Chine (jour 5) Visites à Guilin et envol pour Kunming

Vendredi 5 août 2011: Aujourd’hui on quitte Guilin pour Kunming, mais avant, il nous reste la colline en trompe d’éléphant à visiter et la grotte des flûtes de roseau. La colline étant tout près de l’hôtel, ce sera notre premier arrêt. Arrivés à destination, la colline n’est malheureusement pas de bon côté du soleil et pour les photos ce n’est pas terrible puisque nous avons le soleil dans la face. C’est un endroit très populaire, il y a foule déjà ce matin. La colline est aménagée, on peut y faire le tour et même monter tout en haut. L’endroit n’est pas vraiment impressionnant, mais l’histoire est intéressante.

Pour faire une histoire courte, lorsque l’empereur traversait le pays, il avait avec lui des éléphants. Un est tombé malade et ils ont dû le laisser derrière eux à Guilin. Un paysan l’a pris en charge et l’a guéri. L’éléphant étant redevant envers eux, les a aidé à rebâtir la ville grâce à sa force. Toutefois, c’est un éléphant du ciel et il ne doit pas travailler pour les paysans. Lorsque l’empereur en a eu connaissance, il a mandaté deux gendarmes pour le punir. Après une longue bataille qui dura trois jours, l’éléphant est mort quand un deux lui a planté une épée dans le dos lorsqu’il était en train de boire de l’eau à la rivière. La légende dit qu’il s’est alors transformé en pierre à cet endroit et c’est pour cette raison que la colline a cette forme et porte son nom.

[Photos de Chine (jour 5) Guilin – colline trompe d’éléphant]

Évidemment, comme partout ailleurs sur les sites touristiques, il y a des marchands tout le long du parcours qui nous vendent leurs articles. On fera le tour de la colline pour aller voir de l’autre côté, mais ne sommes pas allés au sommet puisque la vue est bouchée par les arbres. Ensuite, on est allé sur l’île des amoureux qui est connexe au site et où l’on arrive juste à temps pour un spectacle de danse traditionnelle de minorités ethniques. Le spectacle est divertissant, la musique était vraiment trop forte, mais entrainante et les costumes sont colorés. Les danseurs ont l’air de danser pour danser sans vraiment y prendre plaisir, ce qui se ressent. Il y a autant de filles que de garçons, certaines danses ne sont que pour les filles, d’autres que les garçons et d’autres sont mixtes. Ayant une autre visite à faire, on regarde les 3-4 premières danses et on laisse notre place pour la suite.

[Photos de Chine (jour 5) Guilin – spectacle île]

On se rend maintenant à la grotte naturelle, mais aménagée des Flûtes de roseau. Devant l’entrée, il y a une méga file, mais nous on passe par l’entrée des touristes internationaux où il n’y a personne. La grotte date de plusieurs centaines d’années et a été redécouverte dans les années 50. Lorsqu’elle fut ouverte au public, des aménagements tel que trottoirs et lumières ont été ajoutés pour en faciliter l’accès et la contemplation. Toutefois, tout le reste est naturel. La grotte mesure environ 250 mètres par 83 mètres et le parcours est long de 600 mètres puisqu’il serpente dans la grotte. Il y a même quelques petits lacs ici et là, preuve qu’il y a toujours infiltration d’eau et que la grotte est toujours en formation. Selon notre guide, les stalactites et stalagmites grandissent de 1-2 cm par 100 ans.

Les jeux de lumières mettent en valeur les stalactites, les stalagmites, les piliers et les franges qui ont des formes féériques. Les Chinois, très imaginatifs, retrouvent des significations dans presque toutes les pierres de calcaire. Ainsi, on a à certains endroits des personnages, des animaux, des fruits et légumes, un bonhomme de neige, un poisson et j’en passe. Grâce à notre guide Léa qui nous les montre et nous explique la signification, on réussit à voir ces formes, mais sans elle ce ne serait qu’un morceau de roche comme un autre. Les salles sont impressionnantes par leur dimension et aussi par les vestiges laissés par l’eau sur les murs. On passera plus d’une heure à déambuler à travers la splendide grotte à une température plus fraîche qu’à l’extérieur où il fait toujours extrêmement chaud et 100% ou presque d’humidité toute la journée.

