Belgique (jour 2) Bruxelles

Dimanche 15 novembre 2009: Cette deuxième journée en Belgique commence par un transfer en train de Bruges à Bruxelles d’une durée d’une heure. Ca doit être une correspondance populaire parce que le train était assez bondé pour un dimanche matin.

Bruxelles est la capitale de la Belgique et est un des sièges de l’Union Européenne et de plusieurs de ses institutions. Cette ville est majoritairement francophone et on n’a pas de difficulté à se faire comprendre. La ville est beaucoup plus grande que Bruges, mais toutes les attractions touristiques sont assez centrales autour de la gare. Nous passerons les deux prochains jours à marcher entre ces bâtiments et monuments riches en histoire. Nous découvrirons aussi les rues des différents quartiers de Bruxelles; le centre, le quartier royal, le quartier des sablons et le quartier du parlement.

Notre première destination est le centre belge de la bande dessinée. Nous avons appris qu’il y a plusieurs auteurs de BD connues internationalement qui sont originaires de la Belgique. Tintin est sans doute le Belge le plus célèbre du monde (créateur Hergé). Il n’est pas seul puisque Spirou (Jijé), les Schtroumpfs (Peyo), Boule et Bill (Roba), Lucky Luke (Morris) et Gaston La Gaffe (Franquin) viennent aussi de la Belgique, entre autre.

Dans ce musée, on croise une statue de Schtroumph, de Tintin en astronaute, de Lucky Luke, la fusée de Tintin et la 2 chevaux rouge de Boule et Bill. Bien sûr, il y a des extraits des différentes bandes dessinées qui montrent l’évolution à travers les époques et surtout les styles. On a remarqué qu’il y a une panoplie de styles de BD, que ce soit dans le trait (fin, épais, continu ou plusieurs petits traits), épuré ou beaucoup de détails, en noir et blanc ou en couleur, bref ce n’est qu’une infime partie des différents styles. Certains ne mettent que quelques mots tandis que d’autres BD sont envahies de textes et bulles.

Le musée nous a fait passé à travers les diverses étapes de la conception de la BD jusqu’à l’impression. Aussi, quelques BD ont été animées pour être présentées à la télévision. C’est tout un travail qui demande temps, talent et patience, mais surtout de bonnes idées.

Nous avons été surpris de voir la quantité de BD qui ne sont pas des bonhommes, mais qui sont plus adultes. Les histoires peuvent autant être lufoque, policier, intrigue, historique, amour…les sujets ne manquent pas. D’ailleurs, Marc-André aime bien lire des BD et il a un bon conseiller à notre bibliothèque de quartier qui lui fait découvrir plein de choses.

[Bruxelles – centre belge de la BD]

En sortant de ce musée, on se dirige à l’hotel pour y déposer notre sac à dos et voyager plus léger. Ensuite, pour bien profiter de la gastronomie belge, on mange  une frite (ben oui encore!) sauce américaine (wouahhh c’est piquant!) avec hamburger et pita sur un banc dans la cour d’une église qu’on visite par la suite. L’église Notre-Dame-de-la-chapelle est l’une des bâtisse dont les racines historiques sont les plus anciennes (années 1100) (photos 10 à 24).

A la sortie de l’église, il y a une boutique et un bistro – La Brigittine…. drôle de coïncidence. Tout en marchant, on aperçoit une partie de ruine entre deux bâtisses. En fait, c’est une tour avec un petit bout de forteresse. D’ailleurs, on en a vu d’autres durant notre séjour, c’est spécial de les voir bien intégrés au décor, souvent les autres bâtisses y sont collées.

On remonte une petite rue piétonne avec plusieurs restos pour arriver sur la place du grand Sablon où se dresse l’église Notre-Dame du Sablon (ou Notre-Dame des Victoires) de style gothique. (photos 32 à 50) On s’est arrêté dans une chocolaterie où on s’est laissés tentés par les belles boîtes de chocolat belge, mmiaammm!

On poursuit notre promenade en passant par le petit parc du sablon et le conservatoire de musique avant d’arriver à la place Poelaert où se dresse une statue en mémoire de la gloire de l’infanterie. On a une vue qui surplombe la ville. Tout près, il y a une immense bâtisse qui abrite le palais de justice. On ne peut y entrer mais juste faire le tour sur la galerie nous coupe le souffle tellement c’est imposant, grand et chic. (photos 66 à 77)

La nuit commence déjà à tomber et il nous reste encore quelques endroits à voir avant la fin de la journée. On ne perd pas de temps pour se diriger vers le palais royal. On contourne le grand jardin entouré d’une haute muraille, on ne voit absolument rien jusqu’à ce qu’on arrive devant le palais et là, on voit très bien la façade. Il y a des 2 gardes armés qui font le guets tandis que 3 autres marchent avec la cadence militaire d’un bout à l’autre de la bâtisse. Ils en profitent pour faire leurs petites chorégraphies militaires; change de fusil d’épaule, signe de main… (photos 83 à 88)

On traverse le parc de Bruxelles (parc royal) qui est en face du palais. Il ressemble à un petit « central park » et fait quelques 11 hectares. A l’autre extrémité, on arrive au palais de la nation (parlement) où il semble y avoir une cérémonie. On n’attend quand même pas pour les voir sortir parce qu’on risque de ne pas les connaître de toute façon et on n’est pas des paparazzis!

La dernière visite de la journée se fait un peu à la noirceur, on visite l’église St-Jacques sur Coudenberg qui siège sur la place royale et qui date de la fin des années 1700. Contrairement à toutes les autres églises que nous avons visitées en Europe, l’intérieur de celle-ci est toute blanche qui fait un effet sobre et solonnel. (photos 94 à 98)

Notre courte nuit de vendredi nous rattrape et on décide de faire une petite sieste avant d’aller manger un délicieux petit repas dans un resto coquet.

[Bruxelles – ville]

[Video Bruxelles jour 2, 3:04 minutes]

Brigitte


Si vous avez aimé ce post, voici 5 autres suggestions

2 Responses

  1. yvon 09/12/2009 at 04:10 #

    merci très belles photos.

  2. fretin 12/05/2014 at 05:01 #

    c’est très bien fait mais on ne voit pas assez Bruxelle la vile en vidéo ,dommage !

Leave a Reply