Chine (jour 12) Shangri-La, paisible et authentique

Vendredi 12 août 2011: Aujourd’hui, nous avons deux activités au programme et on s’attend a une petite journée relax et qui fini tôt, mais ce fut tout autrement. On débute par un trajet en voiture de 22 km pour arriver au parking du parc national de Pota Tso avec un panorama de plaines, montagnes et lacs. On se stationne pour ensuite prendre un bus, car ici c’est très contrôlé, l’espace est protégé et les animaux aussi. Le bus roule sur un petite route dans un magnifique paysage, il fait beau soleil, une journée magnifique se propose à nous. Les activités au parc sont assez limitées, mais nous profiterons du panorama en marchant dans les sentiers.

Arrivé au premier lac, le bus nous dépose pour enfin commencer notre visite à pied sur un petit sentier aménagé long de 3.3 km au milieu des plaines. Le sentier est en bois qui longe le lac, au ras de l’eau et souvent dans des zones marécageuses. On était tout de même 8 autobus lorsque l’on est descendu, mais jamais sur les sentiers on ressent une impression de foule pressée à aller au bout du sentier. On marche doucement, le paysage est magnifique, on prend des vidéos et quelques photos, et sans s’en apercevoir, on est rendu au bout du sentier en un clin d’oeil. Notre guide est toujours avec nous, mais jamais envahissante. Elle nous précède et est toujours là pour nous, mais nous laisse très libre, ce qui est presque comme si on était seuls.

De retour dans l’autobus, on se dirige vers le deuxième lac, le Bita Lake, mais à mi-chemin on fait un arrêt de 10 minutes pour un point de vue sur le green land, grand espace vert où les chevaux et les yaks se promènent librement. Partout c’est aménagé aved des cabanes, toilettes et aires d’attente pour les autobus. Tout est intégré au paysage et superbement entretenu par les gens locaux.

Arrivés au deuxième lac, on a aussi un petit sentier qui longe le lac d’une longueur de 4.2km qui passe en alternance au ras de l’eau, vraiment dans le lac et se termine en altitude dans la cime de sapin. Toutefois, on a le choix de prendre un bateau pour se sauver de la marche. On décide donc de marcher, c’est très relaxant et on adore la nature. Nous sommes à 3’200 mètres d’altitude et avec quelques marches à monter et descendre, une gestion intelligente de l’effort nous permet de ne pas trop souffrir du mal d’altitude. On est même plutôt en forme, surtout quand on regarde les nombreux Chinois touristes parmi nous qui respirent de grands coups de pompe d’oxygène achetées au magasin à l’entrée.

Dans cette région, le temps est très beau et peut se gâter rapidement, car les nuages se prennent dans la montagne. Ainsi, nous avons débuté la journée sous un magnifique soleil et c’est sous la pluie et le tonnerre que nous avons fait le dernier kilomètre de la journée. Heureusement que nous avions pris des parapluies à l’hôtel comme notre guide nous l’avait conseillé, ça nous a évité d’être tous trempés.

Cette activité plutôt simple a été grandement appréciée, car ça fait changement des journées passées dans les village avec les commerces et les gens partout. Ces quatre heures passées à marcher lentement dans la nature et déambuler à notre rythme sans avoir rien à penser ni rien à faire fut énergisante, relaxante et bien appréciée. On se croirait presque dans les Alpes quand on fait nos petits hickings d’une journée. En fait, ça nous fait voir une autre facette de la Chine puisque le pays est immense et a plusieurs paysages divers à découvrir en plus des villes et villages.

[Photos de Chine (jour 12) Shangri-La – Parc National]

La journée n’est pas terminée, on retourne en ville pour manger. Il est grand temps puisqu’il est déjà 2h pm passé. Notre guide Dolma nous propose un de ses restaurants typiques; celui d’hier n’ayant pas été très bon, on est un peu inquiet. L’endroit est très touristique et il y a presque juste des blancs, mais la nourriture s’avère étonnamment bonne, goûteuse et on termine tous les plats.

