Corse (jour 3) Acclimatation et découverte jusqu’à U Fugone

Lundi 21 juin 2010: C’est le début officiel de notre défi GR20 sud. Étonnamment, le réveil se fit tout naturellement sans cadran, car le bruit que les autres font même s’ils font attention nous réveille. On prend le petit déjeuner qui nous est servi, c’est assez simple : pain, thé et confiture.

Ils ont annoncé frais sur toute la région et bien sûr on n’y échappe pas. Ce matin, le brouillard nous couvre, mais on sent le soleil qui n’est pas loin et réchauffe un peu. On débute par une montée de 8 km plutôt facile à travers les arbres. C’est impossible de se perdre, car il y a des marques partout et j’ai compté un maximum de 100 pas entre chacune.

Durant la première partie de la journée, on s’acclimate. Brigitte a dû changer à quelques reprises son habillement, met, enlève le manteau, trop chaud avec mais sans il vente un peu trop, on le met juste sur les épaules. On a découvert une façon d’attacher notre sac pour qu’il pèse moins sur les épaules, en fait on le sert bien fort à la taille et le poids est donc sur nos hanches au lieu des épaules, ce qui soulage beaucoup et fait que c’est moins pesant.

Après 2 heures de marche pratiquement seul, on s’arrête pour manger une collation et là on s’est fait dépassé par une quinzaine de personnes. Tant mieux, on a réalisé qu’on n’aime pas être suivi, on se sent poussé. On reprend notre route toujours en montée dans la forêt avant de s’arrêter pour le diner au sommet du Bocca Palmento. Ici, il n’y a plus de forêt, on est à découvert et une vue superbe s’offre à nous. On a droit à quelques brefs rayons de soleil, mais les nuages se déplacent vite et on les voit défiler devant nous.

On repart le ventre plein pour la deuxième moitié vers la Bergerie d’E Capanelle. Ca avance bien, on savoure tout ce qu’on voit et entend dans notre environnement. Devant nous se dresse les bergeries de Scarpacceghje, de petites maisons de pierre avec de petits enclos. A notre passage, il n’y avait personne ni animal, mais on en a profité pour prendre une autre collation. Quand on fait des efforts prolongés, mieux vaut manger un petit peu souvent que gros une seule fois. On s’est acheté des barres de gelée de fruits et granola énergétiques dans un magasin de sport spécialisé. Il est 2h et on repart pour les 2 derniers kilomètres, dont une partie en montée.

Au milieu de nulle part, au virage du sentier entre roches et quelques arbres, le gîte apparait devant nous. Le refuge est adjacent à un mont de ski où on voit très bien les tire fesses. On ne sait pas quel est le nom du mont, c’est assez petit, mais la pente bien raide.

On arrive au gîte d’étape U Fugone vers 3h15 avec encore de l’énergie…..tant mieux car c’est la première journée. Le sentier de la journée était simple et facile, ce qui est une bonne chose pour débuter le trajet et nous a permis de s’acclimater à l’effort, la distance et au poids du sac. Mon sac commence à peser et tire sur mes épaules. C’est le seul inconfort pour le reste tout va bien, autant nos pieds que nos muscles qu’on prend le temps de bien étirer.

On nous assigne chacun notre lit dans une chambre de 4 cette fois-ci. On prend une bonne douche chaude avant de se préparer une petite soupe question de se rendre jusqu’au souper qui sera servi à 6h30.

Durant la fin de l’après-midi, on a l’occasion de discuter avec le propriétaire très sympathique. Il est allé au Québec à quelques reprises et il aime bien les québécois. Pour souper, on est jumelé avec un groupe de 2 ados et 3 dames, dont la doyenne a 76 ans ! Pour les garçons, c’est leur première expérience de grande randonnée, mais leur mère et les 2 autres dames sont des habituées. Ils font transporter leurs bagages d’un gîte à l’autre, service offert par plusieurs agences. Nous avons eu de belles conversations, elles nous ont fait part de leurs expériences de randonnées et ce fut instructif. On a aussi croisé nos partenaires de chambre, un couple de Grande-Bretagne, des habitués de grandes randonnées. On aura l’occasion de se croiser à tous les gîtes et ce seront nos plus grands supporters.

Encore une fois, nous rejoignons assez tôt notre sac à couchage et trouvons le sommeil rapidement après cette belle journée d’activité physique.

MAM

[Photos GR20 U Fugone]

[Vidéo de GR20, 2:43 minutes]


One Response

  1. yvon Desgagné 16/07/2010 at 20:55 #

    bonne journée

Leave a Reply