Amsterdam (jour 2) ville

Samedi 3 avril 2010: Avant chaque voyage, on fait des recherches sur internet afin d’en savoir un peu plus sur la ville que nous allons visiter. Amsterdam n’a pas fait exception à la règle et comme nous allons visiter plus officiellement cette ville aujourd’hui, un petit résumé de nos apprentissages est de mise.

Selon wiki : Amsterdam est la capitale des Pays-Bas et la plus grande ville de la province de la Hollande septentrionale et des Pays-Bas. L’agglomération compte environ 2.3M d’habitants appelés Amstellodamois ou Amstellodamiens. La partie la plus ancienne de la ville est bâtie autour d’un réseau concentrique de canaux semi-circulaires reliés entre eux par d’autres canaux perpendiculaires, formant ainsi comme une « toile d’araignée ».

On reconnait la Hollande par ses petits sabots de bois qui sont d’ailleurs en vente à tous les coins de rue. Avez-vous déjà essayé de marcher avec ça? La tulipe est aussi un autre symbole qui caractérise la Hollande, il y a des bulbes en vente dans presque toutes les boutiques et nous sommes au cœur de la saison comme vous avez lu lors du dernier post. Nous avons appris que le fromage Gouda est typique d’Amsterdam. Nous avons ainsi déniché une boutique où le Gouda était à l’honneur et avons goûté plusieurs sortes dont au poivre noir, aux fines herbes, au pesto. C’est celui aux fines herbes qui nous a le plus plu, mais si nous avions plus de place dans nos bagages, on aurait acheté d’autres sortes puisqu’il se conserve 4 mois au frigo.

Tout au long de notre visite de la ville, nous avons remarqué les XXX qui sont partout sur les bornes fontaines, les couvercles de bouche d’égoûts, sur les drapeaux, bref un peu partout. Notre première pensée a été que c’est en lien avec la légalisation de la prostitution, mais ce n’est pas du tout ça. En fait, ce sont des croix de St-André (et non des X) . Moins sexy, non ? Bref, les XXX présentés en vertical sont partie intégrante des armoiries de la ville avec la couronne et les lions.

Maintenant que nous avons soulevé les grandes lignes sur la ville, nous pouvons se concentrer sur notre visite de la journée. En avant-midi, nous avons visité le musée Rijksmuseum, musée national néerlandais qui possède près de 7 M d’œuvres dont une infime partie est exposée. Les principales œuvres de Rembrandt (natif de Amsterdam) y sont exposées dont La ronde de nuit, La fiancée juive et La laitière. On a du se frayer un chemin parmi les divers groupes guidés dans le musée déjà très achalandé. Malgré tout, on a bien apprécié notre visite et on connait un peu mieux Rembrandt qui a le souci du détail dans ses toiles et représente merveilleusement bien la réalité.

Par la suite, on se promène dans les petites rues de la ville et on choisi souvent celles qui longent les canaux. C’est assez spécial de voir tous ces canaux qui sont partie intégrante de la ville. Les vélos sont toujours aussi présents, qu’ils soient posés sur une clôture ou en circulation, il y en a partout. Les maisons ont une architecture particulière, elles sont assez étroites, mais ce sont les toits qui attirent notre attention. Certains sont dentelé, en bois, carré, bref il y a des modèles très différents les uns des autres. En haut de chaque toit, il y a un crochet avec une poulie pour monter les meubles lors des déménagements, car les escaliers sont trop étroits et pentus pour y passer les meubles. Il faut donc passer par les fenêtres et on a eu l’occasion d’en voir en pleine action.

Vers midi la pluie se met à tomber et on arrive juste à temps à un embarcadère de bateaux pour faire un tour de la ville sur les canaux. Ca tombe pile poil, car la pluie se fait plus intense dès que les moteurs se mettent en marche. Une chance que c’est un bateau couvert!

Lors de cette visite, on apprend qu’il y a une voiture par semaine qui tombe dans le canal malgré qu’il y ait des petites clotures d’environ 1 pied de haut le long de la plupart des canaux. Il y a plus de 1’000 ponts qui traversent les quelques 100 canaux sur une distance totale de près de 100km dans la ville d’Amsterdam. C’est suite à une sérieuse pénurie de logements que les gens ont commencé à loger sur des bateaux dans les canaux. La plupart d’entre eux sont légaux et ont accès à l’eau, l’électricité et le gaz. Les autres sont illégaux, mais tolérés. Ceci fait en sorte que les canaux sont bordés de tous les côtés par des bateaux-maison de toutes sortes. D’ailleurs, lundi nous en visiterons un, alors patientez jusque là pour en savoir davantage.

