Croatie (jour 3) Ston, Split et Trogir

Lundi 5 juillet 2010: Tel que prévu, nous avons pris une heure environ pour aller marcher sur le rampart de la ville de Ston. Il est parfaitement aménagé pour les visiteurs et c’est impressionant de voir cette construction spectaculaire à flanc de montagne. Au début, c’est assez cardio puisqu’il faut monter la montagne et il fait déjà chaud malgré qu’il ne soit que 9ham. On s’arrête à plusieurs reprises pour bien voir le paysage qui s’offre à nous au fur et à mesure que nous montons. Nous n’avons pas fait le tour au complet, mais juste assez pour voir tout ce que nous avions à admirer….vraiment superbe.

La ville de Ston est aussi reconnue pour son sel récolté dans les salines. Alors nous sommes allés voir une saline. C’est comme un grand champs coupé en immenses carrés ou rectangles qui sont remplis d’eau pour être ensuite asséchés par le soleil. Enfin une fois sec, le sel est récolté. Outre les grandes étandues d’eau en processus d’assèchement, il n’y a rien à voir. Au moins, maintenant on sait à quoi ça ressemble!
[Photos de Ston]

On est reparti en auto pour un 200km afin de se rendre à Split. L’autoroute toute neuve n’étant pas terminée, nous devons parcourir une bonne partie du trajet sur de petites routes de campagne….c’est long! Après une heure de route, nous n’avons pas parcouru la moitié du trajet. On a tout de même eu l’occasion de passer à un endroit où le viaduc d’autoroute est en construction à plusieurs mètres du sol. Il y a des colonnes qui attendent que la route y soit déposée et on voit les entrées du tunnel dans la montagne en face où l’autoroute passera.

On retrouve finalement l’autoroute plus loin, une autoroute payante où il n’y a presque personne, pas usée du tout et on peut rouler à 130 km/h (c’est la limite ici).

Nous arrivons finalement à Split à 1h. C’est la seconde ville la plus peuplée de Croatie. La ville de Split été construite à l’intérieur, puis autour de l’immense palais de l’empereur romain dioclétien construit entre 294 et 305 et qui s’étendait sur une surface de 39 000 m². Après un petit goûté sur la promenade du bord de l’eau, nous partons à la découverte du palais. La ville au complet ou du moins la partie qui est à l’intérieur du palais est classé patrimoine de l’UNESCO, donc endroit privilégié autant pour sa valeur patrimoniale que pour sa signification historique.

Le palais s’est transformé au fil du temps en ville fortifiée où on peut y pénétrer par 4 portes: porte d’or au nord, d’argent à l’est, de fer à l’ouest et maritime au sud. Au sud, les bâtisses sont destinées à l’Empereur et ses appartements ainsi que les religieux tandis que la section nord est réservée aux serviteurs, gardes et militaires. Le palais est non seulement une ville, mais il y a tout une partie sousterraine. Nous commençons donc notre visite par la porte maritime dans la partie sousterraine. Il y a un groupe avec une guide francophone auquel nous nous infiltrons afin d’entendre l’histoire du palais et son évolution. C’est grâce à elle que nous remarquons que plusieurs matériaux ont été utilisés pour construire et solidifier le sous-sol (roche, brique, fer). Les murs sont hauts, il y a plusieurs pièces qui servaient à l’entreposage et pour abriter aussi les plus pauvres.

Au cours de notre visite du sous-sol, nous avons vu des personnes déguisées en gardes impériaux avec un empereur et l’impératrice qui marchaient à tambour battant. Nous les avons suivi jusqu’à la cour intérieure du palais où ils nous ont fait un petit numéro, bref, mais comique. Puisque nous sommes maintenant à l’extérieur, on poursuit notre visite au grand soleil dans les petites rues du palais. De l’extérieur, le palais est assez petit finalement et on atteint rapidement les divers murs que forment la forteresse, sauf à l’ouest et l’est où les murs ont été démolis pour permettre l’expansion de la ville.

Juste à côté de la cathédrale, il y a le campanile qui offre une superbe vue sur le port, le palais, la ville et les montagnes derrière. La montée autant que la descente m’ont donné de la difficulté: dans la première partie, les marches étaient hyper hautes tandis que dans la deuxième on voyait à travers les marches grillagées et donc ça me donnait le vertige. Toutefois, rien de dangereux ou périlleux, l’aventure valait vraiment la peine!
[Photos de Split]

Le temps passe, nous avons terminé notre visite de Split et nous avons encore toute la soirée devant nous. On relaxe bien assis sur un banc au bord de l’eau sous le soleil de fin de journée avant de reprendre la route pour se rendre à la prochaine ville que nous visiterons demain, Trogir à 30 minutes de Split. Sur la route, on rencontre un peu de traffic, surtout pour notre entrée dans Trogir. En fait, cette ville est sur une petite île très proche des 2 rives. La ville étant piétonne, nous décidons de coucher juste de l’autre côté de la rive dans une chambre chez l’habitant. Nous sommes dans un deuxième étage d’une maison privée et nous avons l’espace à nous seul et ce, à un prix imbattable (40 euros pour les 2 avec déjeuner inclus). Malgré l’aspect assez vieux, la déco sort tout droit des années 60, c’est propre et quand même chaleureux. Liliana la propriétaire est très gentille et ça fait plaisir de sentir que nous profitons à lui rendre la vie plus facile (nous sommes son gagne-pain) vs que de renflouer les poches déjà pleines des proprio d’hotel.

Le soleil commence à descendre, alors nous en profitons pour aller faire une première exploration de Trogir avant de s’installer sur une terrasse pour déguster notre souper. La vie sur le quai est super active. Il y a plein de monde qui se promènent, les terrasses sont pleines et il y a une bonne ambiance. Encore une fois mon repas me fait travailler dur avant de pouvoir le savourer…hier c’était les crevettes (les « vraies » qu’il faut décortiquer) et aujourd’hui c’est la darne de saumon avec toutes ses arrêtes……je crois que j’en ai assez des poissons et fruits de mer pour un petit bout.

La nuit est chaude, comme l’a été la journée. Notre chambre n’a pas l’air climatisé, mais heureusement que Liliana nous a donné un ventilateur…c’est déjà mieux.
[Photos de Trogir (soir)]

Brigitte et MAM


No reviews yet.

Leave a Reply