Gaspésie (jour 5) De Rimouski à Amqui

_MG_12802 août 2014 : Notre projet d’aujourd’hui était de faire la visite guidée de la ville de Rimouski, une grand ville ici avec une centre-ville assez étendu. Une fois passé par l’information touristique, on apprend que le groupe guidé est parti depuis 20 minutes, maudine ! On n’avait vu nulle part qu’il y avait une heure de rendez-vous. Bon, plan b, on visite l’église immense et magnifique où un groupe répète les chants et l’orgue pour un enterrement dans une heure. C’est une des plus belle église que j’ai vue avec une rotonde et l’orgue est devant, en fait derrière l’autel, grandiose et original.

Ensuite, on est directement sur la grande place devant l’église où ils sont en pleine préparation d’une exposition de voitures anciennes. Elles sont toutes regroupées par type, il y a même des motos et des tracteurs. Bon, je ne suis pas un fan de voiture, mais il y a des modèles assez intéressants et surtout dans un superbe état, j’en profite alors pour faire quelques photos. Justine a même été ravie de voir de motos de près, elle qui crie « Mo! Mo! » à chaque fois qu’elle en voit une. Elle apprécie nettement moins les tracteurs, on passe plus rapidement cette section.

Comme on est autonome, on décide de faire la visite de la ville par nous même est suivant une carte et en lisant la panneaux explicatifs. Même avec toute la bonne volonté de Brigitte à nous faire faire le chemin défini, c’est plutôt moche et il n’y a vraiment rien à voir. En fait, aucun des bâtiments sur les panneaux explicatifs n’est là, car toute la partie que l’on visite est passé au feu, donc a été rasé et il ne reste plus rien. Bon, je suis déçu et j’ai l’impression d’avoir perdu mon temps, mais ce n’est pas de sa faute. On décide donc d’accélérer le pas pour rejoindre la voiture et trouver une activité intéressante au plus vite. Il n’est même pas encore 10:00, nous avons toute la journée pour faire en sorte de voir de belles choses.

Sur notre chemin du retour, on traverse un grand parc où des gens habillés en habit médiéval se battent à l’épée et démontrent la technique du trébuchet. Après quelques minutes à regarder leur démonstration de catapulte qui se termine chaque fois en fiasco, car ça ne marche pas (les ballons remplis d’eau sont au soleil et éclatent en vol au lieu de sur la cible), on s’aperçoit que l’on est finalement dans un marché des saveurs. C’est une exposition des produits locaux avec dégustation. On passe rapidement devant deux trois étals, je m’avance pour faire une ou deux dégustations. C’est diversifié et très bon. Fromage, saucisse, rillettes, vin, hydromel, fruits etc. il y a vraiment de tout.

Je fais tous les étals un par un pendant que Brigitte et Justine regardent les spectacles et les jeux. Finalement il y a tellement à voir et à goûter que l’on décide de manger ici. Une saucisse ici, une autre là, un pain, un muffin, un croissant, une petit verre de vin et on a plus que bien mangé pour diner finalement. Notre visite de Rimouski se terminera finalement sur une bonne note, le ventre plein. On a même rencontré le propriétaire de la ferme « C’est la faute des biquettes » qu’on a visité hier qui vendait ses pâtés. On en a racheté encore un. Trois pâtés en 2 jours et une baguette, c’est cochon en masse, mais on marche beaucoup, alors ça compense.

_MG_1280De retour à la voiture, il y fait une chaleur suffocante, vite aérons. Nous prenons la direction du canyon et on y arrive en moins d’une heure. On a une longue rando à faire, mais pas super difficile, car c’est tout aménagé, sentier, passerelle et marches, mais ça monte et ça descend sans arrêt. On part pour 3 heures de randonnée afin d’aller sur la passerelle, le belvédère et une chute. La vue n’est pas toujours dégagée, mais on a de temps en temps une belle vue sur la rivière qui servait autrefois à faire de la drave, c-a-d descendre les billots de bois à l’usine en aval.

Après la passerelle, on descend les 300 marches pour arriver au lit d’une rivière où on prend une pause avec Justine qui aime bien avoir les pieds dans l’eau froide et lancer des roches. Certains se baignent, mais l’eau est tellement froide que jamais même je penserais le faire. Après une courte pause, on reprend la marche pour aller à d’autres point de vue, d’autres rivières, d’autres chutes dont la dernière, le grand sault. Celle-ci est impressionnante même si elle n’est pas très haute, mais elle est large et fait un bruit fracassant. On fait une pause près des chutes dans une aire de pic nic aménagée et on en profite pour faire manger Justine avant de reprendre la route, sinon on va manquer notre coup.  Des oiseaux viennent vraiment tout près de nous et il y en a même un qui a volé un macaroni dans l’assiette de Justine! Imaginez-vous, elle voulait en revoir d’autres, ce qui l’a un peu dérangé dans son repas.

Ce soir on couche dans une endroit nommé gîte Tranquillité à Amqui, une petite auberge style hôtel, magasin général, crèmerie, chocolaterie et restaurant. La chambre est super petite et on n’a pas d’accès à un salon pour faire nos choses pendant qu’on essaie d’endormir Justine. Finalement, on s’est tous lavés et on a commandé un repas dans notre chambre, on mange ici tous ensemble. Ce n’est pas très « glamour » manger sur le lit avec bébé (Justine) mais bon, c’est les aléas du voyage. Justine est morte de fatigue et n’est pas du monde, on est tous exténués de notre journée, trop de soleil, pas assez de sommeil et manger n’importe quoi à n’importe quelle heure, bref, on a le trou de cul en dessous du bras, il est 8:30 et tout le monde est couché. A 9:00 ça ronfle déjà… mais ça va me prendre un peu plus de temps pour m’endormir, mais ça fera du bien, une longue nuit de sommeil, et l’air climatisé pour ne pas avoir trop chaud.

Marc-André
[Photos de la Gaspésie (jour 5) De Rimouski à Amqui]


No reviews yet.

Leave a Reply