A notre sortie du bateau, le beau temps est revenu et on poursuit notre découverte de la ville. On se promène sur une rue plutôt commerciale avant de passer sous une arche et de découvrir le Begijnhof. En fait, c’est un sanctuaire d’élégantes demeures ouvrant sur une pelouse bordée d’arbres pour la communauté des béguines. Maintenant, il n’y a plus de religieuses, mais seules des femmes peuvent y habiter. Le calme total y règne, c’est un bel endroit juste à l’écart de l’agitation. Tout près, on a visité une église assez richement décorée. Il n’y en a pas beaucoup en ville, d’ailleurs il y en a quelques unes qui sont cachées, car les églises catholiques étaient clandestines à l’époque où le protestantisme a pris le dessus dans la ville.

[Photos du tour de bateau]

Après quelques pas, on arrive sur la grande place du Dam surplombé par le palais royal. C’est dommage, sa façade est en rénovation et une grande toile la cache. Nous sommes curieux et essayons de voir si on peut visiter. Et bien oui, alors on prend les billets et l’audio guide avant de se lancer dans la découverte des salles royales qui sont maintenant utilisées comme l’hotel de ville. Les images valent mille mots, mais on est impressionnés par les gigantesques lustres qui sont présents dans toutes les pièces. Les pièces sont riches, garnies et imposantes. Souvent les murs sont tapissés de rouge avec des rideaux plein pied épais du même tissu qui recouvre les chaises. Il y a quelques chambres, mais la plupart des salles sont utilisées pour entendre les faillites, régler les cas des orphelins, salle de justice, salon des ambassadeurs et ainsi de suite. On dirait que chaque pièce a une et une seule utilité, raison pour laquelle le palais est si grand!

[Photos du Palais royal]

A notre sortie du palais, une foule était assemblée autour d’un animateur de rue. Il avait beaucoup de choses à dire sur tout le monde, il était « entertainer » pour préparer son show. Le préambule était assez long pour finalement aboutir à une jonglerie avec un couteau, une torche en feu et une pomme qu’il croquait en jonglant qui ne dura que quelques secondes. On poursuit notre visite par une ruelle de magasins où on a acheté une mini bouteille d’absynthe pour y goûter. On vous laissera savoir si jamais ça en vaut la peine.

On marche dans le quartier Red Light qui est encore assez calme malgré qu’il y ait beaucoup de touristes comme nous qui déambulent dans les rues. A part l’odeur de pot qui sort parfois des coffee shop, ce n’est pas si mal comme endroit. C’est sans doute que je m’attendais à ce qu’il y ait partout des pancartes de pot, des gens bizarres dans les rues, des lumières pour les clubs et des vitrines avec plein de prostituées. En fait, les filles sont plutôt dans des petites rues peu passantes et surtout c’est calme car on est en fin d’après-midi. Je ne suis toutefois pas trop certaine que nous sommes vraiment intéressés à revenir en soirée puisque ça ne nous tente pas du tout de vraiment vivre ça.

C’est en déambulant dans les rues que nous sommes arrivés en face du musée du sexe. Pourquoi pas! Entre les photos érotiques datant des années fin 1800 jusqu’à aujourd’hui, les divers objets sexuels et les vêtements, il y a des clichés des sadomasochistes. Ce n’est pas super bien disposé et ça manque un peu de classe. Pas très enrichissant comme visite, c’est mieux de regarder un magasine ou un film porno tant qu’à moi.

[Photos du musée du sexe]

Tout en poursuivant notre visite, notre ventre commence à crier famine et on s’arrête dans un petit resto qui sert un peu de tout. Après s’être rassasié, on hésite entre marcher pour rentrer à l’hotel et prendre le tram. Finalement on opte la marche afin de digérer et on a l’occasion de prendre quelques photos de nuit qui sont assez belles. Ce fut encore une longue journée sportive et surtout diversifiée alors notre lit est bien mérité.

[Photos de la ville d’Amsterdam]
[Vidéo d’Amsterdam, 4:14 minutes]
Brigitte


Si vous avez aimé ce post, voici 5 autres suggestions

No reviews yet.

Leave a Reply