Ensuite, on poursuit notre visite avec le monastère de Songzanlin qui est surnommé « le petit Potala » en raison de sa ressemblance avec le Potala au Tibet que nous visiterons dans quelques jours. Le site est en rénovation, on dirait un chantier, mais tout en haut des 143 marches se trouve un superbe édifice, grand et couvert d’or. On est informé par notre guide des différents us et coutumes dans ce temple, notamment qu’il ne faut pas porter de casquette, pas de lunette fumée et on ne peut pas prendre de photo ni vidéo. J’ai trois sur trois, il faudra s’y faire puisque c’est la règle partout en respect du site religieux.

Le monastère n’est pas seulement un bâtiment, mais un site complet où les moines résident dans des maisons autour et le temple est l’endoit de prière et d’offrande pour les croyants. On y entre par la jambe droite, jamais par la porte du centre et à l’intérieur on y fait le tour dans le sens des aiguilles d’une montre. Au centre, il y a toujours une grande statue du Bouddha doré. Les murs sont peints de scènes de sa vie ou de ses disciples. Des tapis et coussins colorés sont disposés pour les gens qui adorent la statue et interagissent avec les moines. D’ailleurs, il y a une moine présent devant qui les gens font la queue pour prier, faire une offrande et se faire bénir. En retour, ils reçoivent un petit bracelet de prière en billes de bois. J’y vais pour offrir quelques yuans au moine et je reçois aussi mon petit bracelet, ce sera un souvenir.

Les offrandes de nourriture sont présentes partout, mais on remarque surtout de l’argent. Les billets de toute sorte sont insérés dans les boites prévues à cet effet, mais il y en a aussi partout ailleurs soit sur les statues, dans les vitrines, sur les tablettes et finalement partout où on peut glisser un billet. Le moine joue presque à cache-cache pour trouver l’argent.

Sur le site, il y a Un deuxième temple qui présente grâce aux peintures sur les murs toute l’histoire de la naissance du Bouddha et notre guide en profite pour nous la raconter. C’est très intéressant et quelque peu semblable à l’histoire de Jésus. Les personnages changent, les lieux et les circonstances aussi, mais l’idée fondamentale reste similaire. En résumé, Bouddha est né par l’aisselle de sa mère et a fait sept pas dès sa naissance. C’est la seule partie que nous avons retenu. A la sortie du temple, il y a un grand rouleau de prière, c’est une bonne occasion pour moi de l’actionner et en même temps de prier ou en tous cas de faire comme si.

[Photos de Chine (jour 12) Shangri-La – Monastère de Zongzanlin]

De retour à l’hôtel, on passe finalement la soirée dans la vieille ville qui était toute près, à même pas 10 minutes à pied. Il est presque 7h et ce sera la grande danse sur la place publique. On déambule dans les petites rues le temps que l’activité commence. La vieille ville est plus calme et surtout moins transformée en artère touristique et commerciale bordée de boutiques. Ici, il y en a évidemment aussi, mais on voit plus les artisans locaux vendre leur art et leur culture. Pendant notre découverte de la vieille ville, on monte un grand escalier qui offre une vue sur la ville. Il y a aussi le plus grand rouleau de prière au monde situé en haut de la butte. C’est en fait une immense colonne dorée que les gens se mettent à plusieurs pour tourner en prenant chacun une corde. On a bien sûr fait un petit tour question de participer et de vivre la tradition bouddhiste.

A l’heure de la danse, un large groupe de gens de tous âges se met en rond pour danser au son de la musique traditionnelle. Certaines femmes sont vêtues du costume traditionnel, d’autres sont habillées « normalement ». Une dizaine de photographes amateurs et touristes sont au centre pour prendre de belles photos, surtout de ces dames en habit de leur ethnie. On ne se joint pas à la danse, mais on regarde et prend des photos tout en écoutant la musique avant de se rendre au restaurant où notre guide nous avait donné rendez-vous. Ce soir, elle nous offre une fondue de viande de yak puisque nous avions une balade à cheval de prévu au programme, mais le parc national n’offre plus cette activité. Le repas est typique des tibétains de la région, avec du bouillon, de la viande et des légumes servis dans une marmite en fonte. C’est délicieux!

[Photos de Chine (jour 12) Shangri-La – Vieille Ville et danse traditionnelle]

Marc-André


No reviews yet.

Leave a Reply