Croatie (jour 2) Korcula

Dimanche 4 juillet 2010: Ce matin, après le petit déjeuner, on prend la voiture pour 2 heures de route afin de se rendre sur l’île de Korcula. Cette île est réputée pour sa vieille ville, ses balades à pieds de plusieurs kilomètres et ses fameuses plages…que l’on compte bien essayer. Il fait une autre superbe journée ensoleillée, mais aujourd’hui nous nous sommes bien cremés de protection solaire!

On emprunte la route panoramique et ensuite le traversier qui coûte super cher. Sur l’île, la vieille ville de Korcula est tout près et on trouve facilement du parking avant de partir à la découverte. Toutefois, notre priorité est de diner afin de faire la visite le ventre plein et on se trouve un bon petit resto où on mange une délicieuse salade grecque et de succulents fajitas sur la terrasse.

La ville est assez minuscule et même si tu marches à travers toutes les petites ruelles, tu as rapidement fait le tour (2h max) et ce en comptant l’arrêt crème glacée! C’est une ville fortifiée située sur la pointe de l’île avec la vue sur le continent (Croatie). Les commerces et restaurants longent la promenade qui fait le tour de la ville sur les ramparts tandis que les maisons et églises sont concentrées au centre. Sauf se promener dans les rues, il n’y a pas d’endroit à visiter mis-à-part une petite chapelle (l’église étant fermée). C’est mignon, mais ce n’est pas un coup de coeur comme le livre l’avait identifié.

Notre journée se poursuit à la plage 3* de Pupnatska Luka qui est située à une quinzaine de minutes (20km) de la ville de Korcula. La route pour s’y rendre est très étroite et serpente de gauche à droite tout en descendant vers la plage. Tout au bout de la rue, derrière quelques bosquets, la baie de Pupnatska s’ouvre à nous avec sa plage de caillous. Heureusement qu’il n’y a pas beaucoup de monde, parce qu’il n’y a pas de parking « officiel », on est sur le bord de la rue sur le gazon dans le cul-de-sac. La plage est calme, pas très aménagée, on dirait une plage privée. L’eau est claire et très rafraîchissante. On ne perd pas de temps avant de se diriger vers l’eau pour nager un peu. On fait la traversée jusqu’à l’autre bout de la baie, toujours à une distance raisonnable du bord. Ensuite, on se repose sur les galets sous le soleil ardent.

Vers 5h, on reprend la route pour attraper le traversier de 5h30, le suivant étant à 7h, il n’est pas question de le manquer surtout qu’on a encore une heure de route à faire pour rejoindre notre prochaine destination.  Finalement, pour l’effort demandé, la distance parcourue, le temps nécessaire et le prix du traversier, la visite de Korcula n’en valait pas autant la peine qu’espérée. Sans doute aurait-il fallu visiter l’île au complet sur quelques jours pour bien saisir toute la beauté et le charme de l’endroit.

Sur la route, on croise un petit village en flanc de montagne avec un très long et imposant rampart qui fait presque le tour de la montagne. On s’arrête pour prendre quelques photos. On s’informe s’il reste de la place pour dormir, car on a le goût de visiter le petit village de Ston le lendemain. D’ailleurs on peut aller se promener sur les ramparts qui s’étendent sur une distance de 5.5km (les plus long d’Europe). On nous fait visiter un petit studio super sympa, propre avec cuisinette, bref c’est parfait pour la moitié du prix de notre chambre d’hotel de la veille. On saute sur l’occasion, cette fois-ci la recherche d’une chambre a été facile.

Le choix du resto est assez difficile, ils ont tous la même carte ou presque. Ce soir, on opte pour un menu poisson, évidemment il y en a partout puisque la Croatie est une ville côtière. Plusieurs chats nous tiennent compagnie durant notre repas, heureusement qu’ils sont bien élevés, car aucun n’a essayé de monter sur une chaise ou une table, aucun n’a miaulé pour quémander des miettes. Marc-André était aux anges…des chats et encore des chats!

Brigitte et MAM

[Photos Korcula]


No reviews yet.

Leave a Reply