[Photos de Chine (jour 5) Guilin – grotte flûte de roseau]

Notre dernier arrêt avant d’aller à l’aéroport c’est un magasin de perles ou évidemment on veut nous vendre différents colliers et bijoux, mais surtout où l’on nous explique l’histoire des perles d’eau douce et d’eau salée produite en Chine. D’ailleurs, la Chine est le principal pays producteur de perles et a son propre élevage d’huitres productrices. On a appris qu’il n’y a qu’une seule perle dans les huîtres d’eau salée et qu’il peut y en avoir une vingtaine dans celles d’eau douce. Ainsi, les perles d’eau salée sont plus précieuses et évidemment sont plus cher. Plus la perle reste longtemps dans l’huître, plus elle grossit. Habituellement, elles sont recueillis après environ sept ans d’élevage. Il y a un tri des perles en fonction de leur grosseur, couleur et forme (elles ne sont pas toutes rondes). Les perles peuvent être blanches, roses, mauves, dorées, vertes ou noires. Les perles qui sont trop petites sont écrasées et ils font des produits de beauté à base de perle. Finalement, on nous a expliqué la façon d’identifier de fausses perles. Lorsqu’on frotte des perles entre elles, elles ne doivent pas glisser, si elles glissent, c’est que la perle est fausse. Aussi, une vraie perle ne s’écaille pas. C’est l’endroit parfait pour faire des achats d’items très chers ailleurs mais à bon prix ici, car c’est produit localement. C’est vraiment magnifique, mais on n’a ni budget, ni place dans nos sacs, on se contentera de regarder.

[Photos de Chine (jour 5) Guilin – magasin de perles]

Maintenant, nous prenons la direction de l’aéroport où on quitte Léa notre charmante guide des dernier jours. On s’envole vers Kunming dans un petit avion CRJ-200 d’environ 50 places et on arrivera à destination vers les 5:30pm après une mini escale. A Kunming, nous sommes pris en charge par notre nouveau guide, Olivier (nom français) qui sera notre guide pour les prochains jours. Ici, il pleut et il fait nettement plus frais, autour de 22 degrés. Ca fait toute une différence avec environ 40 degrés et très humide de ce matin. On s’installe dans notre hôtel, pas génial comme chambre, un peu miteux, mais on y survivra. Avis à ceux qui voyagerons en Chine, évitez l’hôtel Orchid à Kunming: ne sent pas bon, tapis taché et sale, rideau et tapis de douche moisis, toilette bloque. barre à serviettes brisée, porte des toilettes sans poignée et après avoir demandé de changer pour une meilleure chambre, on se fait répondre que c’est la meilleure, my god!

[Photos de Chine (jour 5) Guilin – Kunming avion crj-200]

Les choses à visiter sur notre liste d’aujourd’hui sont remises à demain, car il y a trop de circulation pour aller sur la route, et ça nous fera arriver trop tard et en plus il pleut. Nous partons à la recherche d’un restaurant dans les rues avoisinantes. C’est plus difficile que les derniers jours puisque les quelques restaurants où nous sommes entrés, personne ne parle anglais. A un endroit, lorsque nous avons demandé le menu, on nous a amené dans une petite salle avec les plats et ingrédients dispersés comme dans un marché et là on devait choisir notre repas. Il y a beaucoup de fruits de mer et je n’aime pas ça alors on est ressorti. On est entré dans un autre restaurant et le propriétaire s’est fait un plaisir d’essayer de nous faire choisir les plats sur son menu. Avec des gestes, on a réussi à se faire comprendre, lui nous parlant mandarin sans doute, nous mimant en parlant anglais. Ce fut une drôle d’expérience! Finalement, on a fait notre choix à l’aide des photos et ils se sont avérés bons, très bons même.

Brigitte


No reviews yet.

Leave a Reply