure pas moins que la visite fut assez courte.

Puisque nous sommes dans la région des mosaïques, notre chauffeur s’arrête dans un petit atelier où elles sont fabriquées. En fait, il y a tout plein d’objets avec des mosaïques dessus, que ce soit des tableaux, des sous-plats, des vases et même des tables de patio, les choix ne manquent pas. Cette boutique emploie des gens avec des problèmes afin de les aider à réinsérer la communauté. Malgré les beaux objets, nous n’avons rien acheté.

Nous nous dirigeons finalement vers la ville d’Amman où nous passerons la nuit. Encore une fois, la chambre d’hotel est spacieuse et du haut du 5e étage, nous avons une vue sur la ville autour, bref un grand centre d’achat. Nous sommes un peu au milieu de nul part, pas vraiment au centre-ville alors nous sommes contents que le souper à l’hotel soit inclus puisqu’on ne saurait pas trop où aller. Durant la soirée, nous rencontrons les gens de l’agence pour payer le voyage. Faut croire qu’ils n’étaient pas trop stressés, nous croyions qu’ils avaient processé le paiement quand on leur avait donné la carte de crédit, mais ce n’était qu’une garantie pour eux. Toutes les façons de faire sont bonnes.

Malgré la longue route, nous avons eu une journée parsemée de plusieurs petites visites intéressantes. Demain, nous relaxerons au spa et flotterons à la mer Morte.

MAM et Brigitte

[Photos du Mont Nebo, Eglise St-Georges]


One Response

  1. yvon Desgagné 07/11/2010 at 15:09 #

    merci

Leave a Reply